Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Polo Cardis, un des dernier héros de la guerre d’Algérie

Agé de 81 ans, Polo Cardis est l’un des dernier héros de la guerre d’Algérie. Déjà médaillé à plusieurs reprises, ce six-fournais d’adoption a reçu la Médaille Militaire le 14 juillet dernier à Toulon.

 

Polo Cardis est né en Algérie il y a 81 ans. Il a passé toute sa jeunesse de l’autre côté de la Méditerranée. Incorporé très jeune dans l’armée française, il a dirigé un commando d’une vingtaine d’hommes pendant la guerre d’Algérie et mené de nombreuses missions sur le terrain. Pendant ces années de guerre, déjà son courage a été récompensé, puisqu’il a reçu en 1957, la Valeur Militaire Etoile d’Argent, puis avant la fin du conflit, la Médaille du Combattant, la médaille d’Algérie et la médaille d’Afrique du Nord. Revenu en France en 1962, sur le bâtiment Le Trieux, avec 250 autres Harkis, il s’est installé depuis à Six-Fours, où sa famille s’est étendue et a prospéré.
Médaille Militaire
C’est ici même, le 21 juin dernier, que Polo Cardis a reçu officieusement sa Médaille Militaire, des mains de l’Amiral Coupry. La remise officielle a eu lieu à Toulon, lors du dernier défilé du 14 juillet. C’est cette fois, l’Amiral Joly, qui l’a épinglé au revers de la veste de Polo Cardis, sous un soleil accablant. Pour lui qui a fêté ses 81 ans le 30 juin, c’était un beau cadeau, mais il a failli ne pas être là.
Un personnage exceptionnel    

 Très malade à l’heure actuelle, Polo Cardis avait beaucoup de mal à bouger sous ce soleil généreux. Il nous a reçus chez lui, en compagnie de sa femme et sa fille. Homme simple et chaleureux, il a pris plaisir à nous raconter des anecdotes et nous montrer des photos, alors qu’il était très faible.
Fier de son parcours, il nous citait : « Cette médaille est particulière car c’est la seule qui est gagnée au feu. »
*******
Des représentants de l’association des anciens combattants harkis de Toulon étaient invités  

 

Rabah Zennir et Daniel Saci , anciens combattants harkis
         Pour mémoire, les harkis ont combattu pour la France de 1957 à 1962 et totalisent près de 160.000 morts. Rabah Zennir et Daniel Saci, tous deux anciens harkis, étaient présents pour la commémoration. Daniel Saci est aujourd’hui un homme âgé, ce dernier a combattu pour la France pendant des années, et a été fait prisonnier pendant 10 ans en Algérie. Il parviendra à s’évader et rejoindra la France après 1972. Les autorités ne lui auront jamais versé aucune indemnité. Il n’est pas le seul harki dans ce cas, dans la mesure où il aura fallu attendre 2005 pour qu’une loi controversée fixe les conditions de versement d’indemnités en reconnaissance des services rendus et des souffrances endurées.
D’autre part les harkis poursuivent leur combat et attendent toujours une reconnaissance de la responsabilité de l'état français dans le massacre des harkis après le 19 mars 1962.     
Chaque année depuis longtemps, des centaines de Harkis se retrouvent ensemble pour commémorer le souvenir. Ces dernières années, c’est à Largentière, en Ardèche que ce rassemblement se produit. Après la cérémonie, les femmes préparent le couscous ou le méchoui et les gâteaux arabes, alors que les plus jeunes, les petits-enfants de Harkis, font le service.
    
   

Article Source  , le 15 août 2014

******* 

  l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article