Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'engagement des harkis au lycée l'Oustal à Toulouse (31)

Laurent Cabanié, Patrice Castel, André Laur, président de l'association de l'Oustal, avec les représentants de l'Onac, l'Opex, le Souvenir Français, ainsi que Jean-Louis- Thomas, maire adjoint.

C'est une exposition audacieuse et bouleversante que propose Patrice Castel, professeur d'histoire-géographie au lycée l'Oustal, avec le concours de l'ONACVG ('Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre) qui a mis à sa disposition les vingt tableaux qui racontent le «parcours des harkis et de leurs familles». Patrice Castel, précise que cette exposition permet de voir qu'ont vécu ces femmes et ces hommes, mais aussi d'évoquer avec ses élèves la notion d'engagement pour l'amour de la France. Laurent Cabanié, chef d'établissement, y voit également un travail important sur la fraternité.

L'objectif de ces tableaux est de vaincre l'oubli, rendre hommage à ces harkis . Des témoignages lourds, des photos difficiles, jeunes et adultes ne peuvent rester insensibles à l'évocation de ce passé.

Et puis le témoignage de Syndia Hamoudi, fille de harki, présidente de l'association Harkis Reconnaissance Justice Devoir de Mémoire. L'émotion submerge tous les auditeurs lorsqu'elle parle des humiliations faites aux harkis, martelant : «Nous sommes viscéralement français et nous avons eu reçu une éducation sans colère, sans aigreur, ce que je retiens c'est l'amour avec lequel j'ai été élevée». Syndia Hamoudi émet un souhait : qu'à l'avenir l'association n'ait plus besoin de faire du «forcing» pour se faire entendre, remerciant Patrice Castel de l'avoir invitée dans ce lycée professionnel car c'est un travail de mémoire important et «avoir choisi le thème des harkis», il faut oser le faire !». Syndia Hamoudi a ensuite laissé le soin à une jeune élève de lire sa lettre, poignante, lorsqu'elle évoque le quotidien des harkis mais pleine d'espoir aussi pour qu'un jour, les histoires de harkis soient dans les manuels scolaires et qu'ils deviennent acteurs de leur histoire et non simplement spectateurs.

22/12/2018

*******

- Pour la diffusion de vos articles, lire notre charte.

 PuisCliquez ICI pour nous contacter

- Cliquez sur l' Agenda -

- Pour s'abonner gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article