Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas de reconnaissance symbolique : le Collectif du 5 avril 2012 recadre la LDH

        Le 25 septembre dernier, une lettre du Président de la Ligue des droits de l'Homme (LDH) Pierre TARTAKOWSKY appelant l'attention du Président de la République sur la situation des harkis a été mise en ligne sur internet.      

   

 Reste que le Collectif du 5 avril 2012 a été choqué et stupéfait par une phrase commise dans cette lettre à l'attention du Président de la République : " Les principales associations de harkis représentatives ne demandent pas de réparations financières ou matérielles, mais elles attendent que justice leur soit rendue ».  

 

http://p0.storage.canalblog.com/02/00/113362/72020969.jpg


Afin de recadrer les choses sur le sujet des attentes des harkis et de leurs enfants, le Collectif du 5 avril 2012 a adressé le 29 septembre 2014 au président de la LDH Pierre TARTAKOWSKY la présente lettre ouverte :

Non la reconnaissance symbolique du drame des harkis !

Oui à une loi de réparation pour les harkis et leurs enfants !    

Texte de la lettre ouverte au Président de la Ligue des Droits de l'Homme :

Cliquez sur la lettre pour agrandir, puis droit pour imprimer 

le-Collectif-du-5-avril-2012-recadre-la-LDH-001.jpg le-Collectif-du-5-avril-2012-recadre-la-LDH-002.jpg

Lettre du Président de la LDH au Président de la République :

  

Texte de l'Appel de Toulouse du 20 septembre 2014 pour une grande loi de réparation pour les harkis et leurs enfants :

Principaux extraits du jugement rendu le 10 juillet 2014 par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise :

et pour finir

Message aux associations de Harkis le 5 avril 2012 de François Hollande

Cliquez sur la lettre pour agrandir, puis droit pour imprimer 

 Lettre aux harkis Francois Hollande

    Article Source :      

******* 

  l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article