Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Prix Goncourt  2017 est attribué à Éric Vuillard  (Actes Sud) pour L'ordre du jour

-Académie Goncourt-

Le Prix Goncourt 2017 est attribué à Éric Vuillard (Actes Sud) pour L'ordre du jour

Cliquez sur le livre​​​​​​

Montée du nazisme : coups de force et coups de bluff à l’ère des connivences fort peu paradoxales.

L’Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d’intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l’Anschluss

*******

Véronique Olmi

Bakhita (Albin Michel)

Cliquez sur le livre​​​​​​

Ste Joséphine Bakhita avec les Sœurs de la Charité

 L'extraordinaire destin d'une esclave devenue sainte.

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l'esclavage. Rachetée à l'adolescence par le consul d'Italie, elle découvre un pays d'inégalités, de pauvreté et d'exclusion. Affranchie à la suite d'un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres. Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. Avec une rare puissance d'évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d'âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu'elle soit razziée.

- Prix du roman "Fnac"

*******

Alice Zeniter petite fille de Harki

L'Art de perdre (Flammarion)

(16/08/2017)

Cliquez sur le livre​​​​​​

L’Algérie dont est originaire sa famille n’a longtemps été pour Naïma qu’une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ?

Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu’elle ait pu lui demander pourquoi l’Histoire avait fait de lui un « harki ». Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l’été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l’Algérie de son enfance. Comment faire resurgir un pays du silence ?

Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l’Algérie, des générations successives d’une famille prisonnière d’un passé tenace. Mais ce livre est aussi un grand roman sur la liberté d’être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales.

Prix Littéraire "Le Monde "

- Prix des libraires de Nancy " Le Point"

- *Le Choix Goncourt de la "Pologne"

* attribué le vendredi 27 octobre 2017 à Alice Zeniter

L'Art de perdre Flammarion

*******

Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel  (Gallimard)

Cliquez sur le livre​​​​​​

Autofiction - Dans son roman "Tiens ferme ta couronne", Yannick Haenel retrace l'histoire d'un sociopathe sans travail, toqué de Michael Cimino et d’Herman Melville, qui passe ses journées retranché dans son appartement parisien à boire des vodkas et à regarder des DVD. Nourri de culture, d'érudition et de dépression, un roman brillant traduisant une société de consommation en ruines, carburant à l'élan vital.

*******

Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont plus retenus.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

honore 09/11/2017 12:12

En tous les cas elle a reçu le prix du passage à la Tv et à la radio. Tous les journalistes ont apprécié son livre et elle a fait beaucoup pour la reconnaissance de notre histoire. Bravo ä elle.

1962 08/11/2017 22:56

La jeune écrivaine Alice Zeniter présente dans cette derniere sélection n'a finalement pas obtenu le prix Goncourt 2017. Pareil pour le Renaudot et le Femina où d'autres écrivains ont été primés. Elle n'aura donc pas eu un des grands prix les plus attendus à chaque rentrée littéraire. Son roman relate l'histoire en Algérie d'abord et en France ensuite de sa famille kabyle dont le grand père était un supplétif harki au service de l'armée française.
Elle semble subir le titre de son livre:
"L'art de perdre"...
C'est bien dommage pour ce récit historique écrit sous la forme d'un roman.