Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Collectif du 5 avril 2012 et la réunion du 12 novembre 2013 : entre tensions et mascarade de dialogue !

Le Collectif du 5 avril 2012 avait mandaté samedi 9 novembre 2013 son chargé de communication au sein du Collectif de se rendre à la réunion convoquée le mardi 12 novembre 2013 à Bellechasse au ministère chargé des anciens combattants avec pour seul mandat de remettre en mains propres au ministre Kader ARIF le texte du Manisfeste pour le respect des engagements du 5 avril 2012. 

Le cabinet du ministre ayant été informé au préalable de la venue de la représentante du Collectif à Bellechasse, cette dernière était accompagnée de Mlle Stella SIMON, chercheuse universitaire allemande en anthropologie travaillant actuellement sur l'identité des harkis et de leurs familles.

Arrivée au ministère des anciens combattants rue de Bellechasse à 14h30, ces deux jeunes femmes se sont alors vu remettre leurs badges pour accéder à la salle de réunion aprés avoir traversé la cour intérieure du ministère des anciens combattants.

Coup de tonnerre ! Aprés avoir été admises dans l'enceinte du ministère, sur ordre du sarkozyste Renaud BACHY, président de la Mission interministérielle aux rapatriés, la conseillère du ministre chargée des rapatriés Kheira DRISSI s'est alors approchée de la représentante du Collectif du 5 avril 2012 dument mandatée, pour lui signifier que la participation d'un représentant du Collectif du 5 avril 2012 n'est finalement pas possible. Qu'il en allait de même pour la chercheuse allemande Stella SIMON. Cela, au motif, d'aprés la conseillère du ministre Kader ARIF chargée des rapatriés, que cette réunion de travail ne concerne que les présidents d'associations de la première génération des harkis.

Dans un climat qui s'est parfumé de tensions, la représentante du Collectif du 5 avril 2012 a pu constater qu'une demi douzaine de vieux chibanis inconnus du tissu associatif avaient été conviés par le ministre en qualité de représentants de la communauté harkie de France. Faute de pouvoir remettre en personne le texte du Manifeste au ministre Kader ARIF, la réprésentante du Collectif du 5 avril 2012 a remis le texte du Manifeste à sa conseillère chargée des rapatriés; à charge pour cette dernière de le remettre au ministre.

Toujours est-il que dans son discours à l'occasion de la Journée nationale d'hommage aux harkis le 25 septembre dernier, le ministre Kader ARIF avait déclaré être ouvert au dialogue avec les représentants des harkis et de leurs enfants. Après cet incident, force est de constater que cette démarche de dialogue relève plus de la mascarade que de l'invitation au dialogue.

Le Collectif du 5 avril 2013 condamne les procédés utilisés par le cabinet du ministre sur ordre du sarkozyste et président de la MIR Renaud BACHY à l'encontre de la représentante du Collectif du 5 avril 2012.

Article Source:

Logo Groupe de contact harkis et pouvoirs publics

 *******         

 l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article