Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les anciens combattants se sont sentis seuls

Le 19 mars, les anciens combattants de la Fnaca se sont réunis à 16 h devant le monument aux morts du cimetière des Montains afin de commémorer le cessez-le-feu en Algérie validé par les accords d'Évian le 19 mars 1962.
Ils ont notamment lu le texte d'un appelé ayant participé aux combats. Une façon de rappeler la population au devoir de mémoire en l'honneur des 30.000 hommes du contingent tués « dans cette guerre dont on a souvent tu le nom », indique le comité lochois de la Fnaca. Qui regrette l'absence « totale et remarquée » de représentants de la municipalité lors de cette commémoration (*).

" Une affaire personnelle "

Les anciens combattants se sont sentis seuls

25 personnes ont pris part à la commémoration au cimetière des Montains.

Contacté par la NR, le maire Jean-Jacques Descamps assume pleinement : « C'était tout à fait volontaire. Je suis de ceux – et j'ai été suivi par mes adjoints à ce sujet – qui pensent que le 19 mars n'est pas une date acceptable pour commémorer l'Algérie.
« C'est, certes, celle de la signature des accords d'Évian mais, ensuite, il y a eu beaucoup d'actes répréhensibles de la part du FLN notamment à l'encontre des harkis ».
Le maire, qui était SAS en Algérie à l'époque, en fait « une affaire personnelle » et préfère la cérémonie du 5 décembre, décidée par Jacques Chirac, il y a quelques années, parce que ce, jour-là, en 2002, il a inauguré le mémorial national de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.


Depuis (fin 2012), la date du 19 mars a pourtant, elle aussi, été reconnue officiellement comme Journée nationale de commémoration.

(*) Le député Jean-Marie Beffara était présent lors de la cérémonie.

***

La journée nationale du souvenir à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie était pour la première fois officielle, aucun représentant de la municipalité n'était présent (1) . Pour Jean Mauguet, président local de l'Association des Anciens Combattants de la Résistance, c'est le signe qu'« en eux perdure toujours l'image de l'Algérie française ». le maire Jean-Jacques Descamps, ancien d'Algérie, juge que « c'est une faute grave du gouvernement d'avoir officialisé le 19 mars. Beaucoup de harkis et d'Européens sont morts après cette date.

La guerre d'Algérie ne s'est pas terminée le 19 mars. Il y a des drames que je n'accepterai jamais de pardonner ».

(1) André Sehmer (opposition) a déposé une gerbe au nom du député Jean-Marie Beffara.

 

Article Source :La Nouvelle République

*******     

  l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article