Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Harkis, sujet brûlant samedi 13 avril 2019 à 18 h à La P’tite librairie de Cœur de bastide,(33) Sainte-Foy-la-Grande

Docteur en Histoire, Katia Khemache est professeure d’histoire-géographie à Libourne. PHOTO AMIS DE SAINTE-FOY

Les Amis de Sainte-Foy et sa région présidée par Alain Morel, proposent une conférence intitulée « Harkis, un passé qui ne passe pas » samedi 13 avril à 18 h à La P’tite librairie de Cœur de bastide, par Katia Khemache, ancienne élève du lycée Élisée Reclus. Docteur en Histoire, Katia Khemache est professeure d’histoire-géographie à Libourne.

De sa thèse sur la population harki du Lot-et-Garonne de 1962 à aujourd’hui, elle a tiré un livre, « Harkis, un passé qui ne passe pas » (éditions Cairn), qui s’inscrit dans le prolongement de ses travaux universitaires. Il raconte les arrivées des anciens supplétifs en France dans les années 1960 et éclaire la révolte du camp de Bias menée en 1975 par une frange de la seconde génération.

Ce livre s’inscrit dans le prolongement de ses travaux universitaires qui portaient sur les arrivées des anciens supplétifs en France dans les années 1960, et sur une révolte menée en 1975 par une frange de la seconde génération. Harki serait devenu en France une caractéristique héréditaire. De supplétif, le Harki est passé au stade de citoyen français entraînant dans son sillage toute sa descendance. Défi de taille à relever pour une administration postcoloniale. Au fil des décennies, l’attitude des pouvoirs publics français et les réactions qu’elle a pu susciter expliquent l’existence d’une identité harkie de France.

Loin d’être linéaire, cette construction identitaire conduit le lecteur vers le mouvement contestataire et vers les politiques mises en œuvre dont l’objectif a été inlassablement de donner satisfaction aux plus bruyants des insurgés. D’un problème politique, les autorités françaises ont dû faire face aux lendemains de l’indépendance algérienne, à un fait de société d’un nouveau genre.

La P’tite librairie de Cœur de bastide, 44 rue Alsace-Lorraine,

05 57 49 61 21 (entrée libre).

Cliquez sur la photo pour voir le lieu

10/04/2019 

*******

-Commémoration de l'Abandon des Harkis

- Dimanche 12 Mai 2019 -​​​​​​

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article