Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conférence-débat 22 septembre 2018 au Mémorial de Rivesaltes (66).

Conférence-débat  

"Les Harkis, des mots sur des maux"

******

- Cliquez sur l' Agenda -

- Pour s'abonner gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ivain 13/09/2018 11:28

Bonjour à tous,
réponse à ''Rassemblement harki''

A la lecture de votre réponse, j'ai l'impression que vous n'avez pas compris le sens de mon écrit?
Lorsque j'utilise le mot ''mascarade'' c'est au sujet de la date de cette programmation de réunion.
Vous qui avez l'air et peut-être la chanson pouvez-vous nous apporter un éclaircissement concernant le choix du 22 septembre 2018. Cette date correspond au colloque d'Ongles, on ne pouvait pas retenir une autre afin de permettre d'aller écouter les deux thèmes?
A la différence de vous moi je ne dénigre rien et encore moins les hameaux forestiers.
Je ne saisie pas tout simplement cette concurrence entre les organisateurs c'est tout.
Ce n'est pas comme ça que vous allez rassembler les harkis bien au contraire...
Chacun veut chanter sa chanson sur le dos de la communauté ras- le bol.
Ivain

Ivainaulion 07/09/2018 13:41

Bonjour,
Le paradoxe choquant de cette mascarade qui a été organisée la même journée que celle qui se tien à la Mhe-Mo Ongles. Pourquoi deux colloques en même temps à 300 km environ l'un de l'autre?
Surtout que la conférence d'Ongles était prévue de longue date...Que doit-on interpréter à la lecture des intervenants surtout que parmi eux se trouvent des personnes qui étaient le fer de lance de la Mhe-Mo Ongles. Est-ce la venue de madame K. Khémache qui a fait fuir ces gens vers Rivesaltes?
Y'a t-il de l'orage dans l'air?
Je vous laisse à vos propres réflexions et imaginations.
Ivain.

Rassemblement Harki 12/09/2018 23:24

Bonsoir,
mascarade dites-vous ? Avez-vous seulement lu le programme de la conférence organisée au Mémorial du Camp de Rivesaltes ? Les souffrances psychiques endurées notamment par la première génération sont une mascarade à vos yeux ?

C'est votre droit d'aller entendre les discours déjà entendus sur les hameaux de forestage mais respectez celles et ceux qui souhaitent que l'on parle de ce sujet tabou que sont les traumatismes post-guerre toujours présents chez de nombreux Harkis, chez leurs conjoints et chez bon nombre d'enfants.

1962' 07/09/2018 23:33

Donc, le mieux serait de n'assister à aucun des deux colloques ?
On va pas cautionner la concurrence entre associations.
Quand à la jeune Mme Khémache Katia elle ne fait fuir personne. Ça serait plutôt M. Jordi dont le rôle réducteur au sein de la médiocre commission de M. Ceau a été négatif.

révoltes1975 05/09/2018 13:11

Au départ on ne pouvait qu'être contents d'un tel programme au Mémorial de Rivesaltes. Mais dès qu'on regarde de plus près on se rend vite compte que c'est une association qui organise et non le Mémorial. Ce dernier a comme habitude de ne rien consacrer en particulier à l'histoire des Harkis. Il suffit pour s'en convaincre de consulter les programmes qu'il a organisés depuis son ouverture. Pourtant Mme Besnaci, dont les écrits font polémiques comme sa thèse consacrée aux prisonniers FLN de l'armée française, et M.Moumen, qui travaille pour l'Onac, font partis tous les deux du Conseil Scientifique du Mémorial même si on ne connait pas précisément leurs fonctions au sein de ce lieu. Rappelons que ce sont les associations des français musulmans rapatriés qui ont beaucoup lutté pour préserver la mémoire de ce camp qui a marqué à jamais des milliers de familles de Harkis dont de très nombreux enfants. Il y a un an la directrice du Mémorial de Rivesaltes Mme Sajaloli avait osé programmé à l'occasion de la journée du 25 septembre en faveur des anciens supplétifs sans aucune contestation des membres du Conseil Scientifique un comique algérien qui jouait sur le thème de l’immigration de sa famille venue d'Algérie pour s'installer dans le nord de la France. Un comble!