Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
">

           

Harkisdordogne.com est un site, de liens d'informations, de toute la communauté Harkieet leurs amis, sur la Reconnaissance, la mémoire, et la culture.

L'avenir ne se construit que sur la connaissance et la fierté du passé. 

Interviews  audio, Archives  Départementales  de  La  Dordogne, vidéo Harkis  Dordogne.com © Photos - G.G

 

- 289 432 Visiteurs -

Cliquez sur les photos

Agenda, dates des manifestations harkis 

 Contact HarkisDordogne.com

27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 00:01

 - Agence DREUX

        Agence DREUX

Tout le Drouais entourait la famille Houd, ce lundi 23 novembre 2015, pour la soutenir lors des obsèques de Djamila, tombée sous les balles des terroristes, le 13 novembre, à Paris.

L’herbe des pelouses du cimetière est d’un vert étonnamment lumineux.

Les feuilles des arbres s’accrochent aux branches pour que le décor n’ait rien de sinistre. Pas question pour le soleil de se laisser impressionner par l’hiver.

Pas question pour lui de ne pas éclairer les obsèques d’un être aussi solaire que Djamila Houd.

À l’image du dernier soleil d’automne, toute la ville de Dreux et de ses environs sont venus accompagner la Drouaise fauchée à 41 ans par les balles des terroristes, vendredi 13 novembre 2015, à la terrasse du restaurant La Belle Équipe, à Paris.

La foule est immense, dans le cimetière de Dreux. Parfaitement silencieuse, elle forme une haie d’honneur, familière et protectrice, aux proches de Djamila qui s’avancent pour lui rendre un dernier hommage.

Les ultimes sourates du Coran s’envolent au-dessus de la foule massée dans le carré musulman, ponctuées par le sourd murmure de centaines de « amîn ».

Abdallah Cherifi prononce des mots de remerciement. Le président de l’association des Harkis de Dreux qui devait tant à Mohamed Houd, le père de Djamila, a des larmes dans les yeux et la voix.

Mais il le répète : « Nous sommes tous là pour Djamila. Nous sommes tous unis, tous pareils. » Des musulmans, des chrétiens, des amis parisiens, des Drouais proches de la famille Houd, des anciens professeurs, des élus, un gendarme à la retraite…

cliquez -

communiqué de presse d'associations de harkis

Djamila réussit ce miracle de l’unité

Certains connaissent très bien Djamila, d’autres à peine. Mais ils sont tous venus pour le symbole que la jeune femme représente. Cette petite fille grandie dans le quartier des Quatorze, puis dans le quartier des Bâtes. Cette petite fille née dans une famille harkie débarquée en 1963, à Dreux, et qui a, si bien, fait son chemin, dans la société française.

Tassadit Houd, sa grande sœur, le rappelle : « Djamila n’a jamais oublié Dreux. Où qu’elle soit en France ou dans le monde, elle ne manquait jamais l’occasion de dire qu’elle était de Dreux et qu’elle en était fière. » Alors hier, Dreux n’a pas oublié non plus que Djamila était une enfant d’ici, même si sa vie professionnelle se déroulait à Paris.

Personnalités officielles ou simples Drouais, ils sont tous là pour partager de la tristesse bien sûr, mais aussi un peu de fraternité.

Djamila Houd a encore réussi ce miracle dont elle avait le secret : être là pour tous, être la même avec tous, se moquer des différences de cultures et de classes.

Jusque dans la mort, elle aura réuni les gens. Il ne manquait que son rire… Une jeune femme drouaise sourit : « Djamila a toujours été une star. Elle a des obsèques dignes d’une star ! » Il n’y aura pas autant de monde aux obsèques de celui qui a ôté la vie à la petite sœur de tous les Drouais, à la maman de Tess.

Image du Blog jardinsduciel.centerblog.net

Article source :  Valérie Beaudoin  L'Echo Républicain  Centre France

*******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Presse
commenter cet article
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 00:22

La fille de Youssef Ben-Brahim"Dalida" s'exprime.

" Quand le drapeau est en berne, malheureusement les gens chantent la Marseillaise, quand il flotte dans les airs ils ne le voient pas.

Je m'adresse à tous ceux qui se nettoient l'arrière-train avec le drapeau tricolore, celui de nos parents, de nos grands-parents et de nos amis.

À ces religieux de tous bords, ces skisophrènes qui ont mis notre pays en danger, ce qui disent "on aime tout le monde, mais surtout pas la France" cela ne prennent pas de risques, mais ils sont contents que ce noble pays soit leur résidence secondaire.

La Nation Française n'est pas une prostituée, on ne tendra pas l'autre joue, que l'on m'explique comment des migrants qui traversent la mer sur des bateaux pneumatiques ou des barques, ne sont ils pas capable de se rebeller contre leur régime.

Il y a quelques années, la Marseillaise a été sifflé, cela continue depuis, personne n'a rien dit. Si nous, Patriotes Français, on faisait pareil contre leur hymne national, on serait rapidement sanctionnés. Il en va de même pour ce qui concerne le fait de brûler notre drapeau, le drapeau de celles et ceux qui sont morts pour la Patrie.

On ne se soumettra pas, nos ancêtres se sont battus, notre devoir est de soutenir nos soldats, la défense nationale, premier ministère de France. "Les politiques font leurs religions, les religieux font leur politique" nous ne sommes plus des enfants et nous ne laisserons surtout pas les religieux dicter notre conduite.

À ceux qui ont fait l'école des Fanatiques, nous leur diront non! Dieu est bon, il est miséricordieux, il n'a pas demandé à ces gens de devenir véreux.

Et la Vierge Marie n'est pas souillée par des gens qui ne risqueraient pas de la vénérer, c'est à se demander s'ils ont aimé leur mère.

Notre combat est de défendre la France! Rassemblons-nous, la devise du commando George était "chasser la misère", la misère ce sont eux. Ma devise et "il ne suffit pas de dire, il suffit d'agir!"

VIVE LA FRANCE QUE J'AIME ET QUI JE PENSE NOUS AIMONS TOUS ! "

Dalida Ben-Brahim

Afficher l'image d'origine

Lieutenant Youssef Ben-Brahim

Commando Georges

******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Communiqué
commenter cet article
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 17:25

"Nous sommes petites-filles de harkis"

Agressées à la sortie d'une boîte de nuit parce que d'origine maghrébine

Trois jeunes femmes ont été insultées et agressées samedi soir par plusieurs individus. «Ils nous ont dit : «Rentrez chez vous les Arabes» en chantant la Marseillaise.»

«Ça a commencé dans la boîte de nuit par des insultes du style: Rentre chez toi l'Arabe. Puis ça a continué dehors au fumoir. Les videurs nous ont mis dehors avec nos agresseurs et là, il y a eu les coups.» Gifles, coups de poing. «Ils chantaient la Marseillaise en faisant le salut nazi.

On leur a dit qu'on était autant françaises qu'eux. Cela n'a pas suffi.»

Fouzia, 24 ans, et Ouarda, 30 ans, se sont fait agresser parce qu'elles sont d'origine maghrébine. «Nous sommes petites-filles de harkis. Nous avons un travail. Nous sortons parce que nous en avons la liberté, nous ne cherchons pas de problèmes. Les gens nous connaissent pour ça.» Avec elles, samedi soir, en boîte de nuit, Léa, 18 ans, qui a aussi pris des coups «parce qu'elle était avec nous tout simplement».

La rixe a été stoppée avec l'arrivée de deux voitures de policiers, ce qui a mis en fuite les agresseurs. Les jeunes filles se sont rendues à l'hôpital où cinq jours d'ITT ont été prescrits pour chacune d'elles. Hier matin, elles ont porté plainte au commissariat.

«Nous avons peur que ce ne soit qu'un débutEn cause, ce terrible amalgame avec les auteurs des attentats de Paris. C'est ce que craint le plus la communauté musulmane qui a fermement condamné les actes barbares du 13 novembre dernier. L'imam de la mosquée d'Agen assistait même au rassemblement pacifique et citoyen organisé samedi place Armand-Fallières et répétait qu'«aucun des textes sacrés de l'islam n'autorisait d'ôter la vie».

Fouzia et Ouarda, deux jeunes femmes belles et libres, comme peuvent l'être toutes les jeunes femmes françaises, ce que le monde nous envie, affirment : «Maintenant, nous n'avons plus envie de sortir de chez nous. Ce qu'il va se passer, c'est que nous irons travailler et de suite après, nous rentrerons».

Elles revendiquent leur appartenance à la France et à ses valeurs : «Il n'est même pas question d'intégration, nous sommes françaises depuis toujours.»

Peut-être plus encore que les coups qui leur ont été portés, que l'humiliation qu'elles ont subie, c'est l'indifférence générale des spectateurs lors de l'agression qui a choqué les jeunes femmes. Sur leurs réseaux sociaux, elles ont appelé à l'apaisement de chacun.

«Nous ne voulons surtout pas nous venger. Cela ne ferait qu'empirer les choses».

Elles comptent envoyer une lettre au préfet, au maire, au procureur.

Et espèrent que les auteurs de l'agression, une fois interpellés, seront condamnés pour les actes racistes et sexistes qu'ils ont commis.

 

Article Source: C.D.V.Actualités

******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Presse
commenter cet article
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 00:03

Le colonel Marcel Le Guyader bravant les interdits, réussit à faire passer clandestinement en France un groupe de 150 personnes environ, Harkis et leur famille.

Source: Ami Entends-Tu… (Journal de La résistance Bretonne)

n° 123 –Premier trimestre 2003

*******

Pays d'Auray le 19 Novembre 2015

Ancien résistant, militaire de carrière, Marcel Le Guyader a été élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d’honneur, le plus haut de grade de cet ordre.

Ancien résistant, militaire de carrière, Marcel Le Guyader a été élevé à la dignité de Grand-Croix de la Légion d’Honneur, le plus haut de grade de cet ordre. 

Christelle ALIX/Présidence de la République

cliquez ici

Grand Croix de la Légion d'Honneur

Marcel Le Guyader, 90 ans, ancien résistant et militaire de carrière, a été élevé ce jeudi à la dignité de Grand-Croix de la Légion D'Honneur . Une distinction très rare, la plus haute dans cet ordre. Il a été honoré lors d’une cérémonie aux Invalides, à Paris, présidée par François Hollande.

 

Né à Rohan, le colonel Marcel Le Guyader habite à Quiberon. Après la Seconde Guerre mondiale, il a servi en Indochine, où il fut fait prisonnier, puis en Algérie. Il a aidé à faire venir en France toutes les familles d'un village où vivaient des Harkis et qui étaient en danger.

Article Source Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Presse
commenter cet article
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 00:03

La coordination Harki Ariégeoise est profondément choquée par la série tragique des attentats perpétrés à Paris vendredi soir et les condamné avec la plus grande fermeté ! Nous, Fatima Mokrani présidente, les membres du bureau et tous les adhérents et sympathisants, tenons à exprimer ici toute notre sympathie, notre solidarité et notre soutien aux familles des victimes et saluons le courage et le dévouement des autorités et des forces de l'ordre qui ont tout mis en œuvre pour faire face à cette tragédie inédite.

Les Harkis et leurs familles, fidèles aux valeurs de la république, expriment leur solidarité avec le gouvernement et le peuple français face à ces actes de barbarie qui touchent non seulement Paris, mais au delà, toute l'humanité et les valeurs universelles qui s'y attachent.

communiqué de coordination Harki ariegeoise-solidaire avec les familles de victimes (09)

Fatima Mokrani présidente

******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Communiqué
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 00:03

Stéphanie Parent petite fille de harkis qui à traduit le livre Des Vies 62 Enfants De Harkis Racontent , pour le pape François

Dès que le projet lui a été exposé, Stéphanie  a répondu positivement.

Elle s’est attelée à cette tâche avec le sérieux et la rigueur qu’on lui connaît, pendant des mois, jour après jour, le soir après ses journées de travail.

Des vies 62 enfants de harkis racontent

 Cette petite-fille de Harkis a mis tout son cœur à l’ouvrage dans cette mission, car c’est dans cet esprit qu’elle a accompli cette tâche, qui consistait à traduire le livre " Des Vies " 62 Enfants De Harkis Racontent

 

 « Ces 62 témoignages m’ont permis de m’imprégner davantage de l’histoire de mes grands-parents maternels, de cette souffrance, de ce déracinement, de leur sacrifice pour une certaine idée de la France.

J’ai été ravie de cette contribution, cela m’a permis de rendre hommage à mes grands-parents  et d’avoir une pensée particulière pour Salem mon grand-père ».

 

Le livre a été remis au Pape François le 7 octobre 2015 par la délégation multiconfessionnelle conduite par Alain Ferki.

Stéphanie Parent petite fille de harkis qui à traduit le livre Des Vies 62 Enfants De Harkis Racontent , pour le pape François

©  Photo service de communication du Vatican

Stéphanie Parent petite fille de harkis qui à traduit le livre Des Vies 62 Enfants De Harkis Racontent , pour le pape François

Un Grand Merci à Stéphanie et à Alain pour leur aimable coopération.

Vous avez une histoire , à nous raconter , un avis de recherche n'hésitez pas ! à nous contacter ici 

      Contact Email  

******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Mis à l'honneur
commenter cet article
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 00:03

Avant propos

Après une demande par écrit, cette publication vous est proposée avec l'aimable autorisation de l'auteur.

***

"Dans le contexte de notre histoire, vous avez tout à fait mon accord pour les publier et les diffuser afin d’informer l’opinion publique et en particulier nos compatriotes de la communauté harkie ! Notre histoire est trop triste, elle est injuste et dramatique, merci encore et vous souhaite bonne chance.​"

Rouen Lundi 13 Juillet 2015 Brahim Sadouni

 

******* 

Cliquez droit pour Enregistrer le lien sous...

Brahim Sadouni Témoignage d'un passé lugubre (9-10 de 10Brahim Sadouni Témoignage d'un passé lugubre (9-10 de 10

            Déjà paru cliquez sur les photos

                                             1-2           3-4            5-6            7-8 

Brahim Sadouni Témoignage d'un passé lugubre (5-6 de 10Brahim Sadouni Témoignage d'un passé lugubre (5-6 de 10

*******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Témoignage
commenter cet article
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 00:01

communiqué de presse d'associations de harkis

Les associations et responsables signataires :

AGIR Aujourd'hui, monsieur Khaled KLECH  ;

Coordination HARKA, monsieur Hacène ARFI ;

ALFA, monsieur Mohamed ZAIDAT ;

AJIR 13, madame Denyse DJEMAI;

AMAZONES Femmes et Enfants de Harkis de France et du Monde, madame Aline CARABETTA ;

Justice pour les Harkis Roques 13, madame Zohra ARIDJ ;

CREDHAR , monsieur Saïd MERABTI ;

SIKRAH, madame Khira TAAM ;

Ce funeste vendredi 13 novembre, notre Nation a été victime d’attentats atroces, et les plus meurtriers de son Histoire.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces attentats.

Nous, signataires de ce manifeste, Présidentes et Présidents, au nom des militantes et des militants des associations que nous représentons, nous nous associons à nos compatriotes, concitoyennes et concitoyens de toutes croyances et de toutes origines pour présenter nos condoléances aux familles et proches des victimes. Notamment à la famille de la jeune Djamila HOUD, 41 ans, « dont le père avait marqué l’histoire des Harkis de Dreux »

- cliquez -

communiqué de presse d'associations de harkis

Malgré la relégation et la marginalisation que nous avons subis, conséquences du choix de nos pères pour la France, nous qui avons été les « oubliés de l’Histoire », nous nous sommes toujours positionnés comme citoyens français avant toute autre considération.

Nous militons et militerons, comme nos anciens, pour un Islam de France, républicain, et où prévalent la fraternité, la solidarité et la paix.

Nous sommes également à l’image des « enfants de Harkis » qui ont été à l’initiative de la « Marche pour l’égalité et contre le racisme », en 1983, une marche contre toute forme d’injustice, de ségrégation, de discrimination et surtout contre toute forme d’obscurantisme.

VIVE LA RÉPUBLIQUE ET VIVE LA FRANCE

Pour toute information complémentaire,

tél : 06 66 26 49 46 /06 58 05 47 32

*******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Communiqué
commenter cet article
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 00:03

Djamila Houd fille de harkie tuée dans les attentats de Paris, symbolisait à Dreux la réussite de toute une génération

Une jeune femme libre qui aimait la vie

Djamila Houd, 41 ans, a été fauchée par deux balles, sur la terrasse du restaurant La Belle équipe

Personne n’a oublié Djamila Houd. La jeune femme est issue d’une famille drouaise très connue, elle symbolise la réussite de toute une génération. 

En quelques heures, Dreux est passé du soulagement aux larmes. Quand les premières images des attentats de vendredi soir, à Paris, ont ensanglanté les écrans de télévision, la ville a frémi pour ses cinquante jeunes et leurs animateurs partis assister au match de football

 France-Allemagne.

Pendant quelques heures, les élus, les familles des jeunes ont retenu leur souffle.

Jusqu’à ce que le car, en provenance du Stade de France, ramène, un peu avant 2 heures du matin, la petite équipe choquée mais saine et sauve.

Le soulagement n’a été que de courte durée. Dans la matinée d’hier, la ville a appris qu’une Drouaise se trouvait parmi les 129 morts.

Djamila Houd, 41 ans, a été fauchée par deux balles, sur la terrasse durestaurant La Belle équipe. Une soirée entre amis, dans cet établissement de la rue de Charrone, dans le XIe arrondissement.

Au-delà du décès d’une jeune femme, mère d’une fillette de 8 ans, c’est tout un symbole qui s’effondre pour la ville. Djamila est la dernière fille de l’une des plus vieilles familles drouaises.

La famille Houd, dont le père avait marqué l’histoire des Harkis de Dreux, dont les filles, en particulier, ont prouvé la capacité de réussite des enfants des familles de rapatriés, ont grandi au Murger-Bardin, avant de s’installer dans le quartier des Bâtes.

Djamila Houd, 41 ans, a été fauchée par deux balles, sur la terrasse du restaurant La Belle équipe. Phot : DR

Djamila Houd menait une belle carrière professionnelle, à Paris. Mais elle n’avait jamais tourné le dos à Dreux où une partie de sa famille vit encore. Et, personne ici n’a oublié cette très belle jeune femme. Élève au lycée Rotrou, ses professeurs s’en souviennent comme d’une lycéenne très agréable et douée.

Elle faisait partie de ces jeunes Drouaises qui ont réussi, n’ont jamais oublié leurs origines mais sont capables de se faire leur place dans tous les milieux et de se faire apprécier par des gens de tous horizons. Une jeune femme libre qui aimait la vie.

Cette vie qu’un tireur aveuglé par le fanatisme a prise en quelques secondes. Hier soir, dans le quartier des Bâtes, le concert prévu à la maison Proximum a été annulé.

Le quartier n’avait pas le cœur à écouter de la musique. Il attendait l’arrivée de la maman de Djamila, de retour d’Algérie, pour partager sa peine. Elles étaient nombreuses, hier, les mamans à pleurer Djamila. Comme si elle était un peu leur fille, à elles aussi.

Valérie Beaudoin

 A Djamila :

Parole d’une sœur. Il n’y a pas de mots pour décrire la douleur de Tassadit Houd. La grande sœur de Djamila est rentrée, hier soir, à Dreux remplie d’une immense tristesse mais de colère, aussi. En cette petite sœur pleine de liberté, de vie et de générosité, elle veut voir un symbole que les fanatiques veulent détruire : « Ils détestent la liberté, ils veulent la détruire partout où elle existe, chez les femmes comme ma sœur, dans les pays où elle règne. Les musulmans de France doivent combattre pied à pied ces extrémistes. L’État doit tout faire pour les arrêter. »

Le maire (LR) de Dreux a appris le décès de Djamila Houd , dans la matinée : « On était déjà bouleversé par les attentats et la douleur des familles des victimes. Mais quand en plus une famille drouaise est directement touchée, c’est affreux. » Gérard Hamel attend le retour de la mère de Djamila, au domicile familial, aux Bâtes, pour aller la voir : « Je devais y aller avec mon adjointe, Naïma M’Faddel. Mais j’attends qu’elle soit rentrée chez elle pour aller lui présenter mes condoléances et partager sa peine. »

15-11-2015 L'Echo Républicain  Centre France

*******

Dreux : l'émouvant hommage à Djamila Houd, victime des attentats de Paris

Les soeurs et amies de Djamila. - Agence DREUX

Les sœurs et amies de Djamila. - Agence DR

Rue Jean-Vilar, aux Bâtes, hommes et femmes se pressent autour de sa famille en ce dimanche 15 novembre. Elle incarnait la liberté et la générosité détestées par les terroristes qui l’ont tuée.  

INFO L'ECHO REPUBLICAIN

Dans la rue Jean-Vilar, tous les souvenirs de jeunesse remontent au gré d’une marche dans ce coin du quartier des Bâtes. Malika Houd a proposé, dimanche 15 novembre, en fin d’après-midi, aux amies de sa sœur Djamila de renouer avec une tradition que les filles appréciaient tant.

« On n’avait pas le droit de sortir, de descendre en ville. Alors, on faisait le tour du lotissement en se racontant nos histoires, en refaisant le monde. »

Elles étaient une trentaine à faire revivre ainsi le souvenir de DjamilaLa petite sœur de Malika brutalement décédée, vendredi soir, sous les balles des tueurs de la rue de Charrone, était la petite sœur de toutes les femmes, dimanche, qui marchaient rue Jean-Vilar.

« Libre de vivre »

Habiba sourit à travers ses larmes en évoquant son amie : « Elle était un vrai modèle pour nous. On se reconnaissait en elle. » C’est la beauté, la gentillesse de cette Drouaise de 41 ans qui avait gardé la spontanéité et l’amour de la vie de ses 20 ans qui revient dans les conversations.

Mais pour les femmes de sa génération, c’est la liberté que Djamila incarnait qui les rassemble toutes : « Libre de vivre comme elle l’entendait. Libre de s’asseoir à la table d’un café à Paris avec des amis. C’est cette liberté-là qu’ils ont voulu tuer. Ces fanatiques détestent la liberté, détestent ce qu’incarnait Djamila. »

 

Certaines sont en jeans, d’autres portent le voile : « Mais nous sommes toutes des femmes qui choisissons librement leur vie ». Toute une génération de Drouaises qui ont pris leur destin en main.

Une façon pour elles de rendre ce que leurs mères leur avaient donné sans avoir pu le vivre. Djamila Houd symbolisait cette réussite de la deuxième génération. Une carrière professionnelle brillante, une fillette de 8 ans « aussi belle que sa maman ». Cette capacité à tenir une discussion sérieuse avec un chef d’entreprise du CAC 40 et quelques heures plus tard à partager un thé avec des femmes des quartiers populaires de Dreux qui n’étaient jamais allé à l’école.

Des allers et retours entre le Paris chic et le Dreux populaire, sans jamais se perdre dans des crises d’identité. Djamila Houd ne reniait ni ses origines, ni ce qu’elle était devenue à force de volonté.

Une icône inoubliable

Un peu plus loin dans le quartier, une femme se souvient de la voix « magnifique » de Djamila : « Elle m’avait chanté une chanson d’Aznavour en apprenant que j’étais d’origine arménienne. »

Djamila : une image détestable pour les terroristes, une icône inoubliable pour les femmes de Dreux.

Valérie Beaudoin

*******

« J’ai perdu mon mari, ma fille, mais pas les Drouais »

Le pavillon n’est pas assez grand pour accueillir tous les hommes, toutes les femmes et les enfants qui sont venus faire part de leur tristesse et de leur soutien à la famille Houd en ce dimanche 15 novembre.

La maman de Djamila est au fond du salon et accueille, avec dignité, tous les visiteurs. Elle pleure en évoquant, avec le maire de Dreux et le sous-préfet, le souvenir de cette fille « pour laquelle j’avais choisi le prénom de Djamila, un prénom qui veut dire fleur ». Mais la maman de Djamila ne veut pas se laisser aller au désespoir du chagrin.

Après les larmes, vient la conviction :

« J’ai perdu mon mari, j’ai perdu ma fille mais je n’ai pas perdu les Drouais »

16-11-2015

Le Jdc

Un visage et un nom pour les victimes des attentats de Paris

Après les attaques de Paris qui ont fait au moins 130 victimes, francetv info a voulu mettre des visages et des noms sur chacune d'entre elles...

Cliquez sur les photos

Djamila Houd fille de harki tuée dans les attentats de Paris, symbolisait à Dreux la réussite de toute une génération

Par Michaël Dalbosco, Bastien Hugues, Nicolas Enault

******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Communiqué
commenter cet article
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 15:48

 

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, Et leurs amis ainsi que le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

et tous ses membres, s'associent à toutes les familles endeuillées et touchées de près ou de loin par cette barbarie.

Nous ne diffuserons pas d'articles, pendant les trois jours de deuil.

*******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Repost 0
Published by harkisdordogne - dans Communiqué
commenter cet article

Harkisdordogne.com

  • : Harkis Dordogne
  •  Harkis Dordogne
  • : Harkisdordogne.com est un site, de liens d'informations, de toute la communauté Harkie, et leurs amis, sur la Reconnaissance, la Mémoire et la Culture.
  • Contact

Divers A-D-H-D-V-O

                Logo www. harkis Dordogne

La lettre des engagements non tenus, de François Hollande, cliquez pour la télécharger et l'imprimer.

Afficher l'image d'origine

 Cliquez sur le logo pour voir la Fondation

 

Cliquez sur le télégramme de Messmer sur l'Abandon des Harkis

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

La *charte de notre site

 

À propos des articles qui sont publiés sur

Harkisdordogne.com

- Dans la mesure du possible, et selon l'actualité du moment, le webmaster s’engage après vérification (exemple sujet non traité) à publier sur le site Harkisdordogne.com  vos articles, vos manifestations, vos communiqués.

- Il est conseillé d'illustrer autant que possible, par une (des) photo(s), votre article, notamment le lieu.

- Quand il s'agit de * coupures de presse, nous préciser la date, et la source du journal.

- Également retenu, les sujets historiques non traités, par exemple la catégorie " Retour en Arrière ".

- Une, ou (votre) histoire vécue.

- Vos avis de recherche.

*******

* en bon état

*******

Quels sont les articles qui ne seront pas publiés ?

 

- Les articles trop anciens, (hors, ceux historique).

- Ceux qui sont sous la contrainte, pressions diverses, obligation.

 

Quels sont les commentaires et vidéos qui ne seront pas publiés ?

 

- Les commentaires, et vidéos, racistes, insultants, injurieux ne seront

pas validés par le modérateur.

- Votre sollicitation, n’est pas un dû !

- Le but de notre site est de partager, informer la communauté harkie et leurs amis...

 Contact Email   

Rechercher Sur Le Site

Soyez les bienvenus

 

                           - Bienvenue sur Harkisdordogne.com          et L'Association Départementale Harkis Dordogne,Veuves et Orphelins  

      (A-D-H-D-V-O) Contact Email 

logo Je suis Harki  

Réalisé par HD le 08/01/2015.

Plan d'Accès Accés Périgueux

 

Info sur l'association

- Un appel de Harkisdordogne.com et de l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins,qui sollicite les harkis,et les pieds-noirs qui souhaitent apporter des témoignages-Photos,Manuscrits,Films qui nous intéressent,tout documents papiers peuvent être scannés et envoyés par Emails.

 Pour un Premier Contact Email 

Cliquez sur l’Endroit du Village  Hameau de forestage Chauveyrou (24)

Carte Hameau de forestage Chauveyrou

Partenaires Harkis Dordogne

 Pour voir leur site et l'actualité de nos Liens partenaires, cliquez sur les vignettes.

*******

Conseil Général de la Dordogne

Ville de Périgueux

Résultat de recherche d'images pour "logo ville de périgueux"

 

Archives Départementales de la Dordogne

Onac de la Dordogne

Musée Militaire De La Dordogne

Afficher l'image d'origine

Secours de France

Dyanka danse Orientale

DG NEON  L'Enseigne

Historique

Les Harkis Ceux qui ont choisi la France

Femmes harkis 1  Cliquez sur la photo Femmes Harkis (Harkettes)     

Cliquez sur

- Un peu D'histoire -  

̋ Réussissez ou échouez mais surtout ne laissez pas la négociation se prolonger indéfiniment… D’ailleurs ne vous attachez pas au détail…  (Le président Charles de Gaulle à Louis Joxe, négociateur.)

au sujet du

- Texte complet des Accords d'Evian 

 

-Qu'est qu'un Harki ?

Le mot harki ['arki] désigne un individu servant dans une harka et vient du mot arabe haraka signifiant littéralement « mouvement », mais en réalité le terme était déjà utilisé au sens figuré pour désigner de petits affrontements, guerres, barouds entre tribus, ou contre un ennemi extérieur. Dans le langage courant, en Franceil désigne les supplétifs engagés dans l’armée française de 1957 à 1962, durant la guerre d'Algérie.     

-Qu'est qu'une Harka ?

C’est officiellement le 8 février 1956 que l’ordre de créer les harkas dans toute l’Algérie a été donné. des unités supplétives seront constituées dans chaque corps d’armée, à l’échelon quartier ; s’appuyant sur les unités de base, compagnies, escadrons, batteries, elles seront chargées de compléter la sécurité territoriale et de participer aux opérations locales au niveau des secteurs ; ces unités porteront la dénomination de harkas. 

Mais qui sont les Harkis!

(Appelés, engagés, militaires d'active, appelés aussi FSNA ou Français de Souche Nord-Africaine)

Bulletin d’Adhésion à l'Association

    Bulletin d’Adhésion à l'

        

     - Faire un don à L’Association Départementale 

Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, c’est choisir de transformer tout ou partie de vos impôts, dans des actions, et projets divers, commémorations, culturel et travail de mémoire. -

Vos dons font nos actions.

Cliquez sur le bulletin pour agrandir, puis droit pour l'imprimer.

                                                           Bulletin Adhésion Harkis Dordogne

     Contact Email de l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelinset le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Remerciements

Merci pour l'intérêt que vous portez tous les jours à la communauté des Harkis, et aux 150 000 massacrés, après la fin de la guerre d’Algérie.

Solidarité

Message de remerciements de Ouarda

Pour en savoir plus sur la maladie cliquez sur la photo 

       Ouarda Kacem 2

      Je tiens à tous vous remercier pour tout votre soutien, vo...tre mobilisation, je remercie tous les donateurs, vous avez fait preuve de générosité et cela m'a beaucoup touché, grâce à vous j'ai récolté assez de dons pour effectuer mon opération qui c'est déroulée jeudi dernier 02/10/2014 à Barcelone.

L'opération c'est bien déroulé, je suis maintenant mon traitement. Merci encore à tous. Ouarda.

Divers Infos, liens Harkis

Cliquez sur les Vignettes.

"Tout sur la Procédure Harkis

 Urbi et Orbi" 

Urbi et Orbi

*******

Collectif National Justice Pour Les Harkis

*******

Maison Histoire EMémoire Ongles

*******