Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui sont les Harkis ?

- La Guerre d'Algérie

Histoire commune, mémoires partagées ? -

ONAC-VG 2018 - Avec Abderahmen Moumen Historien, Serge Carel, Harki à 18 ans 1955 à Boghari et à 25 ans 1962 à Haussonvillers : Larbi Aghroud Harki à 17 ans 1959 en Kabylie : Merzak Larbandji, Appelé puis Harki à 22 ans 1960 en Kabylie puis Paris.

-  POUR ETRE informé des derniers articles, de harkisdordogne.com inscrivez vous C'est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy Regazzacci 14/06/2020 17:15

Bonjour à tous,

Monsieur Moumen, vous ne savez pas combien de Harkis ont été tués?

Monsieur Moumen, vous n'osez pas employer le mot MASSACRE de masse ou le mot GENOCIDE pour ce qui concerne les Harkis, leurs familles et tous les Musulmans Fidèles à la France.

Monsieur Moumen, vous ne savez pas combien de Harkis et leurs familles ont rejoint la métropole.
Hors, il me semble bien que ces chiffres sont bels et bien connus, surtout pour ce qui concerne l'ampleur du massacre,
Une note de l'armée Française de 1977 estime à plus ou moins 150.000 Harkis tués et ce, dans des conditions abominables de cruauté.

Pour ce qui est des "réfugiés ou rapatriés" en métropole, l'estimation est de 90.000 comprenant les rapatriés isolés et ceux ramenés par l'armée.

Une chose me gêne également, c'est l'emploi du mot "ALGERIEN" car je suis un Algérien, tous les habitants d'Algérie de 1830 à 1962 étaient des Algériens.
Les européens, les Juifs et les Musulmans habitants ce pays pendant cette période sont TOUS des Algériens; des Français d'Algérie mais en premier lieu des Algériens.
Cela indépendamment des différences entre les communautés d'origine, dues au code de l'indigénat qui était loin d'être satisfaisant mais, ceci est une autre histoire.

Preuve en est, il y a eu environ 10.000 Harkis européens, ils n'étaient pas régis par les mêmes lois mais, c'étaient des Harkis Algériens.

D'ailleurs, quel mot employer lorsque nous voulons faire la différence entre les origines.
Le mot "indigène" en choque certains mais en quoi, je ne vois pas ? Sinon, il y a le mot autochtone mais là aussi il faudrait inclure les Juifs qui étaient sur place bien avant certains habitants, notamment les Arabes.

N'oublions pas qu'il y avait en Algérie environ 150.000 juifs, certains y étant depuis plus de 2000 ans, d'autres sont arrivés lorsqu'ils ont été chassés d'Espagne, après les Arabes, par Isabelle la Catholique en 1492.

Je pense que le mot "Musulman" serait approprié pour cette période, il évoque de suite ce que nous pourrions aussi nommer les Algériens Musulmans, voila qui serait plus clair pour tous et sans ambigüité

Pour finir, je pense que monsieur Moumen est très modéré dans ses propos, vraiment modéré mais, cela n'engage que lui bien entendu.

Certains intervenants sur l’Algérie Française et du coté Français sont pour la réconciliation des Mémoires, cela est fort louable mais totalement impossible car le FLN au pouvoir dans ce pays est lui pour écrire l’histoire avec sa seule vision.

Hélas, j’ai bien peur que nos dirigeants, pour préserver la paix sociale et par voie de conséquence le vote des populations immigrées issus d’Algérie, soit capable de se plier à leur bon vouloir.

L’illustre général l’a bien fait en reniant tous ses engagements, permettant ainsi l’abandon et le massacre dont nous venons de parler et aussi celui des populations européennes et juives de notre beau pays.

Il faut dire que de l'autre coté de la mer, nos anciens ennemis ne se privent pas de falsifier l'histoire avec un sang froid exceptionnel et ce, avec les encouragements d'une partie de la société Française. Eux, ne prennent pas de gangs et la modération leur est inconnue.

Harkamicalement.