Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mme Luce Pane ( Socialiste) Question

Question écrite N° : 18241
Question publiée au JO le : 12/02/2013 page : 1440
Rubrique > rapatriés  Tête d'analyse > politique à l'égard des rapatriés  Analyse > harkis
Ministère interrogé > Anciens combattants Ministère attributaire > Anciens combattants
Luce Pane
 Mme Luce Pane
  Commission Membre de la commission des affaires sociales.
Texte de la question:
Mme Luce Pane attire l'attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants, sur la nécessité pour la République de reconnaître les erreurs dramatiques commises envers les harkis et qui, aujourd'hui encore, impactent le devenir des 500 000 harkis et descendants de harkis présents en France. Ainsi, une grande partie des supplétifs de l'armée française pendant la guerre d'Algérie ont été, au moment du retrait de cette dernière, abandonnés à leur sort et parfois victimes d'actes de vengeance insoutenables de la part des combattants du FLN. Les quelque 60 000 harkis arrivés en France ont été logés le plus souvent dans des camps de fortune. Rien dans le traitement qui leur a été fait alors ne pouvait laisser penser à une reconnaissance de la France pour leur engagement. La paix des mémoires, objectif vers lequel tous les républicains doivent tendre tant il conditionne la cohérence de la communauté nationale, impose des actes de reconnaissances forts des épreuves injustes endurées par les harkis. Les relations de notre pays avec l'Algérie, d'une importance extrême, ne peuvent à terme que s'améliorer du fait d'une reconnaissance mutuelle des souffrances subies de part et d'autre. Elle lui demande donc quelles mesures le Gouvernement a pris et compte prendre afin de reconnaître les injustices subies par les harkis et leurs descendants.
-------
l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article