Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les harkis manifestent à Orléans

A l’appel de l’association 2ID-Harkis du Loiret, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées en silence devant la préfecture du Loiret à Orléans lundi 12 mai 2014 pour rendre un hommage silencieux à tous les harkis disparus en Algérie au lendemain du cessez-le-feu et demander à la France de reconnaître sa responsabilité dans ce drame.

Honorer la mémoire des victimes des massacres…

Ce rassemblement, organisé de manière pacifique, est d’abord un hommage aux harkis désarmés, abandonnés et massacrés en Algérie après le départ des forces françaises.

C’est en effet, Louis Joxe, ministre en charge des affaires algériennes, Pierre Messmer, ministre des armées et Roger Frey, ministre de l’intérieur, qui le même jour, le 12 mai 1962, donnent des consignes pour sanctionner les officiers ayant pris sur eux d’évacuer des groupes de harkis depuis l’Algérie vers la métropole, empêcher l’installation d’anciens supplétifs en métropole et renvoyer en Algérie les « supplétifs débarqués en métropole en dehors du plan général de rapatriement ».    

Manifestation de harkis à Orléans

Manifestation de harkis à Orléans

La France décide ainsi, le 12 mai 1962, d’abandonner les harkis, après les avoir désarmés, et les sachant très menacés, alors qu’elle n’a pas hésité à les utiliser honteusement.  

Le départ de l’armée française, en laissant les harkis sans protection, a entrainé le massacre de près de 150 000 d’entre eux, sans oublier les 15 000 pieds-noirs disparus.

La France est directement responsable de ce massacre, de même qu’elle est responsable de la relégation dans des camps de ceux qui ont pu être rapatriés et des multiples discriminations dont ils ont été victimes.

…et demander que l’Etat français reconnaisse sa responsabilité

La manifestation est destinée ensuite à demander à la France de reconnaître officiellement, à travers un texte de loi, la responsabilité des gouvernements français dans l’abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d’accueil des familles transférées et reléguées dans des camps de transit en France.

Ils souhaitent aussi rappeler à François Hollande son engagement du 5 avril 2012. Celui-ci s’était en effet engagé « à reconnaître les responsabilités des gouvernements français dans l’abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d’accueil des familles transférées dans des camps en France ». Une promesse que Nicolas Sarkozy a déjà faite et qu’il n’a pas non plus tenue.

Et si cela ne suffit pas à lui faire retrouver la mémoire, une piqûre de rappel le 25 mai prochain l’y aiderait sûrement.

Article Source: Harkis du Loiret    

******* 

 l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article