Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compte - Rendu de la réunion du préfet Ceaux à Marseille (13)

Cliquez sur

Le compte-rendu de la réunion du préfet Ceaux qui s'est tenue le vendredi 16 mars 2018 à Marseille.

Compte - Rendu de la réunion du préfet Ceaux à Marseille (13)
Compte - Rendu de la réunion du préfet Ceaux à Marseille (13)
Compte - Rendu de la réunion du préfet Ceaux à Marseille (13)
Compte - Rendu de la réunion du préfet Ceaux à Marseille (13)

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

*******

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Collectif National Justice pour les Harkis et leurs familles 26/03/2018 14:34

Bonjour "Révoltes 75",
nous ne sommes pas certains de commettre une erreur sur le nombre de personnes désignées dans ce groupe de travail, originaires du même département, ou en tous cas, faisant partie de la même mouvance.

Vous dites ensuite que ce compte-rendu n'est pas "officiel". Encore heureux ! Nous n'avons pas l'intention de nous faire dicter ce que nous devons écrire par le Préfet Ceaux !

Vous remarquerez, tout de même, que nous n'avons plus d'information de la part du CNLH, en particulier, qui avait fait le résumé des deux premières réunion du groupe de travail...

Vous prétendez, ensuite, que nous créons la division ; nous vous invitons à lire ou à relire ce qu'a écrit le CNLH dans le communiqué repris, en partie, dans notre compte-rendu.
Les propos tenus sont-ils de nature à encourager l'unité du mouvement Harki ? Et qu'ont fait ces "représentants" depuis qu'ils ont été mis en place pour qu'il y ait une véritable concertation ?
Et surtout, que disent la grande majorité des militants Harkis au sujet de la représentativité et la crédibilité de ce groupe de travail ?

L'argumentaire que nous avons diffusé leur a été envoyé, en précisant qu'il s'agit d'une base de travail, permettant de vraies discussions au niveau des militants Harkis pour trouver un consensus sur les propositions de l'ensemble de notre "communauté".
A ce jour, aucune réponse de l'équipe de M. Gasmi...

Et de grâce, cessons de dire que c'est "la grève de la faim de notre ami Boaza" qui a permis la création de cette commission, dont nous voyons, de plus en plus, les dysfonctionnements et leur incapacité à formuler des propositions concrètes et satisfaisantes pour l'ensemble des Harkis et leurs familles.

Vous semblez oublier, vous comme les amis de notre ami Boaza ce qu'ont fait tant d'autres enfants de Harkis avant cette journée symbolique de jeûne.
Faut-il vous rappeler les longues grèves de la faim de notre regretté Abdelkrim KLECH, sur l'Esplanade des Invalides ?
Faut-il rappeler également que la reconnaissance des fautes admise par Hollande le 25 septembre 2016, est le résultat du combat sans relâche qu'il a mené ?

Le fond est beaucoup plus important dans ce compte-rendu : nous attendons tous que ceux qui ont fait des pieds et des mains pour être nos porte-parole nous disent clairement ce qu'ils veulent comme réparation de tous les préjudices subis pour les Harkis et leurs familles.
Nous attendons aussi qu'ils nous disent s'ils veulent, effectivement, qu'il y ait un traitement différencié entre les Harkis, en raison de leurs supposées plus grandes souffrances parce qu'ils ont vécu dans les camps.

Cordialement.

harki62 26/03/2018 16:27

Bonjour "Collectif National Justice pour les Harkis et leurs familles"

Je vous lis et vous approuve dans ce combat , comme beaucoup de harkis et bien plus qu'on ne le pense .
Je vous rejoins lorsque vous dites que ça n'est pas la gréve de la faim de notre ami Boaza qui a été le déclencheur de la tenue de ce groupe de travail , je vous rejoins également concernant la légitimité de ce groupe , et puis , au fonds , il est absolument nécessaire dans une démocratie comme la nôtre d'avoir un contre pouvoir pour contrôler le pouvoir .
Depuis la mis en place de ce groupe , je n'ai cessé d'écrire mes craintes et la désillusion qui nous guette et j'ai même affirmé haut et fort que les dès étaient pipées .
Dans l'état actuel des choses , je pense très sincèrement qu'il faut préparer notre communauté à la désillusion qui l'attends et à bien lui faire comprendre qu'il faut impérativement refuser les quelques cacahuètes qu'on va leur tendre , même si certains sont dans une très grande détresse , mieux vaut pour eux ne rien avoir que presque rien .
Il ne vous a pas échappé que le Préfet Ceaux commence à dévoiler son plan , petit à petit au fil de ses déplacements , il glisse une parole par ci , une parole par là , histoire d'imprégner les esprits petit à petit , exactement ce qui lui a été dicté par le Président Macron et ses conseillers .
Pour ceux qui pensent qu'il y a deux catégories de Harkis , juste pour minorer l'indemnisation matérielle , j'aimerais juste leur dire de mettre côte à côte deux enfants de harki de la même génération , l'un ayant vécu dans un camps , l'autre dans une banlieue pourrie et qu'on m'explique la différence social entre ces deux individus à qui la France a volé le droit de vivre dignement

Il faut donc continuer le combat , refuser qu'on nous prenne pour des demeurés , exiger une réparation à la hauteur des dégâts subis , dire au Préfet Ceaux , droit dans les yeux , qu'on n'acceptera pas une nième trahison , lui faire comprendre que nous suivons tous le dossier et qu'il est dans l'intérêt de l'Etat d'être JUSTE car, si nécessaire , nous lui ferons entendre notre désaccord par un soulèvement national qui marquera l'histoire de ce pays nous en avons les moyens humains et même s'ils pensent nous maîtriser en nous divisant et en achetant les leaders , ils risquent d'être très surpris par " L'UNION HARKIE " .

Foudi 26/03/2018 12:27

Bonjour,

merci pour ce compte rendu, je vous rejoint a 100% !!! Pas de différence dès lors qu'on est Harkis la souffrance a été et est la même pour tous.
Cordialement

révoltes1975 26/03/2018 08:46

Dans ce long «compte rendu» non officiel vous vous en prenez au «4 sur 10 du Lot Et Garonne». Or, non seulement vous commettez une erreur car ils ne sont que 3 originaires de ce département mais vous créez la division dans ce «groupe de travail» alors que la responsabilité est globale et incombe à tout ce G10 noyauté par de nombreux autres membres non harkis de la commission.
De plus vous oubliez sciemment de reconnaître que c’est l’action du CNLH et la grève de la faim de notre ami BOAZA qui ont mené à la mise en place de cette commission. Ne soyez pas ingrat. Il serait plus juste de mettre en cause l’ensemble de ce groupe des 10 et leurs suppléants d’autant plus que certains des membres sont des rescapés du médiocre G12. Grave!
Par contre, vous avez raison de dénoncer la hiérarchisation des souffrances et l’exclusion annoncée d’une large partie des français musulmans rapatriés. C’est inadmissible!