Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commémoration Abandon des harkis 12 mai 2017 à Oloron Sainte-Marie (64)

 
" Une cérémonie créée par les harkis il y a sept ans, explique
Alain Ferki, porte-parole national du comité des harkis.
En Béarn, elle se déroule à Oloron car c'est la seule ville qui dispose d'une stèle qui commémore leur mémoire "
 
Commémoration Abandon des harkis à Oloron Sainte-Marie (64)
*******

Commémoration Abandon des harkis à Oloron Sainte-Marie (64)

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy REGAZZACCI 17/05/2017 16:22

Bonjour,
Magnifique commémoration et un coup de chapeau à la présidente Kadidja Bakiri.
Par contre, une fois de plus, dans le commentaire du journaliste, il est dit : "...ces soldats Algériens engagés aux cotés des Français pendant la guerre d'Algérie..." Ces Algériens étaient des Français, l'Algérie était composée de départements Français. A l'inverse, les Français d'Algérie d'origine européenne les Pieds Noirs, étaient aussi des Algériens jusqu'au 5 juillet 1962. Ces termes employés alors que la plupart des Français de France ne savent même pas ce qu'est un Harki ne peuvent que semer la confusion. Cela ne fait qu'accréditer la thèse des traitres alors qu'il étaient seulement fidèles à la France qui était leur pays depuis 1830. Bien que tout n'était pas parfait et loin de là, l'Algérie était Française et les journalistes le savent mais, selon moi entretiennent cette ambiguité à chaque occasion en parlant de soldats Algériens. Pour tout un chacun, un Algérien est un habitant de l'Algérie et donc de nationalité algérienne mais, la plupart ne pensent pas ou ne savent pas que ce pays, lorsque l'on parle de ces soldats, était Français.
Mon père disait des fois aux personnes qui voulaient à tout prix savoir d'où nous étions : "Je suis Algérien" pour lui, être Algérien c'était évidemment être Français d'Algérie et non de nationalité algérienne. Mais, il faut dire qu'avec de très nombreux métropolitains, lorque l'on dit cela, pour eux, vous êtes un Arabe, point.
Pour finir, il faudrait que les journalistes cessent de dire ce que j'ai cité ci-dessus et expliquent que les Harkis étaient des soldats Français de confession Musulmane (ou une autre appelation) et non des Algériens (sous entendu nationalité algérienne). Le phrasé employé sème le doûte dans les esprits. Est-ce voulu? N'oublions pas que l'Algérie en tant que nation n'existait pas avant la conquête entreprise par les français en 1830. Le nom Algérie en tant que pays n'a été employé que quelques années après celle-ci.
Harkamicalement.