Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mémorial de Rivesaltes verra le jour en 2015.

En hommage aux Juifs, Gitans, républicains espagnols et harkis transités par le Camp Joffre de Rivesaltes, au nord de Perpignan, le Mémorial de Rivesaltes verra le jour en 2015, à l'issue de travaux qui débutent cet automne. Le 15 novembre, la Région Languedoc-Roussillon a révélé depuis Montpellier l'identité de la personnalité en charge de représenter ce futur site de référence, Anne Lauvergeon, icône du nucléaire française et ancienne protégée de François Mitterrand.

Le projet de Mémorial de Rivesaltes, soumis à des vicissitudes multiples depuis sa première évocation, en 1998, est reparti du bon pied avec l'appui militant du président de la Région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin. Le 15 novembre, l'hôtel de l'institution régionale, à Montpellier, a accueilli une réunion extraordinaire des acteurs engagés dans ce futur point de repère historique, au nord de Perpignan. Cette rencontre de travail a permis d'offrir à cette réalisation une tête visible, en la personne d'Anne Lauvergeon, femme d'affaires protégée de François Mitterrand, désormais présidente du fonds de dotation du Mémorial. Cette dirigeante d'entreprise, à la tête de la société nucléaire publique Areva de 2001 a 2011, a la charge de gérer un budget initial de 23 millions d'euros affecté à la création du Mémorial. Ce fonds, issu de la Région Languedoc-Roussillon, doit donner lieu à une ouverture du site au printemps 2015.

Lieu de mémoire familiale et de tourisme culturel

Cliquez sur la photo pour voir le Diaporama 

Memorial-Du-Camp-De-Rivesaltes.jpg

Le Mémorial de Rivesaltes, conçu sous forme de lieu souterrain, a vocation à illustrer le sort réservé aux populations indésirables au fil de l'histoire récente, à l'instar des Gitans, des républicains espagnols réfugiés en territoire français, des harkis d'Algérie et des Juifs. Voué à accueillir les témoins des années noires du XXe siècle sur le site du Camp Joffre, du nom du maréchal né à Rivesaltes, ce centre d'interprétation doit constituer un lieu de référence international, au service des personnes affectées et de leurs descendants. Il s'agira aussi d'un lieu de tourisme culturel, dont la maîtrise d'ouvrage a été confiée en janvier 2012 à la Région Languedoc-Roussillon. Les premiers travaux ont débuté fin octobre, après la mobilisation de l’architecte Rudy Ricciotti et de l’historien Denis Peschanski, président du comité scientifique du projet.

Dossier de presse "Mémorial de Rivesaltes". Article Source http://www.la-clau.net/

 -----------------

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article