Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
">

         harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Harkisdordogne.com est un site, de liens d'informations, de toute la communauté Harkie, et leurs amis, sur la Reconnaissance, la mémoire, et la culture.

L'avenir ne se construit que sur la connaissance et la fierté du passé. 

Interviews  audio, Archives  Départementales  de  La  Dordogne, vidéo Harkis  Dordogne.com © Photos - G.G

 

- 280  208  Visiteurs  Uniques -

Agenda, dates des manifestations harkis

   Contact HarkisDordogne.com

Afficher l'image d'origine

Cliquez sur l'affiche

Exposition parcours de harkis vendredi 7 et samedi 8 juillet 2017 à Meillon (64)

Cliquez sur la photo

Vidéos- Photos - Commémoration Abandon des harkis 12 mai 2016 à périgueux Dordogne (24)

/ / /

- La mission méconnue des Diables rouges -

jacques-vogelweith-
    Jacques Vogelweith (au premier plan) et Jean-Claude Lambert, deux anciens diables rouges.
Coupables de « trahison » aux yeux des autres Algériens, les harkis ont été victimes d’atrocités en tout genre après les accords d’Evian. Mais près de 20 000 d’entre eux (100 000 avec leurs familles) ont pu être rapatriés en métropole, en partie grâce au 152 e régiment d’infanterie de Colmar.
 
L’ouvrage officiel retraçant l’histoire du 152 e régiment d’infanterie de Colmar depuis sa création à la fin du XVIII e siècle, ne comporte pas une seule ligne sur cet incroyable épisode que livre Jacques Vogelweith, qui a servi au 15-2 comme sous-lieutenant à la fin de la guerre d’Algérie.
Un peu moins d’un mois après la signature des accords d’Evian (18 mars 1962), les Diables rouges investissent le camp de Zéralda, construit par la Légion, et situé à 23 km à l’ouest d’Alger. Outre les classiques missions purement militaires (patrouilles, barrages, contrôles), les fantassins en reçoivent une, beaucoup plus officieuse : créer un camp de transit pour les harkis et leurs familles à l’intérieur de celui de Zéralda.
Alors que le rapatriement des supplétifs est favorisé, clandestinement, par certains officiers et sous-officiers, choqués par les massacres de ceux que les autres Algériens considèrent comme des traîtres, le gouvernement français prend tardivement conscience de ces atrocités. « Ce n’est qu’en octobre 1962 qu’il a été décidé de créer ce camp de regroupement à Zéralda, le seul dans tout l’Algérois », indique le général Fournier, ancien chef de corps du 15-2, qui écrit actuellement un historique du régiment colmarien.
 
Le camp sera administré par une vingtaine de Diables rouges

L’endroit est administré par une vingtaine de Diables rouges. « Il y avait trois médecins, des infirmiers, une assistante sociale, un secrétariat », se souvient Jacques Vogelweith, alors adjoint au directeur du camp. « Très rapidement, on a accueilli plus de mille personnes. Les familles restaient en moyenne un à deux mois avant de rejoindre la métropole. Nous devions les occuper durant leur séjour, les préparer aussi à leur future vie. Nous avions adapté les baraquements militaires aux familles, créé une école et un jardin d’enfants. J’ai pris l’initiative de monter un petit atelier textile où les femmes pouvaient carder et filer la laine avant de tisser », témoigne l’Alsacien.

 

Les familles restaient en moyenne un à deux mois dans le camp.

Une à deux fois par semaine, Jacques Vogelweith faisait un aller-retour à l’état-major situé à Alger, avec un listing de noms afin de vérifier le passé militaire des harkis, procédure obligatoire avant de leur donner la nationalité française. Ils sont alors embarqués dans des camions bâchés puis acheminés jusqu’au quai Fedallah du port d’Alger qui était resté à la disposition de l’armée française. « C’était des missions plutôt tendues. Les convois étaient escortés par des blindés. Nous circulions dans un pays qui était indépendant. Mais on n’a jamais eu d’ennuis ». De 400 à 600 Algériens quittent leur pays chaque semaine. « La plupart étaient contents. Ils savaient que s’ils restaient, ils seraient tués ». « Les derniers harkis ont quitté l’Algérie en 1964, au moment du retour du 15-2 à Colmar ».

Rapatriement des harkis-La mission méconnue des Diables rouges -

              De 400 à 600 harkis avec leurs familles vont quitter l’Algérie chaque semaine.

Selon Jacques Vogelweith, près de 20 000 harkis (100 000 personnes au total avec les familles) ont été rapatriés en France, chiffre indiqué en 2003 par Pierre Messmer (ministre des Armées de 1960 à 1969) lors d’une interview à Europe 1. En métropole, ils seront parqués dans d’anciens camps militaires (Larzac, Bias, Rivesaltes, Bourg-Lastic…).

Ce « sauvetage » des harkis a été totalement occulté, ce que dénonce Jacques Vogelweith. « On ne retient malheureusement que les massacres des supplétifs » et le lâchage par de Gaulle de ces harkis.

Pierre Messmer dira plus tard que si l’armée française les avait officiellement secourus, la guerre aurait pu être relancée.

Selon les sources, les chiffres avancés sur les tueries de harkis varient de 30 000 à 150 000 victimes. L’un des documents les plus cités (rapport du sous-préfet d’Akbou adressé au vice-président du Conseil d’État en 1964) fait état de 1000 à 2000 exécutions par arrondissement entre mars et décembre 1962, soit 100 000 morts en neuf mois. 

  Photos fournies par J. Vogelweith.

Article Source: Nicolas Roquejeoffre 

******* 

  l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux 

Partager cette page

Repost 0
Published by Harkisdordogne.com - dans Histoire

Harkisdordogne.com

  • : Harkis Dordogne
  •  Harkis Dordogne
  • : Harkisdordogne.com est un site, de liens d'informations, de toute la communauté Harkie, et leurs amis, sur la Reconnaissance, la Mémoire et la Culture.
  • Contact

Divers A-D-H-D-V-O

                Logo www. harkis Dordogne

La lettre des engagements non tenus, de François Hollande, cliquez pour la télécharger et l'imprimer.

Afficher l'image d'origine

 Cliquez sur le logo pour voir la Fondation

 

Cliquez sur le télégramme de Messmer sur l'Abandon des Harkis

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

La *charte de notre site

 

À propos des articles qui sont publiés sur

Harkisdordogne.com

- Dans la mesure du possible et, selon l'actualité du moment, le webmaster s’engage après vérification (exemple sujet non traitéà publier sur le site Harkisdordogne.com  vos articles, vos manifestations, vos communiqués.

- Il est conseillé d'illustrer autant que possible, par une (des) photo(s), votre article, notamment le lieu.

- Quand il s'agit de coupures de presse, nous préciser la date, et la source du journal.

- Également retenu, les sujets historiques non traités, par exemple la catégorie " Retour en Arrière ".

- Une, ou (votre) histoire vécue.

- Vos avis de recherche.

*******

Quels sont les articles qui ne seront pas publiés ?

 

- À​ aucun moment, le webmaster ne s'engage, à publier.

- Les articles trop anciens, (hors, ceux historique).

- Ceux qui sont sous la contrainte, pressions diverses, obligation.

 

Quels sont les commentaires et vidéos qui ne seront pas publiés ?

 

- Les commentaires, et vidéos, racistes, insultants, injurieux seront

supprimés par le modérateur.

- Votre sollicitation, n’est pas un dû !

- Le but de notre site est de partager, informer la communauté harkie et leurs amis... 

Rechercher Sur Le Site

Soyez les bienvenus

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

                           - Bienvenue sur Harkisdordogne.com          et L'Association Départementale Harkis Dordogne,Veuves et Orphelins  

      (A-D-H-D-V-O)   Contact Email 

logo Je suis Harki  

Réalisé par HD le 08/01/2015.

     Plan d'Accés Accés Périgueux

 

Info sur l'association

Mères, Filles, Pères, Fils de Harkis Réveillez-vous... 

- Un appel de Harkisdordogne.com et de l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins,qui sollicite les harkis,et les pieds-noirs qui souhaitent apporter des témoignages-Photos,Manuscrits,Films qui nous intéressent,tout documents papiers peuvent être scannés et envoyés par Emails.

 Pour un Premier Contact Email

Cliquez sur l’Endroit du Village  Hameau de forestage Chauveyrou (24)

Carte Hameau de forestage Chauveyrou

Partenaires Harkis Dordogne

 Pour voir leur site et l'actualité de nos partenaires, cliquez sur les vignettes.

*******

Conseil Général de la Dordogne

Ville de Périgueux

Résultat de recherche d'images pour "logo ville de périgueux"

 

Archives Départementales de la Dordogne

Onac de la Dordogne

Musée Militaire De La Dordogne

Afficher l'image d'origine

Secours de France

Dyanka danse Orientale

DG NEON  L'Enseigne

Afficher l'image d'origine

Historique

Les Harkis Ceux qui ont choisi la France

Femmes harkis 1  Cliquez sur la photo Femmes Harkis (Harkettes)     

Cliquez sur

- Un peu D'histoire -  

̋ Réussissez ou échouez mais surtout ne laissez pas la négociation se prolonger indéfiniment… D’ailleurs ne vous attachez pas au détail…  (Le président Charles de Gaulle à Louis Joxe, négociateur.)

au sujet du

- Texte complet Accords d'Evian 

 

-Qu'est qu'un Harki ?

Le mot harki ['arki] désigne un individu servant dans une harka et vient du mot arabe haraka signifiant littéralement « mouvement », mais en réalité le terme était déjà utilisé au sens figuré pour désigner de petits affrontements, guerres, barouds entre tribus, ou contre un ennemi extérieur. Dans le langage courant, en Franceil désigne les supplétifs engagés dans l’armée française de 1957 à 1962, durant la guerre d'Algérie.     

-Qu'est qu'une Harka ?

C’est officiellement le 8 février 1956 que l’ordre de créer les harkas dans toute l’Algérie a été donné. des unités supplétives seront constituées dans chaque corps d’armée, à l’échelon quartier ; s’appuyant sur les unités de base, compagnies, escadrons, batteries, elles seront chargées de compléter la sécurité territoriale et de participer aux opérations locales au niveau des secteurs ; ces unités porteront la dénomination de harkas. 

MAIS QUI SONT LES HARKIS !

(Appelés, engagés, militaires d'active, appelés aussi FSNA ou Français de Souche Nord-Africaine)

Bulletin d’Adhésion à l'Association

    Bulletin d’Adhésion  à l'

    harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus     

 - Faire un don à L’Association Départementale 

Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, c’est choisir de transformer tout ou partie de vos impôts, dans des actions, et projets divers, commémorations,culturel et travail de mémoire. -

Vos dons font nos actions.

Cliquez sur le bulletin pour agrandir, puis droit pour l'imprimer.

                                                           Bulletin Adhésion Harkis Dordogne

     Contact Email de l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins ,   et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Remerciements

Merci pour l'intérêt que vous portez tous les jours à la communauté des Harkis, et aux 150 000 massacrés, après la fin de la guerre d’Algérie.

Solidarité

Message de remerciements de Ouarda

Pour en savoir plus sur la maladie cliquez sur la photo 

       Ouarda Kacem 2

      Je tiens à tous vous remercier pour tout votre soutien, vo...tre mobilisation, je remercie tous les donateurs, vous avez fait preuve de générosité et cela m'a beaucoup touché, grâce à vous j'ai récolté assez de dons pour effectuer mon opération qui c'est déroulée jeudi dernier 02/10/2014 à Barcelone.

L'opération c'est bien déroulé, je suis maintenant mon traitement. Merci encore à tous. Ouarda.

Divers Infos, liens Harkis

" Tout sur la Procédure Harkis  "  *

Cliquez sur le logo de Urbi et Orbi 

Urbi et Orbi

 

*******