Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

D'anciens harkis réclament leurs droits à Saint-Amans-Soult (81)

Les dirigeants de l'association lors de l'assemblée générale.

«Cette année nous avons enregistré 117 familles adhérentes dont 12 nouvellement inscrites», constate Mohamed Djafour, président de l'Association Générations Harkis et leurs Amis. Cette association défend depuis longtemps les intérêts moraux et financiers des harkis, toutes générations confondues, par le biais d'actions en justice contre l'État devant les tribunaux administratifs pour des demandes indemnitaires concernant les préjudices subis et les biens laissés en Algérie. Dans ce cadre, les procédures sont de plus en plus nombreuses et les plaignants plus que jamais déterminés à obtenir réparation.

L'objectif étant d'amener l'ensemble de ces procédures devant la Cour Européenne de justice. «Il ne faut jamais oublier que nous avons subi l'une des plus grandes trahisons de l'histoire. Les premières victimes sont nos parents, mais nous subissons encore aujourd'hui les dégâts collatéraux qui pèsent lourdement sur notre quotidien», déclare M. Djafour. L'association défend aussi en justice les intérêts moraux de la communauté harki contre les injures et diffamations. «Ces insultes insupportables à l'égard des harkis et leurs descendants doivent être sanctionnés» affirme Mohamed Djafour.

À l'issue de l'Assemblée générale, Mohamed Djafour a été reconduit dans ses fonctions de président, Ali Hadjaz et Hadda Madache vice-président(e)s, Michel Vanderveken trésorier, Louisa Bendahmane a été élue secrétaire, Paul Boulvrais, sous-préfet honoraire et président d'honneur de l'association partage désormais ce titre avec le lieutenant-colonel Roger Sforzini.

29/04/2019

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article