Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Harkis : 57 ans après, une blessure toujours ouverte à La Roque d’Anthéron (13)

- Extraits -

"Ce hameau, il est à nos parents. Et sous prétexte que la montagne s’effondrait, ils l’ont transformé en camps de vacances. Il devrait être à nous ! "

******* 

Zohra Aridj, fille de harki, entame son discours chargé d'émotion. -

" Notre action est de dire à la plus haute sphère de l’État qui nous ignore depuis des décennies : Nous réclamons justice. Tous les harkis méritent une distinction et ce même à titre posthume, c’est ainsi que l’on reconnaît les siens (…). Rendez la fierté et la dignité à nos parents. Pas de reconnaissance, pas de cérémonie  "

Harkis : 57 ans après, une blessure toujours ouverte à La Roque d’Anthéron (13)

******* 

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

C'est ici

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aridj 01/10/2019 18:50

Une bien belle façon de ne pas se sentir humiliés avec un discours incohérent.
A la Roque d'Antheron, les Harkis ont célébré la Journée du 25 septembre de façon autonome et bien plus crédible. De par le discours tenu, l'émotion partagée par tous suscite une belle promesse d'unité quant aux futures actions à mener pour obtenir REPARATION.