Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
">

           

Harkisdordogne.com est un site, de liens d'informations, de toute la communauté Harkieet leurs amis, sur la Reconnaissance, la mémoire, et la culture.

L'avenir ne se construit que sur la connaissance et la fierté du passé. 

Interviews  audio, Archives  Départementales  de  La  Dordogne, vidéo Harkis  Dordogne.com © Photos - G.G

 

- 289 248 Visiteurs -

Cliquez sur les photos

Agenda, dates des manifestations harkis 

 Contact HarkisDordogne.com

13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 00:03

Ce week-end, pour la première fois, les associations de Harkis de Tourcoing sont parties ensemble visiter le camp de Rivesaltes, dans le Languedoc-Roussillon. Un retour pour certains, une première pour d’autres. Mais, dans les deux cas, un voyage chargé en émotion. Un voyage derrière lequel il y a tout le travail de l’élu Alain Mezrag. L’adjoint au maire en charge des relations avec la communauté rapatriée qui pose la question du devoir de mémoire concernant les Harkis.

bonnephoto Rivesaltes.jpg

  Visages fermés, ils se recueillent devant la stèle érigée en hommage aux Harkis, non loin du camp de Rivesaltes. Là où, au début des années 60, des milliers de familles d’Algériens ayant combattu aux côtés de l’armée française pendant la guerre d’Algérie ont vécu en transit dans des conditions plus que difficiles. À l’époque, on parlait de camps de reclassement. Un drôle de mot pour une vie de misère. Et pour des hommes montrés du doigt, qui ont ensuite fait leur vie ailleurs. Comme à Tourcoing, où les Harkis représenteraient encore 2 000 familles.  


La visite a Rivesaltes a duré trois jours. Trois jours durant lesquels la délégation a pu prendre des contacts, mais aussi se replonger dans le temps. Avant le départ, nous avions rencontré Mohamed Bouchekoua, qui a vécu à Rivesaltes, également appelé le camp Joffre. Cet ancien militaire, qui ne manque jamais une commémoration à Tourcoing, avait préparé l’arrivée des rapatriés au début des années 60. « On faisait 40 tentes par jour, se souvient-il. C’était triste. Peut-être que je vais pleurer… » En effet, de l’émotion, il y en a eu beaucoup ce week-end. Ali Mamenia, autre Tourquennois, témoigne à son retour : « C’était très fort, parce que là-bas, on imagine encore très bien les conditions de vie de l’époque. Et puis, on était accompagné de gens qui ont vécu là-bas dès le départ… »

 

« Il faut le refaire »

Ali Mamenia raconte avoir vu des hommes pleurer. Lui n’est pas un ancien militaire, mais il est né dans un camp comme celui de Rivesaltes, à Saint-Maurice l’Ardoise, dans le Gard. Alors, la question des Harkis le concerne, autrement, mais le concerne. Ce qui l’intéresse, c’est le devoir de mémoire. « Ce type de voyage est important pour la mémoire. Il faut le refaire. » Et pas seulement pour les Tourquennois qui ont vécu dans ces camps de transit. « Il faut que les jeunes connaissent cette histoire. »

 

La transmission de cette histoire, longtemps taboue, fait partie des objectifs d’Alain Mezrag. Ce week-end, la délégation tourquennoise était accompagnée de l’association Etouchane, qui a déjà réalisé plusieurs documentaires en Algérie. On ignore encore ce qu’il adviendra de son travail. En 2007, l’adjoint Alain Mezrag avait organisé un colloque et une exposition sur les Harkis en mairie. Un moment important. « Là, ce qu’on veut, c’est dire que c’est une richesse », résume l’élu qui sait très bien que la question est encore compliquée. Mais un long chemin a déjà été parcouru.

 

Déjà élu à l’époque de l’ancien maire Jean-Pierre Balduyck, Alain Mezrag a pris à bras-le-corps la question des rapatriés en 2006. Très vite, il a monté un comité de pilotage pour faire travailler ensemble les associations de Harkis de Tourcoing – de gauche comme de droite – avec la Ville. « Les orientations du comité de pilotage se sont vite tournées vers l’objectif du vivre ensemble par la reconnaissance des droits mais aussi par des moments d’animation collective. » Outre l’accompagnement des familles pour des démarches administratives, des temps forts – fêtes des parents, goûters pour les enfants – ont ainsi été mis en place au foyer de la rue de Menin.

 

Puis, « le travail de mémoire est apparu rapidement important pour transmettre, mais aussi faire comprendre à l’ensemble des Tourquennois la complexité de l’histoire des rapatriés. Car il existe encore beaucoup de résistance face à une histoire complexe, fantasmée… » A ce sujet, il reste du travail. Comme, par exemple, pour que l’on arrive à parler des Harkis dans les écoles. Mais pas seulement.

 

« Dans ma famille, on en parle. Mais ce n’est sans doute pas le cas partout, rapporte Ali Mamenia. Je ne dirais pas que c’est encore tabou parce qu’il y a des reportages, que l’information circule. Mais je pense qu’il faut en parler davantage parce que c’est notre histoire, et puis c’est la vérité… »    

Article Source :Par Jean-François Rebischung  La Voix du Nord

*******         

  l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Presse
commenter cet article

commentaires

Marc Blondet 13/12/2013 11:28


Ce devoir de mémoire est essentiel, il concerne des faits qui appartiennent à l'Histoire, c'est-à-dire à notre patrimoine commun sur lequel s'appuie normalement une solidarité nationale.
Nous sommes tous concernés impliquons nous dans un rassemblement unitaire pour peser suffisamment lourd et prétendre avec force figurer dans les "lignes éditoriales" des  organes de presse
de large diffusion.

Harkisdordogne.com

  • : Harkis Dordogne
  •  Harkis Dordogne
  • : Harkisdordogne.com est un site, de liens d'informations, de toute la communauté Harkie, et leurs amis, sur la Reconnaissance, la Mémoire et la Culture.
  • Contact

Divers A-D-H-D-V-O

                Logo www. harkis Dordogne

La lettre des engagements non tenus, de François Hollande, cliquez pour la télécharger et l'imprimer.

Afficher l'image d'origine

 Cliquez sur le logo pour voir la Fondation

 

Cliquez sur le télégramme de Messmer sur l'Abandon des Harkis

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

La *charte de notre site

 

À propos des articles qui sont publiés sur

Harkisdordogne.com

- Dans la mesure du possible, et selon l'actualité du moment, le webmaster s’engage après vérification (exemple sujet non traité) à publier sur le site Harkisdordogne.com  vos articles, vos manifestations, vos communiqués.

- Il est conseillé d'illustrer autant que possible, par une (des) photo(s), votre article, notamment le lieu.

- Quand il s'agit de * coupures de presse, nous préciser la date, et la source du journal.

- Également retenu, les sujets historiques non traités, par exemple la catégorie " Retour en Arrière ".

- Une, ou (votre) histoire vécue.

- Vos avis de recherche.

*******

* en bon état

*******

Quels sont les articles qui ne seront pas publiés ?

 

- Les articles trop anciens, (hors, ceux historique).

- Ceux qui sont sous la contrainte, pressions diverses, obligation.

 

Quels sont les commentaires et vidéos qui ne seront pas publiés ?

 

- Les commentaires, et vidéos, racistes, insultants, injurieux ne seront

pas validés par le modérateur.

- Votre sollicitation, n’est pas un dû !

- Le but de notre site est de partager, informer la communauté harkie et leurs amis...

 Contact Email   

Rechercher Sur Le Site

Soyez les bienvenus

 

                           - Bienvenue sur Harkisdordogne.com          et L'Association Départementale Harkis Dordogne,Veuves et Orphelins  

      (A-D-H-D-V-O) Contact Email 

logo Je suis Harki  

Réalisé par HD le 08/01/2015.

Plan d'Accès Accés Périgueux

 

Info sur l'association

- Un appel de Harkisdordogne.com et de l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins,qui sollicite les harkis,et les pieds-noirs qui souhaitent apporter des témoignages-Photos,Manuscrits,Films qui nous intéressent,tout documents papiers peuvent être scannés et envoyés par Emails.

 Pour un Premier Contact Email 

Cliquez sur l’Endroit du Village  Hameau de forestage Chauveyrou (24)

Carte Hameau de forestage Chauveyrou

Partenaires Harkis Dordogne

 Pour voir leur site et l'actualité de nos Liens partenaires, cliquez sur les vignettes.

*******

Conseil Général de la Dordogne

Ville de Périgueux

Résultat de recherche d'images pour "logo ville de périgueux"

 

Archives Départementales de la Dordogne

Onac de la Dordogne

Musée Militaire De La Dordogne

Afficher l'image d'origine

Secours de France

Dyanka danse Orientale

DG NEON  L'Enseigne

Historique

Les Harkis Ceux qui ont choisi la France

Femmes harkis 1  Cliquez sur la photo Femmes Harkis (Harkettes)     

Cliquez sur

- Un peu D'histoire -  

̋ Réussissez ou échouez mais surtout ne laissez pas la négociation se prolonger indéfiniment… D’ailleurs ne vous attachez pas au détail…  (Le président Charles de Gaulle à Louis Joxe, négociateur.)

au sujet du

- Texte complet des Accords d'Evian 

 

-Qu'est qu'un Harki ?

Le mot harki ['arki] désigne un individu servant dans une harka et vient du mot arabe haraka signifiant littéralement « mouvement », mais en réalité le terme était déjà utilisé au sens figuré pour désigner de petits affrontements, guerres, barouds entre tribus, ou contre un ennemi extérieur. Dans le langage courant, en Franceil désigne les supplétifs engagés dans l’armée française de 1957 à 1962, durant la guerre d'Algérie.     

-Qu'est qu'une Harka ?

C’est officiellement le 8 février 1956 que l’ordre de créer les harkas dans toute l’Algérie a été donné. des unités supplétives seront constituées dans chaque corps d’armée, à l’échelon quartier ; s’appuyant sur les unités de base, compagnies, escadrons, batteries, elles seront chargées de compléter la sécurité territoriale et de participer aux opérations locales au niveau des secteurs ; ces unités porteront la dénomination de harkas. 

Mais qui sont les Harkis!

(Appelés, engagés, militaires d'active, appelés aussi FSNA ou Français de Souche Nord-Africaine)

Bulletin d’Adhésion à l'Association

    Bulletin d’Adhésion à l'

        

     - Faire un don à L’Association Départementale 

Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, c’est choisir de transformer tout ou partie de vos impôts, dans des actions, et projets divers, commémorations, culturel et travail de mémoire. -

Vos dons font nos actions.

Cliquez sur le bulletin pour agrandir, puis droit pour l'imprimer.

                                                           Bulletin Adhésion Harkis Dordogne

     Contact Email de l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelinset le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Remerciements

Merci pour l'intérêt que vous portez tous les jours à la communauté des Harkis, et aux 150 000 massacrés, après la fin de la guerre d’Algérie.

Solidarité

Message de remerciements de Ouarda

Pour en savoir plus sur la maladie cliquez sur la photo 

       Ouarda Kacem 2

      Je tiens à tous vous remercier pour tout votre soutien, vo...tre mobilisation, je remercie tous les donateurs, vous avez fait preuve de générosité et cela m'a beaucoup touché, grâce à vous j'ai récolté assez de dons pour effectuer mon opération qui c'est déroulée jeudi dernier 02/10/2014 à Barcelone.

L'opération c'est bien déroulé, je suis maintenant mon traitement. Merci encore à tous. Ouarda.

Divers Infos, liens Harkis

Cliquez sur les Vignettes.

"Tout sur la Procédure Harkis

 Urbi et Orbi" 

Urbi et Orbi

*******

Collectif National Justice Pour Les Harkis

*******

Maison Histoire EMémoire Ongles

*******