Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GENAFRA organise une Rencontre-Débat samedi 19 Septembre 2020 " De Zéralda (Algérie) à Rivesaltes (France) "à Talence (33)

Rencontre-Débat samedi 19 Septembre 2020 de 14 h à 18 h 

1, place Mozart - Espace Mozart 

Contact Cliquez sur les Emails:

 genafra33@gmail.com

fatihamroune@hotmail.fr​​​​​

- Cliquez sur la photo pour voir le lieu -

******* 

Cliquez sur l'Agenda 

-  POUR ETRE informé des derniers articles sur harkisdordogne.com inscrivez vous : C'est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

révoltes1975 27/08/2020 19:59

Des organisatrices bien attablées au resto. C'est bien sympathique.
Quant à Mme Besnaci on connait ses liens avec le soi disant historien M. Mohamed Harbi du FLN réfugié en France après la chute de Ben Bella dont il était le conseiller de 1962 à 1965 pendant le massacre des harkis (facile à vérifier) ou avec un certain soi disant journaliste le négationniste Pierre Daum qui écrit et dit partout qu'il n'y a pas eu de massacre de harkis en 1962...
Certains ont demandé et même écrit au président Macron que Mme Besnaci, comme d'autres, rende la légion d'honneur qu'elle a usurpée alors que nos vieux harkis survivant anciens combattants ou anciens prisonniers attendent toujours cette décoration qu'ils ont méritée bien plus qu'elle. D'autre part, on ignore le rôle et le travail de Mme Besnaci au sein du Conseil Scientifique du Mémorial de Rivesaltes ni qu'elle serait sa rémunération pour cette fonction. A ce sujet, il serait raisonnable qu'elle ne demeure pas éternellement à ce poste et que d'autres personnes qualifiées puissent prendre la suite notamment chez les nouvelles générations comme par exemple celles qui ont écrit des livres sur notre histoire. De même, et c'est valable pour nombre d'autres associations qui reçoivent des subventions au nom des Harkis, nous ne connaissons pas le montant et le bilan de celles perçues par Mme Besnaci depuis des années ni le nombre des adhérents de son association. D'ailleurs, on ne voit à chaque fois qu'elle-même pour la représenter jamais quelqu'un d'autre comme lors du débat au Sénat où elle avait fondu en larmes face aux insultes contre elle et les Harkis proférées par des nationalistes algériens qui vivent en France. Ces propos scandaleux avaient été prononcés au sein même de nos institutions républicaines. Mme Besnaci seule et isolée avait montré sa fragilité alors que devant ces attaques injustes et ignobles elle était endroit de demander au président du Sénat l'interruption de ce colloque. Pour terminer, Mme Besnaci a une excuse car elle ne s'est intéressée que très tardivement à la question des harkis dans les années 2000.
On aimerait bien avoir une réponse aux questions posées ici. Merci

Guy Regazzacci 23/08/2020 23:05

Bonjour à tous,

Très belle initiative que cette "Rencontre débat"
Je tiens à souligner un point : Le sous lieutenant Vincent Zaragozza n'était pas dans l'armée coloniale mais dans l'armée Française.

L'Algérie était Française depuis 1830, c'est la présence Française qui a permis de fédérer les régions qui étaient sous l'emprise de la régence d'Alger dirigée par l"empire Ottoman depuis 1500. Avant cela, il n'y a jamais eu d'état Algérien.

Voici la fameuse phrase de Ferhat ABBAS « Si j'avais découvert la nation algérienne je serais nationaliste et je ne rougirais pas comme d'un crime. Les hommes morts pour l'idéal patriotique sont journellement honorés et respectés. Ma vie ne vaut pas plus que la leur.
Et cependant je ne mourrai pas pour la patrie algérienne parce que cette patrie n'existe pas. Je ne l'ai pas découverte. J'ai interrogé les vivants et les morts; j'ai visité les cimetières : personne ne m'en a parlé. On ne bâtit pas sur du vent.[...] Nous avons, une fois pour toutes, écarté les nuées et les chimères pour lier définitivement notre avenir à celui de l’œuvre française dans ce pays… »

Harkamicalement. ‌