Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les lycéens exposent leur travail sur l' identité Hommage aux Harkis à Mirande (32)

- du 25 Mai au 1er Juillet 2018 -

«Comment graver son identité …? Hommage aux Harkis», tel est le thème de l'exposition inaugurée le vendredi 25 mai salle de réunion du lycée Alain-Fournier, ouverte au public sur les heures d’ouverture de l'établissement jusqu 'au 1er juillet

 

Les options « arts plastiques » du lycée Alain-Fournier (secondes et premières) ont réalisé tout au long de cette année scolaire un travail autour de l'identité, «d'Où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ?...», posant leurs questionnements identitaires dans les pas des Harkis.

Ce projet a été mené par Sophie Baudrimont enseignante d' arts plastiques . Il avait pour objectif de rendre hommage à la communauté harkis et plus précisément celle de la ville de Mirande.

 

Il fut donc nécessaire, de comprendre un pan de l'histoire de la France et de ses relations avec l' Algérie , tout cela, à la lueur de l'histoire locale mirandaise et en tenant compte de leur sensibilité d'adolescents en 2018.

Cela a donné lieu à différentes productions plastiques, dessins, illustrations, maquettes, installations, pour aboutir à des gravures. Ces gravures sont des «auto- portraits orientalistes », mêlant leurs individualités avec un orient fantasmé.

 

Pour ce travail technique demandant des compétences spécifiques, M. Raynal ( artiste graveur passionné d'histoire) est venu apporter son regard aiguisé et professionnel.

Les productions personnelles et variées des élèves illustrent cette quête de l'identité, chère à tout être humain.

 

Mme Laybourne sous-préfète, M. Bénard proviseur du Lycée Alain-Fournier, professeurs étaient présents à l'inauguration de cette exposition qu'il faut absolument découvrir.

28/05/2018

*******

Cliquez sur l'

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy REGAZZACCI STEPHANOPOLI 03/06/2018 12:50

Bonjour,

Je ne savais pas qu'il fallait tenir compte de la sensibilité et de l'histoire locale des adolescents de 2018 pour parler de la question des Harkis et du sort que nos gouvernements leur a réservé?
C'est peut être une façon d'éluder certains problèmes pour ne pas heurter; qui...

Harkamicalement.