Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les enfants de Harkis auront un unique métier : conducteur poids lourd.

Justice : le décret "chauffeurs poids lourds" devant le Conseil d'Etat

 

Le décret n° 2013-834 du 17 septembre 2013 plus connu sous le nom de décret "chauffeurs poids lourds fait l'unanimité contre lui.  

http://www.harkisetverite.info/images/Conseil-Etat_3.jpg

 

Ce texte du Gouvernement Ayrault a choqué jusque dans les couloirs du Parlement. Ainsi, le député de Haute-Marne François Cornut-Gentille s'est ému de voir un tel texte condamné les enfants de harkis être devenir chauffeurs poids lourds : "Les enfants de Harkis auront un unique métier : conducteur poids lourd " a tristement constaté le parlementaire de la Haute-Marne sur son blog lors de la parution de ce texte au Journal Officiel du 19 septembre 2013.

 

Ce décret du 17 septembre 2013 a aussi provoqué la consternation parmi les associations de harkis. Dans un texte publié récemment , le président de l'Association 2ID harkis du Loiret Saïd Balah a dénoncé ce décret préparé les services du ministre Kader Arif comme " Une vieille recette pour former les enfants de harkis".

 

Il en va de même de l'association AJIR qui condamne l'esprit de ce décret en ces termes :  "La mise en place d’instruments de solidarité..." en faveur des Harkis et de leurs enfants semble relever plus du voeu pieu que d’une réelle volonté d’agir. Depuis plus d’un an, tous les guichets auxquels s’adressaient cette population sont en situation de "mort clinique".

Kader ARIF 2013

 

Ces prises de positions et les condamnations de principe vis à vis de ce décret ont le mérite d'exister. Les enfants de harkis ne sont pas tous condamnés à devenir chauffeurs poids lourds !  

http://www.harkisetverite.info/images/robe_avocat_dossier.jpg

Toujours est il qu'il est impératif aujourd'hui d'agir efficacement afin de combattre et faire cesser cette humiliation que le décret du 17 mai 2013 entend infliger aux enfants de harkis en difficulté dans leur parcours d'insertion vers un emploi stable et durable.  

 

A cette fin, l'Association culturelle des harkis d'Ile-de-France a décidé de saisir la Justice française contre ce décret du 17 septembre 2013. Une requête de l'ACH-IDF vient d'être déposée devant le Conseil d'Etat afin que les magistrats du Conseil d'Etat mettent fin prochainement à l'humiliation que ce texte entend infliger aux enfants de harkis.

 

Justice doit être rendue aux enfants de harkis contre cette humiliation publiée au Journal officiel de la République française.

Article Source:

       *******       

  l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux  

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article