Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeannette Boufahl médaillée dans l’Ordre national du mérite à La Garde (83)

Jeannette Boufahl entourée de ses enfants, son époux, le député Jean- Louis Masson et le maire Jean-Claude Charlois. C. V.

C’est avec beaucoup d’émotion que Jeannette Boufahl (et par elle ses parents et toute la communauté harki) a reçu la médaille de l’Ordre national du mérite samedi dernier à la salle Mussou.

Cette cérémonie, souhaitée par le député Jean-Louis Masson et le maire Jean-Claude Charlois, a permis de rendre un vibrant hommage à une femme exceptionnelle qui, malgré une vie jalonnée de difficultés, a préféré vivre sans amertume et a toujours su garder espoir dans l’avenir.

Née un 14 Juillet

Jeannette Boufahl, c’est une histoire qui commence un 14 juillet comme déjà un clin d’œil à l’histoire française.

Elle est née à Perpignan dans le camp de transit et de reclassement pour les harkis de Bias. Son père, qui s’est battu pour la France, décédera alors qu’elle n’a que de deux ans.

La famille de six enfants et une jeune maman trentenaire devront survivre dans des conditions très difficiles : des barbelés, un couvre-feu, une seule douche par semaine et très peu de relations avec l’extérieur. Jeannette a suivi l’école du camp.

Grâce à sa forte personnalité, et, comme son père avant elle, elle combattra les difficultés et obtiendra son bac. En 2003, elle deviendra agent territorial et y évoluera en tant que chef du service d’entretien qui compte plus de 100 personnes.

En parallèle, elle s’est investie localement dans le milieu associatif comme l’association Ressource et l’AJS, tout en étant secrétaire générale de l’association Harkis 83 depuis 2006.

En 2018, elle est devenue membre d’un Groupe de Travail créé par le président de la République Emmanuel Macron pour continuer à évoquer le cas de la communauté harki.

Comme la Légion d’honneur, l’Ordre national du mérite est un ordre universel, qui *distingue des personnes issues de tous les domaines d’activité et honore des citoyens français.

Jeannette Boufahl a obtenu le ruban bleu pour sa capacité à transmettre cet espoir aux nouvelles générations et à participer au rayonnement de la France.

Ses propres enfants en sont le parfait exemple, tous diplômés de haut niveau. Cette distinction lui reconnaît également son exemplarité de l’esprit civique français. La cérémonie, chargée d’émotions, s’est conclue autour d’un verre de l’amitié.

01/07/2019

*******

- La légion d'honneur, qu’est-ce que c’est ?

en 10 questions -

Question 10, Comment évolue-t-elle ?

*La Légion d’honneur vit avec son temps et suit les évolutions de la société. Elle reconnaît de plus en plus la place du monde associatif et salarial , les parcours d’origine modeste et la place des femmes grâce à une stricte parité dans chacune des promotions civiles.

Cliquez sur la photo pour lire la suite

*******

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nini 04/07/2019 13:41

Bravo Madame
Vous vous engagez pour la cause
La médaille est dédiée à tous les harkis
Bravo et merci

idi 04/07/2019 07:19

Pourriez-vous me conseiller une association des droits des anciens d'Algérie?
Merci

Kamel 02/07/2019 09:55

Félicitations! Bonne continuation

révoltes75 03/07/2019 08:56

Vous oubliez qu'elle a fait parti de la commission Ceaux dont on n'entend plus parler. Mais c'est vrai qu'on peut la féliciter pour cette médaille car Mme Boufhal assume ce qu'elle est quand beaucoup d'autres ne le font pas. Où sont les autres membres qui faisaient partis de ce groupe de travail? Et les autres médaillés pourquoi se cachent-il? Au moins cet article rappelle la cause de la communauté au travers du vécu de Jeannette. On ne doit pas oublier cette tragique histoire de l'abandon des Harkis et des conditions de vie dans les camps. Merci