Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux exilés

Aux exilés.

Un jour, nous avons dû fuir,

Quitter le pays qui nous avait vu naître.

Pourtant depuis plusieurs générations

Nous pensions que cette terre chérie

Que nous aimions tant l’était à jamais.

Mais, avant cela, sur cette route, après des embûches

Le général est arrivé et nous a compris.

Ce fut alors l’union et la fraternisation,

La peur commença à changer de camp,

Petit à petit la confiance s’installa.

Mais, le perfide brigadier, une fois en place,  

S’étant servi de ce pays comme marchepied 

Foulant du pied ses résolutions

Abandonna ses compatriotes sans regret.

Et, alors même qu’il pouvait les sauver,

Donna les ordres pour qu’ils fussent livrés.

Il s’en suivit de terribles massacres.

Mais, la métropole n’en avait cure.

Malgré cela, au grand dam de certains

Nous avons su garder la tête haute

Car, une fois installés sur cette nouvelle terre

Nous avons fait notre nid et grandi.

Cette terre ne vous déplaise est aussi la nôtre 

N’oubliez pas que notre sang y a déjà coulé

Souvenez-vous : 1870, 1914/1918, 1939/1945

Ne faites pas mine d’oublier.

C’est pour vos couleurs qui sont aussi les nôtres

Qu’ils se sont battus pour qu’elles flottent encore.

Ah oui, nous avons un nom, c’est nous les Africains,

Vous nous appelez Pieds Noirs et fiers de l’être nous sommes.   

G -R

*******

- Cliquez sur l' Agenda -

- Pour s'abonner gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy 05/12/2018 12:04

Bonjour à tous,

Gérard est un homme de parole.

Il devait publier ce poème dédié aux Pieds Noirs après celui que j'avais écrit en hommage aux Harkis
C'est fait.

D'ailleurs, ce poème pourrait tout aussi bien s'appliquer à nos amis Harkis.

Piednoirement vôtre.