Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui aidera Ouarda à se faire opérer ?

L'association Zeitoun s'associe à la famille de Ouarda Kacem pour que la jeune femme soit opérée à Barcelone. Elle souffre du syndrome d'Arnold Chiari. C'est grave.

Sous ses lunettes de soleil, Aïcha Kacem cache l'émotion. Sa fille Ouarda habite à Perpignan. C'est loin mais la mère suit sa fille et ses petites-filles comme elle le peut. Ouarda, 32 ans, souffre du syndrome d'Arnold Chiari. Cette pathologie touche le cervelet et sans opération, le risque est vital. «Elle peut mourir du jour au lendemain quand le cerveau ne sera plus irrigué.» Elle passe sous silence des stigmates d'ordre plus privé.

Paralysie

C'est urgent, à l'échelle du développement de cette maladie dégénérative rare dont les symptômes chez Ouarda sont désormais une paralysie côté droit avec une perte bilatérale de la force estimée à 50 %. Premiers signes dès 2008. Maux de tête, vertiges, perte de sensibilité raconte sa mère. «Mais les médecins ne trouvaient pas. Il a fallu attendre un examen IRM pour découvrir le syndrome.» C'était en 2011. Deux ans ou pas loin pour chercher et chercher encore le nom d'un éventuel chirurgien capable d'opérer sans séquelles.

Une craniectomie (neurochirurgie) peut provoquer des dégâts graves voire irréversibles. Elle est pratiquée en France mais Ouarda ne veut pas en entendre parler. Elle regarde du côté de Barcelone. «Un chirurgien, le Docteur Royo, est devenu un expert dans une autre technique.» L'opération se fait à la base de la colonne vertébrale, au niveau des lombaires.

Aïcha Kacem (au 1 er plan) est épaulée par Malika Mahbali dans sa recherche de fonds pour sa fille./J.-M. Mazet

Appel aux associations

Pour une intervention chirurgicale à l'étranger, aucune prise en charge de la Sécu. Les Kacem doivent donc amasser 18 000 € avec les soins sur six mois. Aujourd'hui, via un profil facebook

 Logo Facebook

mais aussi grâce à l'intervention de l'association Zeitoun, l'appel aux dons a franchi la barre des 3 150 €. «On est là pour soutenir la communauté harki» réaffirme Malika Mhabali, présidente de Zeitoun. «On ne pouvait pas laisser Ouarda et Aïcha comme ça, sans soutien».

Depuis un mois, Malika et les membres de l'association battent le pavé «car on est encore loin du compte.»

   - l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins 

 - Association des Harkis et Enfants de Harkis des Pyrénées Atlantiques  de Pau

  -Association BFLC de Courçon 17170

 -Association de la Communauté Harkie d'Aix et du pays  d'Aix 

     - Association des Français Rapatriés D'Afrique du nord et leurs Amis

Ont joint la solidarité à la parole donnée,avec de nombreux dons de particuliers.  

      - Pour en savoir plus sur la maladie cliquez sur la photo

Ouarda Kacem 2

 Ouarda    

Déjà, le maire de Boé Christian Dezalos a, lui, offert, la gratuité d'une salle communale pour un repas payant pour Ouarda «avec une extrême gentillesse.» Un autre rendez-vous festif est fixé à Pont-du-Casse (le siège social de Zeitoun est à la mairie).

Malika y habite. «Le maire d'Agen nous a offert la possibilité de vendre des pâtisseries orientales sur le marché, nous avons participé à des manifestations.

Et nous restons à disposition des maires de l'agglomération d'Agen ou d'ailleurs s'ils veulent nous aider.»  

Un film au Multiplexe

Dans la liste des remerciements, Malika Mahbali ajoute Yan Douady, de Cap Cinéma, qui participe à l'opération en mettant à disposition une salle ce jeudi. Est projeté «Les Chemins de la guérison» de Jean-Yves Bilien, au profit de Ouarda (20 h 15). Entrée 12 € minimum.

    -  A noter un repas dansant à Boé ( 47)  le samedi 20 septembre 

       - Puis une soirée orientale  à Pont-du-Casse (47)  le samedi 11 octobre 

 association.zeitoun@gmail.com.  

***

 Projection du film de mon ami Jean Yves Bilien qui aura lieu le jeudi 26 juin au Cinéma multiplexe de Agen, 20 h 15  Durée 1h 40

les bénéfices iront à Ouarda , Venez nombreux , Aïcha sa maman.

Cliquez sur la photo 

  Jean Yves Bilien est documentariste spécialisé dans les films documentaires d’investigations dans le domaine de la santé. 

Un film de Jean-Yves Bilien

Avec la participation dans le film de : Willy Barral, Dr Janine Fontaine, Pr Bernard Grad,
Dr Thilo Hinterberger, Dr Thierry Janssen, Dr Leonard Laskow,
Dr Guy Londechamp, Dr Yves Réquéna, Dr Rupert Sheldrake, Dr Stéphan Schmidt, Anne Ancelin Schützenberger, Marc Vella et le Pr Harald Walach.

Ce film est la suite de l’enquête menée par Jean-Yves Bilien dans le volume 1 :
Les guérisseurs, la foi, la science !
Ces femmes et ces hommes ne trouvent-ils par leur force aussi dans l’amour et la foi ?

La méditation, la relaxation, le Qi Gong sont aussi des moyens évoqués dans ce nouveau volume, pour nous laisser envisager que la solution est aussi dépendante de nous et
de notre engagement à guérir.     

film-de-Jean-Yves-Bilien.jpg

Ce film aborde un aspect global de la guérison.

Nous découvrons différentes visions et points de vue sur l'acte guérisseur.
Il traite également de la guérison à caractère spirituel et de celle induite par la pensée.

Durée Bande annonce 2'13"  

      

 *******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article