Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Opération redonner une vie au cimetière du Sud de Châlons en Champagne (51)

Extraits

 - Ça ne ressemble plus à un cimetière - Les herbes folles pullulent dans les allées du cimetière, ravies du passage en « zéro phyto ». Aujourd’hui, une opération coup de poing est organisée pour s’en débarrasser.

Avant

Après 

" On demande juste un minimum de respect et de dignité envers nos morts "  Malika Hamiche

Mohamed, qui vient régulièrement arracher les herbes indésirables dans le carré musulman, s’est fendu d’un petit proverbe à l’intention de la municipalité : « Quand l’herbe est haute... ça signifie qu’il faut la couper ! » - M.B.Photographe: M.B

Cliquez sur l'article de presse

Opération redonner une vie au cimetière du Sud de Châlons en Champagne (51)
Opération redonner une vie au cimetière du Sud de Châlons en Champagne (51)

Ils ont retroussé leurs manches pour nettoyer le cimetière du Sud à Châlons

Les habitants ont passé l’après-midi à désherber avec une équipe de la Ville. - M.B.Photographe: M.B

Malgré la chaleur et le Ramadan qui leur interdit de boire tant qu’il fait jour, ils étaient plusieurs dizaines, dimanche, à transpirer dans les allées du carré musulman du cimetière du Sud pour en extraire les adventices. Les mauvaises herbes, en langage familier, qui se multiplient depuis l’arrêt des produits phytosanitaires et suscitent la colère des proches des défunts.

Après avoir été interpellée par les deux imams châlonnais, la Ville avait choisi la pédagogie et une «  opération coup de poing  » ce dimanche, associant personnel municipal et citoyens volontaires.

Nouveau matériel et renforts humains

Une initiative inédite qui n’est pas appelée à se renouveler, pour calmer les esprits un peu échauffés et montrer que, contrairement à ce que les chardons géants peuvent laisser penser, la Ville ne néglige pas le cimetière. «  Nous avons reçu du nouveau matériel thermique et mettons des renforts sur les cimetières en attendant de parvenir à créer un tapis végétal qu’il suffira de tondre, explique l’adjointe au développement durable Fatima Djemai. Mais il faut un peu de patience, laisser du temps à la nature. » L’élue appelle aussi chacun à nettoyer les tombes de sa famille, que les agents municipaux n’ont pas le droit de toucher.

En fin d’après-midi, les volontaires avaient fait place nette dans les allées : il n’y a plus une ortie pour piquer les mollets de ceux qui viendront se recueillir pendant la fête de l’Aïd, qui aura probablement lieu ce vendredi.

10/06/2018

*******

Cliquez sur l'

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

harki62 21/06/2018 15:26

Bonjour

Qu'Allah accorde à tous ces volontaires les hassanates qu'ils méritent .

PARCOT Gérard 21/06/2018 15:13

Félicitations! Les Ami-e-s. Bel exemple, de respect et de dignité envers nos ancêtres. Merci.