Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conférence du 21 Novembre 2019 « Harki, quelle Histoire ? » à Limoux et à Carcassonne (11)

Le jeudi 21 novembre 2019  a eu lieu une conférence a Limoux de 10 h à 12 h et à Carcassonne de 14 h à 16 h autour de la guerre d’Algérie plus précisément sur « Harki, quelle Histoire ? »

Ces nouvelles rencontres ont été organisées par l’Association SACHE de l’Aude présidée par Madame Sabbah ATROUS en partenariat avec l’ONACVG de lAude et le conférencier,  Monsieur MOUMEN Abderahmen [docteur en histoire de l’université de Provence, a soutenu une thèse sur les rapatriés d’Algérie dans la vallée du Bas-Rhône (2006).

Il est chercheur associé au Centre de recherches historiques sur les sociétés méditerranéennes (CRHiSM, université de Perpignan) et chargé de cours à l’université Lyon-2 sur l’histoire de l’immigration. Il est aussi chargé de recherches historiques au Musée mémorial du camp de Rivesaltes)].

Des enfants d’Anciens Harkis ont témoigné de leurs différents parcours, un exemple ci-dessous témoignage d’une fille d’Ancien Harki, membre de SACHE de l’AUDE :

« En 1962, j’avais QUATRE ANS je me souviens à la fin de la guerre d’Algérie avoir pris avec mes parents le bateau direction l’ancienne métropole : « La France ».

C’était la première fois que je voyais l’eau, la mer, de grandes bêtes sortaient de l’eau, je ne savais pas ce que c’était…J’ai été outrée, c’est bien des années plus tard que j’ai appris que ces bêtes étaient en fait des dauphins.

Je me rappelle dans le bateau, on était serré comme du bétail, arrivés au port de Marseille, on nous a transférés au camp de Rivesaltes, je me rappelle de ce lieu c’était les ténèbres, il y faisait un froid glacial, avec beaucoup de vent.

On nous logeait dans des « guitounes » : (genre de tentes recouvertes avec des bâches).

Il faisait tellement froid que ma mère pour avoir un peu de chaleur chauffait de l’eau,

Je me rappelle m’être approchée pour sentir une certaine chaleur, et la casserole se renversa subitement sur moi, j’ai crié de douleurs, de là on m’a transporté à l’hôpital de Perpignan, je suis restée de longs mois, c’était très douloureux…

Je suis retournée au camp de Rivesaltes auprès de ma famille, quelques mois après, nous sommes partis sur Lodève, nous sommes restés deux ans au camp.

A Lodève, nous étions logés dans des HLM, on était mieux, ma mère tissait des tapis, j’étais à l’école mais je me suis sentie comme une pestiférée, au fond de la classe, seule, l’instituteur ne me prêtait aucune attention…Mon père avait dû mal à payer le loyer, donc nous nous ne pouvions plus restés, on nous a transférés à Saint Martin des Puits, hameau de Forestage dans l’Aude …J’ai retrouvé le froid, l’isolement, nous étions logés dans des baraques humides…

Mon père travaillait dans le reboisement dans la forêt, ma mère s’occupait de nous tant bien que mal.

Face à l’isolement, a la solitude et aux conditions de vie très précaire, son état mental se fragilisait, de jour en jour, elle ne faisait que pleurer, j’ai cette image de cette maman en détresse malgré mes 6 ans je voulais comprendre pourquoi tant de pleurs je lui demandai sans cesse « Maman, pourquoi tu pleures ? MAIS je n’ai eu malheureusement aucune réponse …Mon père quant à lui se réfugiait petit à petit dans l’alcool et dans le silence… »

Récemment, mon oncle m’a informé qu’on leur faisait signer des chartes en arrivant en France pour ne pas qu’ils parlent de « ces événements » qu’ils ont vécu en Algérie.

J’en apprends de jour en jour sur la triste vie des HARKIS…

Suite à ces divers témoignages, un échange très fructueux a eu lieu entre les élèves, le conférencier et les témoins.

Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre du Parcours citoyen proposé aux lycéens et piloté par le Comité d’Education à l’Environnement et à la Citoyenneté.

Ces conférences, enrichies des témoignages, se réfèrent au Projet Fédérateur et Structurant qui sous-tend les actions du lycée :

« Aux actes citoyens ». Un axe « Mémoire et citoyenneté » est développé dans le Volet Culturel et Artistique du Projet d’Etablissement, dans le but de construire une mémoire collective autour de valeurs partagées et de contribuer au sentiment d'appartenance commune : le vivre ensemble.

 La conférence de M. Le Dr. MOUMEN était très intéressante et de grande qualité, de nombreux élèves et enseignants nous ont fait part de leur intérêt. Il est important de faire un retour en arrière dans l’Histoire de ce grand Territoire qu’est l’Algérie pour pouvoir comprendre l’enrôlement, l’Histoire des futurs HARKIS.

Les témoignages ont particulièrement marqué les élèves, sensibles aux trajectoires personnelles. 

 Des élèves ont ensuite spontanément parlé du parcours de leur famille aux témoins, certains d’entre eux se sont effondrés par les non-dits de l’entourage et ont partagé des témoignages.

La conférence est venue compléter le travail fait au mémorial de Rivesaltes.

Nous remercions les Proviseurs de ces établissements scolaires pour leur accueil ainsi pour ce moment tout ensemble d'histoire et de pédagogie.

Nous remercions Monsieur BALUSSOU réfèrent "valeurs de la république" et ses confrères Professeur d’Histoire-Géographie également Madame GARDAIR Véronique, documentaliste du lycée Jacques Ruffié de Limoux.

Nous remercions Madame RICARD référente, professeur d’Histoire-Géographie ainsi que ses confrères au lycée jules fil, Carcassonne.

Nous remercions l’ONACVG de l’Aude.

Nous remercions les témoins, ce n’est pas facile de se livrer et de revivre ce fardeau, mal être, devant une centaine, voir plus de personnes, d’élèves bravo à eux.

Nous remercions enfin Monsieur MOUMEN   Docteur en histoire pour la qualité chaque année de la conférence complète autour de la guerre d’Algérie et de ses mémoires.

Merci pour son dévouement à l’Histoire au plan national.

« Une société n’est forte que lorsqu’elle met la vérité sous la grande lumière du soleil » Zola.

Présidente de SACHE de l’Aude :

Sabbah ATROUS

*******  

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

C'est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mémoire des camps 29/11/2019 19:09

Merci pour cette conférence à la présidente de SACHE de l’Aude, Sabbah ATROUS monsieur Moumen ONAC VG, aux collégiens de l'Aude.
3 HAMEAUX DE FORESTAGE dans l'Aude
Lapradelle-Puilaurens
Saint-Martin-des-Puits
Villeneuve-Minervois (Hameau de Pujol-de-Bosc)