Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monsieur Macron voulait faire du zèle, il s'est coupé les ailes ... Syndia Hamoudi

Monsieur Macron voulait faire du zèle, il s'est coupé les ailes ...

J'observe avec beaucoup de désolation l'effervescence sur la toile du net, de la part de notre famille rapatriée toutes confessions confondues, comme si c'était la première fois que les politiques d'un parti comme de l'autre nous manquent de respect, salissent la mémoire de nos défunts, humilient nos aînés et jouent les amnésiques avec la deuxième génération.

 

Ne jouez pas les surpris ! Régulièrement lors des élections pour la présidence de la République, nos candidats souffrent de dyslexie et donnent l'impression d'aller chercher des voix dans les pays voisins en voulant se démarquer les uns des autres, au risque de flirter avec le diable.

 

Dans une interview lors de son voyage en Algérie, monsieur Emanuel Macron avait qualifié la colonisation de « crime contre l’humanité » et de « vraie barbarie ». J'aimerais vous rappeler l’histoire d’un département français où la Barbarie n'est pas née en 1830, mais plutôt à partir du 8 mai 1945, tandis que la France fêtait la victoire, son armée massacrait des milliers d'Algériens à Sétif et à Guelma.

 

Monsieur Macron lorsque vous utilisez "colonisation", sa prête la confusion dans l'esprit des Métropolitains qui assimilent ce mot aux "Pieds-noirs". Certes, il y avait des colons, mais tous les pieds-noirs n'étaient pas de riches terriens et n'ont pas colonisé l'Algérie de leur propre chef.

 

Il ne faut pas oublier qu'en 1848 la France traversait deux crises : la première est économique, la seconde est sociale plus de 40 %, de Français sont sans emploi, le peuple se rebelle, c'est la disette, la misère, il faut trouver des solutions pour échapper aux émeutes, alors plus de 12.500 personnes furent envoyées en Algérie, pour éviter une révolution, avec un bagage, un matelas et quelques vivres.

 

Si on peut considérer, cela comme un crime contre l'humanité, d'avoir apporté la civilisation, le savoir, la culture, d'avoir bâti, fait naître un pays alors effectivement on peut parler de crime !!!

 

J'aimerais tout de même vous rappeler qu'en 1830 le peuple algérien était affamé par les Ottomans, qui les réduisaient à l'esclavagisme, pillaient toute leurs cultures.

 

Par ailleurs, toutes les décisions venaient de Paris et c'était la volonté de la métropole de réduire le peuple algérien au titre d’indigène, quant à nous les Français d'origine algérienne, nous n'avons jamais été considérés comme des Français, mais plutôt comme des sujets, la preuve est-il en 1962 les Harkis ont du passé devant un juge pour valider une nationalité française, ceci est un crime contre l’humanité pour des hommes qui se sont battus et crus en leur pays la France.

 

Monsieur Macron certains diront "que c'est de la maladresse", d'autres "une insulte", pour ma part, je pense que c'est un dérapage de votre part, d'où l'intérêt de très vite instaurer « l'histoire d'Algérie» dans les écoles, car à ce jour aucun manuel ne parlent dans les écoles de la guerre d'Algérie, la barbarie vécue par les mensonges d'hommes politiques, qui comme vous, on dit «qu'ils nous ont compris» avec beaucoup de mépris.

 

Le plus grand crime de l'humanité, c'est de fermer les yeux sur un 19 mars 1962, au lendemain des accords d'Évian d'avoir livré les enfants de la République à des massacres, ou un 12 mai 1962 d'abandonner, désarmer des hommes, des soldats français "les harkis" aux mains de l'ennemis.

 

J'aimerais rajouter qu'aujourd'hui au 21 ème siècle les harkis, leur descendance sont contaminés de ce crime de l'humanité pour lequel chacun de vous se voile la face et cherche l'arbre qui cache la forêt pour se donner bonne conscience.

 

Pour ceux qui ont survécu, l'accueil ne fut pas mieux sur le sol des droits de l'homme, sur la terre d'asile ou plutôt asile psychiatrique et comme a écrit Alain Touraine. « Une nation qui ne sait pas regarder son passé, ne sait pas regarder son avenir ».

 

Ferhat Abbas disait "la France n’a pas colonisé l’Algérie, elle l'a fondée".

 

L'écrivain algérien Boualem Sansal a écrit : « En un siècle, à force de bras, les colons ont, d’un marécage infernal, mitonné un paradis lumineux. Seul l’amour pouvait oser pareil défi,… Quarante ans est un temps honnête, ça nous semble, pour reconnaître que ces foutus colons ont plus chéri cette terre que nous, qui sommes ses enfants. »

 

Il faut arrêter de se voiler la face et critiquer la colonisation, car tout le monde en tire une certaine jouissance, bien entendu qu'il y a toujours des individus qui profitent du système.

 

Le seul crime de cette fin de colonisation, c'est de ne pas avoir laissé la notice pour reprendre le gouvernail du navire pour que celui ci ne coule pas.

 

Pour ceux qui à la lecture de mon texte se posent la question suivante : « La colonisation ne la concerne pas, Monsieur Macron s’attaquaient aux Pieds Noirs » ?

 

Absolument vous avez raison je n’ai colonisé personne, mais mon existence est née de la colonisation, sans celle-ci je ne serai pas là en train de vous écrire, je n’aurais pas d’histoire (Harkis) alors pour ceux qui pensent que nous ne sommes pas concernés par les propos de Monsieur Macron, c’est que vous n’avez rien compris, n’écoutez pas ceux qui sèment le doute dans nos esprit.

Monsieur Macron voulait faire du zèle, il s'est coupé les ailes ...

Pour ma part je suis issue de cette civilisation Made-In Colonisation

et j'en suis fière.

 Syndia Hamoudi 

Présidente de l'Association Harkis Reconnaissance

Justice Devoir de Mémoire Toulouse Midi Pyrénées

19/02/2017

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Regazzacci Guy 11/03/2017 22:08

Bonsoir Syndia, je viiens de prendre connaissance de votre message suite aux propos d'Emmanuel Macron. En fait, je dois dire que je ne vois rien à ajouter à celui-ci tant il correspond presque mot pour mot à ce que j'aurai pu écrire. De mon coté, j'ai écrit àMacron sous forme de réflexion et vous pouvez me lire sur ce site, cet article est paru il y a peu. Bien que n'étant pas Harki, je souscris pleinement à vos dires. Cordialement.

SYNDIA HAMOUDI 11/03/2017 23:59

Bonsoir Guy,
Je vous remercie et heureuse de vous lire. J'ai eu le plaisir de faire votre connaissance à
St Laurent des Arbres en 2015 et garde un bon souvenir, je vai de ce pas lire votre texte.
Cordialement Syndia

Honoré 11/03/2017 13:11

Macron a parlé des harkis en les comparant honteusement aux afghans interpréte en Afghanistan comme le l'ai indiqué dans un post précédent. Il a de plus rajouté sur france culture en prenant exemple les harkis. Ce monsieur comme tous les politiques instrumentalisent les harkis ces derniers ne sont pas dupes! Laissons l'histoire aux historiens, les polémiques stériles et battons nous pour une juste réparation.