Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réaction (2) , suite à la Stèle ( plaque) de Fuveau (13)

Réactions, suite à la Stèle ( plaque) de Fuveau (13)

L’Association Mémoire Harkis Rapatriés Provence basée à La Roque d’Anthéron,

À Mme Hélène LhenMaire de Fuveau 

Hôtel de Ville  13 710 Fuveau

Mme le Maire,

Suite à la cérémonie d’inauguration de la plaque de l’Onac en hommage aux Harkis posée au hameau de forestage de la cité Brogilum à laquelle notre association a participé, permettez-nous de vous adresser quelques remarques. 

Vous trouverez aussi en bas de notre mail d’autres réactions qui ont été publiées par le site harkisdordogne en lien ci-dessous. 

http://www.harkisdordogne.com

 

Tout d’abord, nous tenons à vous remercier pour les efforts mis en œuvre par votre municipalité en faveur des Harkis du camp installé dans votre commune depuis 1963. Nous saluons votre approche humaine en faveur de ces familles et l’effort que vous avez consenti pour réaliser un espace paysager pour la plaque mémorielle mais aussi la réfection de la salle polyvalente des familles Harkis. Nous avons appris aussi que vous y avez une relation particulière très ancienne avec ce lieu car votre père berger à l’époque vendez ses agneaux aux rapatriés français musulmans.  

 

Malheureusement, nous avons assisté à un problème le jour de cette inauguration qui s’est quand même assez bien déroulée devant une foule nombreuse surtout des habitants de la cité avec notamment la présence des anciens Harkis survivants mis à l’honneur 56 ans après... 

Le problème dont il s’agit c’est le retrait d’autorité par Mme Françoise Hauc du micro qu’elle a arraché des mains de la représentante des familles, présidente de l’Association Sauvegarde du Camp Harkis de Fuveau, pour l’empêcher d’exprimer quelques mots au nom des rapatriés  français musulmans.

 La brutalité et la méchanceté avec lesquelles cette retraitée a agi confirment sa volonté de vouloir s’imposer à tout prix depuis 10 ans comme «un petit chef de camp» et la plupart de l’assistance a été choquée. Tout le monde est resté médusé devant une telle agressivité.

 Par cet acte haineux elle a gâché la journée qui s’annonçait conviviale surtout par l’effort des familles qui se sont mobilisées et qui ne se sont pas ménagées dans la confection des plats et boissons pour vous donner le meilleur accueil ainsi qu’aux invités.  Certains en sont restés très fâchés contre vous car il vous appartenait de calmer l’ardeur de cette conseillère municipale qui se croit en terrain conquis et qui ne respecte pas votre position d’autorité de cette manifestation de commémoration

Si une association devait être à l’honneur ce jour-là c’est bien celle de la Cité Brogilum. C’est ce qu’ont compris beaucoup d’associations Rapatriés qui ont choisi la discrétion. Sauf une, mise à l’honneur par Mme Hauc, et qui est connue pour ne représenter que les toujours deux mêmes personnes qui profitent de chaque occasion pour se mettre en avant. C’est bien dommage. 

 

Dans un précédent courriel on vous avez déjà alertée contre les abus pratiqués par celle qui se dit vous «représenter» et qui croie avoir tous les droits jusqu’à censurer la porte parole des familles. Encore une fois, nous vous réitérons notre demande de confiner votre élue à la mairie et surtout de la remplacer dans cette fonction qu’elle occupe abusivement depuis de trop longues années. 

C’est urgent!

En effet, rien n’empêche de recevoir les familles qui le demandent dans un bureau à la municipalité et non à la Cité ce qui éviterait tout conflit d’intérêt. C’est ce qui se fait dans toutes les municipalités de France sauf à Fuveau. De plus, il y a plusieurs dizaines d’années de nombreuses luttes dans les anciens camps Harkis ont abouti à la suppression de cette catégorie d’«administrateurs» sauf apparemment à Fuveau

 

Enfin, et c’est le pire, comment une ancienne assistante sociale puisse sortir de l’obligation de réserve et dire à la presse au sujet de vos administrés Harkis «je les aide à faire leurs chèques» et «je suis là pour leurs problèmes familiaux» et se permet même de donner son avis sur les habitations «les loyers restent modestes et les charges sont faibles». Il ne manquait plus qu’elle donne le montant des faibles ressources de ces pauvres familles reléguées dans une forêt et abandonnées de tous.

C’est absurde! Non seulement elle manque de délicatesse mais elle commet une faute professionnelle qui mérite d’être sanctionnée par son retrait définitif de la Cité. Quant au bureau, dont elle se vante auprès du journaliste de La Provence d’occuper dans la salle des familles de Harkis qu’elle dit venir parfois «l’ouvrir le week-end», il devrait revenir à l’association ASCHF qui détiendrait seule les clefs selon les modalités fixées par une convention signée entre sa présidente, vous même et les hlm de l’Unicil. Sans oublier aussi le bâtiment historique de l’Onef construit des mains des Harkis avec retrait d’argent sur leurs salaires pour financer sa construction qui devrait revenir à l’ASCHF. Ce ne serait que justice!

En vous remerciant de prendre en considération favorablement l’ensemble de ces demandes, veuillez agréer Mme le Maire, l’expression de notre considération respectueuse. 

Pour le bureau de MHRP

M. Rezig, (présent à la cérémonie). 

*******

Cliquez sur l'

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Firech 25/04/2018 12:47

Partout en France chaque association rapatriée devrait écrire à Mme la Maire de la commune de Fuveau pour protester et demander la suppression immédiate de la présence au camp de la cité Brogilum de cette femme "cheffe administrative" et conseillère municipale qui veut mettre sous tutelle les familles de Harkis. Grave!
Le Préfet de la commission de travail Harkis à Paris devrait intervenir rapidement dans cette lamentable affaire alors qu'on est en 2018. C'est révoltant de ne pouvoir mettre fin à ces pratiques d'une autre époque.

Var 83 24/04/2018 20:15

bonsoir ,
J'apprends que lors de le cérémonie de la stèle sur la commune de Fuveau , la représentante des familles et présidente de l'association sauvegarde du camp de harkis de Fuveau a été interdite de paroles par madame Françoise Hauc , mais , elle se prend pour qui .
Sincèrement , je pense qu'il faudrait organiser une grande manifestation sur la commune de Fuveau .
On ne peut pas laisser faire ça , il y va de notre fierté et puis comment se fait-il qu'à Fuveau , il existe encore cette catégorie d'administrateurs .

Bien cordialement

memoire des Camps 24/04/2018 13:17

bonjour
Un très bon commentaire....juste...

Les chefs des camps c'est FINI.....
Les chefs des hameaux de forestage c'est FINI
Les chefs de ces lieux de RELEGATION c'est FINI