Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présence algérienne à Bastille Day Parade Sparks un débat amer

                 

                                                            Lisa Bryant États-Unis

                   logo-voa-140-blue2.jpg     

Avec une interview en fin d'article de Mr FERKI Alain.
   Lisa Bryant est la correspondante à Paris de la chaîne d'État américaine Voice of America (La Voix de l'Amérique) qui diffuse ses émissions de radio et de télévision dans le monde entier. Lisa Bryant y couvre l'actualité française, européenne et maghrébine.
Elle anime également des ateliers destinés aux journalistes dans plusieurs pays africains.
 

Soldats algériens assistent à une cérémonie de bienvenue avec d'autres soldats étrangers en provenance de 80 nations qui ont combattu pour la France dans la Première Guerre mondiale, et les descendants des anciens combattants à Paris, le 7 Juillet 2014.
- 11 juillet 2014 PARIS  -
La France célèbre la prise de la bastille le 14 juillet en marquant un autre événement historique - le prochain centenaire de la première guerre mondiale les pays qui ont combattu dans la guerre de 1914-1918 va également participer à la parade du jour de la bastille à Paris.
Mais à partir de la présence des forces algériennes est d'exposer les tensions de longue date entre la France et l'Algérie.
L'année dernière, les forces africaines participant à l'opération contre les rebelles islamistes au mali ont descendu les Champs Elysees.
L'accent est mis sur un autre conflit, la première Guerre mondiale, qui a commencé il y a 100 ans.
Le président français François Hollande a invité des dizaines de pays dont les soldats morts sur les champs de bataille de la Grande Guerre à se joindre à l'événement le 14 juillet .
Cela inclut l'ancienne colonie de la France, de l'Algérie.

Trois responsables militaires algériens participeront aux événements bien que la France minimise leur présence, l'annonce a suscité de vives réactions - à la fois en France et en Algérie -, portant des blessures anciennes et non cicatrisées. il y a un siècle, l'Algérie n'était pas un pays indépendant, mais une colonie de la France. Il a obtenu son indépendance d'un demi-siècle plus tard, après un long et sanglant conflit.
 
En Algérie, les critiques ont dénoncé la participation de leur pays à bastille Day, réclamant beaucoup d'Algériens ont été enrôlés de force pendant la première guerre mondiale et de nombreuses critiques des deux côtés de la Méditerranée que de nombreuses différences entre les deux pays n'ont jamais été entièrement examiné ou résolu.
En France, le front national d'extrême droite a lancé une campagne pour protester contre la participation de l'Algérie. Le parti soutient Alger n'a pas réussi à résoudre des questions sensibles comme l'expulsion de citoyens français après l'indépendance de l'Algérie.

S'exprimant à la télévision Française cette semaine, la leader du front national marine le pen a déclaré que les Algériens combatants dans la Première Guerre mondiale étaient effectivement des citoyens français à l'époque. Elle a dit qu'ils n'ont pas le droit d'être présent à la parade - en particulier depuis aujourd'hui, le gouvernement algérien ne fait rien mais insulte la France.

      DSC01296--Medium-.JPG

Mais d’autres soutiennent cette initiative du Président Français.
Le citoyen Alain Ferki, président de l’Association des Harkis et Enfants de Harkis des Pyrénées Atlantiques, salue cette initiative dans la mesure où cela ouvre une fenêtre sur l’avenir.
Il est nécessaire de rappeler que tous ces hommes ont quitté leurs terres natales pour venir se battre sur le sol français, que se soit pendant la première ou la deuxième guerre mondiale et qui, à un moment donné de leur vie ont fais d’autres choix, mais le sacrifice n’en demeure pas moins.
Tous ces combattants ont été dépréciés  par les différents gouvernements de notre pays, il faut leur rendre justice.
mon père au centre
Le père de Monsieur Ferki , au centre de la photo a débarqué sur le sol de France alors qu’il était un jeune homme au sein de l’armée d’Afrique pour combattre le nazisme.    
Alain Ferki dit que l’avenir des deux pays passe par le renforcement de relations apaisées et pour cela ils doivent solder les différents contentieux qui existent de part et d’autre.
La guerre d’Algérie a généré des injustices et le système colonial aussi.
Il est plus que jamais nécessaire de bâtir une relation normalisée basée sur le dialogue, les historiens doivent se voir, se revoir pour ouvrir les archives dans une mémoire apaisée, une nation qui reconnaît ses fautes est une nation qui se grandit.
                            Article Source:  Lisa Bryant
*******
      l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article