Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dominique Ceaux ex-collaborateur de François Hollande nommé à la tête d’un groupe de travail sur les harkis

 Évaluer les dispositifs de reconnaissance et de réparation existants”, “prendre en compte la situation socio-économique des harkis” et “proposer des mesures afin de permettre la préservation de la mémoire et une réparation adaptée aux situations diverses que rencontrent ces derniers, ainsi que leurs familles”. Tels sont les objectifs fixés par la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, aux membres du tout nouveau groupe de travail sur les harkis, installé par ses soins et selon le souhait du Président Emmanuel Macron, le 23 janvier.

Le dit groupe, fort de 10 membres, et dont la présidence a été confiée à Dominique Ceaux, préfet chargé d’une mission de service public, “se réunira autant de fois que nécessaire, entendra toutes les personnalités qu’il jugera utile et rendra ses conclusions en mai 2018”, indique le ministère des Armées.  Des conclusions qui pourront ensuite “servir de base à un nouveau plan d’action en faveur” de cette communauté.

Rappelons que l’appellation “harkis” se réfère aux quelque 200 000 Algériens musulmans ayant servi dans l’armée française lors de la guerre d’indépendance d’Algérie (1954-1962). À la fin du conflit, seule une partie d’entre eux (environ 60 000, selon certaines sources), parvient à rejoindre la métropole et se voit logée dans des camps insalubres avec leurs familles. Les autres, abandonnés sur le territoire algérien, ont eu à subir des représailles, de par leur implication dans la guerre du côté français.

 Rejetés, ainsi que leurs familles, par l’Algérie, et très difficilement intégrés en France, certains d’entre eux et leurs descendants mènent, depuis plusieurs années, des actions pour obtenir une reconnaissance de leur sort et réparation.

Plusieurs présidents de la République français ont, depuis, amorcé un début de prise en compte de cette communauté. François Hollande, par exemple, a reconnu solennellement la responsabilité de la France à leur égard, tandis qu’une journée d’hommage national aux harkis est fixée au 25 septembre depuis 2001. C’est d’ailleurs dans le cadre de cette journée qu’Emmanuel Macron avait reçu des représentants de la communauté harkie et avait exprimé son souhait de constituer un groupe de travail sur le sujet.

Âgé de 55 ans et natif de Tulle, fief corrézien de François Hollande, Dominique Ceaux est diplômé de l’IEP de Toulouse, de l’Institut Régional d’Administration (IRA) de Bastia et ancien élève inspecteur à l’École nationale des impôts. Il a notamment collaboré à plusieurs reprises avec l’ancien président de la République socialiste qui a succédé à Nicolas Sarkozy en 2012.

Dominique Ceaux a ainsi été son attaché parlementaire de 1997 à 2000, lorsque François Hollande était député PS de Corrèze, son directeur de cabinet à la présidence du conseil général de ce même département, en 2008, puis il l’a rejoint à l’Élysée, d’abord comme conseiller, ensuite en tant que chef de cabinet et enfin à nouveau comme conseiller, entre 2016 et mai dernier.

Au-delà de ces diverses collaborations, le nouveau président du groupe de travail a effectué la plus grande partie de sa carrière en Corrèze et dans les départements voisins. Il a ainsi, et entre autres, été secrétaire général de la mairie d’Argentat entre 1992 et 1995, sous-préfet d’Issoire, dans le Puy-de-Dôme, de 2002 à 2004, et directeur général des services départementaux de la Corrèze entre 2008 et 2015.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zouak Abdellatif. 26/09/2018 16:37

Mr, j'ai vraiment besoin d'aide, car depuis. Que Mr FRANÇOIS HOLLANDE. n'est plus président de la République. Mon affaire. Ne va plus, je suis toujours en danger, vu tout ce que je vous ai écrit été , vrais. De plus haujourduit. J'ai la preuve de tout ce dont j'ai fait part à
Mr FRANÇOIS HOLLANDE. Merci de bien vouloir me contacter. cordialement .Mr.Zouak Abdellatif.

Khazini 27/03/2018 11:40

Bjr mis amis en france en na besoin vous soutiens nous fils de harkis abondonné en algerie en né considiré comme des traitres
Cordialment

Alexandre Ahmed Dakiche 03/02/2018 05:32

bonjour comme sur les ambulances ou les corbillards je vais éviter de tirer sur ce groupe de travail non élu par contre proposer a chacun de s,exprimer afin peut être de rassurer et d’éviter le silence chacun a sa manière comme l'a fait Jeannette .je propose aussi aux anciens du g12 non élus de nous dire ce qu,ils ont fait ou pas fait .je propose aussi aux présidents d'associations non élus de rendre plus transparentes leurs réelles utilité et actions Aussi même si l'art de perdre est a l'aise chez nous .je pense que chacun de nous a des questions a se poser a lui même aussi des questions a poser tant a la France qu'a l’Algérie et sans doute des questions a nous poser entre nous concernant ce qui nous relie et nous lie ce véritable point commun ce COMBAT Voulons nous vraiment le gagner? pourquoi le gagner ?comment le gagner ?méritons nous de le gagner ? et pour finir je propose aussi de nous rejoindre samedi 24 février pour réécrire l'ancien camp harki que la technopole sophia antipolis.a effacé merci infiniment A+

le varoi 30/01/2018 12:30

bonjour

Il faut être positive...et il faut aider se groupe de travail...
au delà de convictions. Pensées...associations
il faut du résultat....une loi de REPARATION...lors de la remise du rapport par monsieur le Préfet
en mai 2018.....quelques jours après les cérémonies des Télégrammes du 12 MAI 1962
date qui est gravée dans nos Mémoires.....alors bon Courage....et bon Compte rendu...

memoire des Camps 30/01/2018 08:21

bonjour
Merci au site arkis Dordogne....pour l'information....
Maintenant que le groupe de travail est mi en place....
qu'on est accord ou pas...il est en place....
On souhaite de la transparence...communication des comptes rendu...

La mise en place des réunions de concertation...et Monsieur le Préfet doit faire des auditions auprès de certaines personnes...avant la remise du futur RAPORT... qui doit être remis au chef de état..en mai 2018. ...ne pas oublier....abandon.....le télégramme du 12 mai 1962 .....massacre....prison....relégation dans les 6 camps de transit sans oublier la relégation dans les 69 hameaux de forestage....précarité..échec scolaires.....

Messieurs les Membres de se groupe de travail......IL faut être a la Hauteur de cette Mission

les familles de harkis souhaitent des résultats...une loi de réparation

pas de distribution de médailles...

.bon courage