Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saint-Martin-de-Valgalgues (30) : déjà élue, Nadia El Okki fille de harki vise le sommet

Nadia El Okki   

Nadia El Okki fera tout pour que sa liste soit en tête au premier tour en 2014. (Photo F.G.)

 

La première adjointe a monté une liste pour les élections municipales de 2014. Elle sera opposée à trois autres listes, dont celle du maire sortant.

 

Elue pour la première fois en 2011, réélue en 2008, actuelle première adjointe avec un poste de vice-présidente à Alès Agglo, Nadia El Okki part aux municipales avec de l’expérience.

 

Elle aurait pu avoir la bénédiction du maire. "A la fin du mandat en 2008, il m’a dit, tu prends la relève. J’avais pensé partir avec six personnes qui avaient de l’expérience (dont les adjoints aux finances et à l’urbanisme), il me semblait qu’avec ces piliers, on pouvait se lancer."

 

Mais ça, c’était avant. Avant que le maire fasse entendre une autre musique. Faisant taire "les rumeurs" comme nous l’avions publié en juin dernier, il repartait aux municipales. "A l’unanimité, mes colistiers ont dit “non”. On avait déjà contacté une vingtaine de personnes, on ne peut pas s’arrêter !

"Ni dans la revanche, ni dans l’opposition"

Nadia El Okki, première adjointe La première adjointe se défend de toute trahison. "Le maire a dit absolument partout que c’était son dernier mandat. Quand on donne une parole, on la respecte", fulmine-t-elle.

 

"J’ai fait deux mandats, je me sens prête, le maire m’a bien préparée", reconnaît celle qui est aussi présidente des anciens combattants harkis du bassin alésien.

 

A l’aide de tracts distribués sur la commune, elle et ses colistiers ont déjà expliqué leur démarche. "Nous ne sommes ni dans la revanche, ni dans l’opposition, assure-t-elle. Nous sommes dans le respect de la parole donnée à moi, aux élus, à la population."

 

Contre le cumul des mandats

Alors qu’elle accomplit un mandat parisien au Conseil économique et social (CES) dans la section affaires sociales et santé, la candidate se déclare ouvertement contre le cumul des mandats. Y compris dans la limitation du même mandat dans sa durée.

 

"Si je suis élue à Saint-Martin, j’irai jusqu’au terme de mon mandat au CES en 2015" et indique qu’elle ne le renouvellera pas comme elle en a le droit une fois.

 

Pour constituer sa liste, "on a fait monter des nouveaux, des plus jeunes. Ce qui rassure, c’est qu’on est venu vers nous, apprécie-t-elle. Le but, c’est que les élus adjoints forment des jeunes pour prendre la suite."

 

La partie sera serrée

Elle est sans étiquette et sans investiture, ce qui ne semble pas la contrarier. "Il y a des gens de gauche et de droite mais pas question de gens encartés au FN."

Sur des thématiques générales - économie, sécurité, jeunesse "c’est vrai qu’on manque de structures", explique-t-elle - Nadia El Okki soutient ne pas jouer une carte personnelle.

"Je ne veux pas gérer la commune, je veux que l’équipe le fasse, que chacun trouve sa place."

Face à trois listes dont celle du maire sortant - "nous aimerions qu’il arrête" - la partie sera serrée. Son vœu, être en tête au premier tour.

 

Article Source : Fred Gautier

******* 

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article