Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les insultes sur Facebook jugées ce mardi (26/03/2019) au tribunal de police de Châlons (51)

L'élue de Châlons, Fatima Djemaï, a été prise à partie il y a un an par une sympathisante du Rassemblement National. 

- Cliquez sur la photo -

Les insultes sur Facebook jugées ce mardi (26/03/2019) au tribunal de police de Châlons (51)

Fatima Djemaï avait immédiatement porté plainte au commissariat de Châlons.

- Archives Gauthier Hénon -

« Ma mère n’a jamais autant pleuré. » L’élue chargée développement durable au conseil municipal de Châlons n’accepte toujours pas ce qui s’est passé et peine toujours autant à apaiser sa colère. Voici un an, Fatima Djemaï était prise à partie sur la Toile pour des raisons pour le moins obscures.

Cartée depuis avril 2017

Sur une page Facebook traitant de l’actualité châlonnaise, une internaute s’indigne de la gestion de la chasse aux œufs qui se déroulait fin mars. L’occasion pour Denise D. de lâcher ces mots sur la page en commentaire :

« Voir l’adjointe Fatma Djemilai (je ne sais même pas écrire son nom, Apparu n’a qu’à nommé des gens avec des noms français (sic). »

Le choc pour l’élue de la République, également fille de harki. « Mon père a combattu pour la France, c’est une insulte aussi pour lui.» Pour Fatima Djemaï, c’est clairement de l’incitation à la haine raciale.

Les Faits

Le lundi 2 avril, à la suite d’un article publié sur une page Facebook traitant de l’actualité châlonnaise, Fatima Djemaï est victime d’une attaque raciste.

L’auteur des faits présumé est alors une militante au Rassemblement National.

Le mardi 3 avril, l’élue porte plainte à Châlons-en-Champagne.

Ce mardi (26/03/2019) à 15 h 30, l’affaire est jugée au tribunal de police.

L’auteur de ces écrits est, tout au moins à l’époque, une militante bien connue du Rassemblement National, cartée au parti depuis avril 2017 et ayant participé aux dernières législatives en tant que petites mains… Pascal Erre avait immédiatement apporté son soutien à l‘adjointe. Il n’était pas le seul puisque Benoist Apparu, le maire, tout comme le préfet de la Marne, Denis Conus, mais également les confrères de la majorité et de l’opposition en ont fait de même.

L’affaire sera jugée aujourd’hui (26/03/2019) à 15 h 30 au tribunal de police de Châlons. De nombreuses parties civiles, dont Nelly Beaufort, présidente de la Licra, espère pouvoir reporter l’affaire et la faire juger en audience correctionnelle.

26/03/2019

- L’affaire est reportée au 30 avril 2019 -

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SALEM BOUAKKAZ 04/04/2019 15:24

vous vous attendiez à quoi? de la reconnaissance,de la sympathie,du respect tout simplement ? à croire que vous êtes aveugles et sourd ! La France n'en a rien à faire des Harkis,elle s'en est servie lorsqu'elle avait besoin maintenant ce sont des boulets,si ce pays le pouvait, il offrirait à nouveau nos gorges aux lames du FLN COMME EN 1962! et les Français nous méprisent,nous insultent ,nous trainent plus bas que terre ,pour la France et les Français nous sommes des bougnoules,des crouilles,des indigènes,voilà réellement ce pour quoi ils nous prennent . Qu'attendre de ce pays et surtout de ce gouvernement et de ce président,ils sont dans la lignée des DE GAULE,SALAN ,MASSU et tout ceux qui sont venus après(Pompidou,Giscard,Chirac et les suivant) ils n'en ont rien à faire des Harkis,alors n'en attendez rien,allez tous porter plainte pour les crimes que la France à cautionné en 1962 en abandonnant des milliers de Harkis qui ont défendu ce drapeau tricolore au prix de leur sang et de leur vies,voilà ce qu'il faut que toute la communauté Harkie de France fasse,faire condamner ce pays qu'est la France pour crimes contre l'humanité .Si cela échoue nous passerons à une autre forme de lutte pour faire valoir nos droits et le respect de nos morts .L'avenir de nos enfants dépend de cette lutte ! et surtout n'accordez aucune confiance aux politiques et sutout pas à ce président et ce gouvernement ainsi qu'à LREM et tout les partis qui viendrons nous passer la pommade en vue de nos voix pour les élections .

derkaoui 03/04/2019 09:56

bonjour,
venant du RN cela m étonne pas des insultes,l on vois bien qui connais l histoire des harkis et les sans cerveau qui vous jugent par rapport a votre nom.c est toujours facile de se cacher derière un ordinnateur.je pense ceux qui n ont vécu cette histoire tragique ,ne comprendrons jamais se que s est et représente le drapeau bleu blanc rouge pour les harkis.ils ont données leur sang, leur vie et voici comme toujours les remerciements

Mohamed LAZREG 28/03/2019 19:46

Bonsoir à tous,
Je reviens sur les insultes concernant Fatma,cela prouve la considération que ces gens ont à notre égard.
Ils sont tellement amnésiques qu'ils en oublient l'engagement de nos parents pour la mère patrie.
Quelle honte!!!!
Je suis dépité mais même pas surpris d'où les mesurettes et la politique menée depuis 57ans par les gouvernements successifs.
Bien à vous avec honneur et fidélité...