Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Commémoration abandon des harkis, du 12 mai 2018 à Oloron Sainte-Marie (64)

Abandon des harkis, samedi 12 mai 2018 à Oloron Sainte-Marie (64)

- Un hommage aux Harkis -

Ce samedi, un hommage a été rendu au jardin public à l’occasion de la Journée de commémoration de l’abandon des Harkis.

« Oloron est la deuxième ville de France à avoir commémoré le 12 Mai, la première étant Paris. Nous pouvons tous être fiers du travail accompli pour cette mémoire »,  a expliqué en marge de la commémoration Khadija BAKIRI, Présidente de l’Association des Harkis et Enfants de Harkis des Pyrénées-Atlantiques.

« Il y a 56 ans, jour pour jour, que les Harkis furent abandonnés et livrés à leur propre sort. Beaucoup de Harkis, trop de Harkis ont payé un lourd tribut pour leur fidélité à la France. Malgré tout ce temps, notre souffrance reste aussi vive. Nous n’oublierons pas ».

14/05/2018

La République des Pyrénées

Cliquez sur les photos

Commémoration abandon des harkis, du 12 mai 2018 à Oloron Sainte-Marie (64) Commémoration abandon des harkis, du 12 mai 2018 à Oloron Sainte-Marie (64)
Commémoration abandon des harkis, du 12 mai 2018 à Oloron Sainte-Marie (64) Commémoration abandon des harkis, du 12 mai 2018 à Oloron Sainte-Marie (64)
Commémoration abandon des harkis, du 12 mai 2018 à Oloron Sainte-Marie (64) Commémoration abandon des harkis, du 12 mai 2018 à Oloron Sainte-Marie (64) Commémoration abandon des harkis, du 12 mai 2018 à Oloron Sainte-Marie (64)

Cliquez sur l'

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

firech 18/05/2018 12:38

Il ne s'agit pas de savoir si c'est la 2ème ou la 1ère ville à commémorer le 12 mai 1962 mais plutôt d'expliquer pourquoi cette absence des membres et des familles de Harkis. Merci

denis gaume 17/05/2018 11:11

il y a des regions de france comme la mayenne , je n'ai jamais entendu parler des harkis.je pense que les journalistes n'ont aucune memoire historisque et ils ne font que de l'evenementiel. merci pour votre blog ou je commence à mieux aprehender ce problème crucial.