Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nouvelle stèle dédiée aux Pieds Noirs et Harkis inaugurée au cimetière de Sigean (11)

Michel Jammes,Marie-Christine Théron Chet découvrant l’œuvre et Yves Yorillo.Une œuvre d’Alain Porterie.

La nouvelle stèle dédiée aux Pieds Noirs et Harkis inaugurée au cimetière

 

Le dimanche 29 octobre, plus de 200 personnes étaient présentes au cimetière communal pour l’inauguration de la nouvelle stèle, dédiée aux Pieds Noirs et aux Harkis. Le défilé a démarré au parking du cimetière pour rejoindre l’emplacement, au rythme de l’Harmonie Réveil.

Le bloc de sept tonnes de marbre de Sigean, offert par les établissements « Lavoye », est une œuvre réalisée par l’artiste local Alain Porterie, qui a fixé une sculpture faite en alliage qui se patinera au fil du temps, contrastant avec la brillance des lettres en acier inoxydable.

 

Après la mise en place des portes drapeaux et des diverses associations patriotique les musiques militaires ont retenti, avec quelques souffrances pour les portes drapeaux, qui se battaient contre le vent pour redresser leurs étendards.

 

Lors de son allocution, Michel Jammes a insisté sur le fait que les rapatriés d’Afrique du Nord et Harkis ont laissé dans cette terre africaine plus que leurs biens, plus que leurs souvenirs, parfois plus que leur famille, et surtout leurs morts. Le maire, avec l’aide de plusieurs familles du village, a réussi à trouver une entente concernant la stèle de recueillement, que tout un chacun pourra fleurir à sa guise, dans le respect de ce lieu sacré.

 

L’enlèvement du drapeau tricolore du dessus de l’œuvre d’Alain Porterie a été fait par Michel Jammes et Marie-Christine Théron Chet et le dépôt de gerbe a été effectué par Michel Jammes, Yves Yorillo et Marie-Christine Théron Chett.

 

Alain Porterie a fait un petit discours concernant les matières utilisées ainsi que son contentement d’avoir été choisi comme créateur pour cet édifice.

 

Le pot patriotique s’est déroulé comme à son habitude sous le préau de l’école primaire.

01/11/2017

*******

Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont plus retenus.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

1962 09/11/2017 16:04

Voilà une bonne chose pour rappeler le souvenir de cette histoire dramatique comme il a été dit dans le discours: "les rapatriés d’Afrique du Nord et Harkis ont laissé dans cette terre africaine plus que leurs biens, plus que leurs souvenirs, parfois plus que leur famille, et surtout leurs morts."
Par contre, pourquoi avoir choisi d'inscrire sur cette stèle une phrase d'Andre Malraux?
A-t-on oublié le passé de cet homme politique inconditionnel du général De Gaulle? Il a été aussi du côte de Jean Paul Sartre avec ceux qui s'opposaient aux français d'Algerie.
Une citation d'Albert Camus aurait été mieux appropriée. Dommage.