Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Secours de France - Indemnisation des ' rapatriés' deux poids, deux mesures ?

SECOURS DE FRANCE

- Extrait - 

"Souffrance plus grande des harkis et de leurs familles, les autres rapatriés, notamment européens, ayant pu ou su s'intégrer plus facilement." 

Avril 2018

*******

- Cliquez sur l' Agenda -

*******

- Samedi 12 Mai 1962 - Samedi 12 Mai 2018 -

- Déjà 56 ans -

- Jour pour jour -

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

1962 10/05/2018 00:51

Encore un communiqué! Décidément il y en a un toutes les semaines...
Celui-ci est publié au nom du "Secours de France" et il a la particularité de demander "la légalité devant la Loi" pour les "pieds noirs" et il précise "il sera juridiquement difficile de refuser aux rapatriés européens les indemnisations que l'on s'apprête à accorder aux Harkis et à leurs ayants droits.".
Donc, apparemment, il semble qu'il va bien y avoir des indemnisations pour que ça fasse réagir à ce point.
Ensuite, pourquoi ne pas accepter cette "légalité devant la Loi" à condition que les Rapatriés musulmans bénéficient rétroactivement de toutes les mesures dont ont bénéficié les pieds noirs. Chiche!
Quant à cet écrivain "algérien" mais d'origine marocaine il n'a rien à voir dans cette affaire. Ancien haut fonctionnaire durant des années du pouvoir du FLN en Algérie, il est devenu écrivain médiatique et vie souvent en France. On aimerait l'entendre dénoncer le massacre des Harkis perpétré à partir de 1962 par ceux qui gouvernent l'Algérie depuis cette date et qu'il a servi durant sa carrière dans les ministères. Grave

Jeannette DRISS 09/05/2018 17:29

Que nos amis pieds noirs, pour qui gardons une estime sincère et profonde se rapprochent de leurs conseils. Ils auront confirmation que la future Loi ne les concernent en aucune façon.
Tout comme la Loi de 2005 actant l'allocation de reconnaissance , celle à venir posant les bases juridiques des bénéficiaires écarte de fait les rapatriés pieds noirs. Pour faire court : "Statut de droit local" , pour faire court argumentaire et discussion du Conseil constitutionnel de févier 2016!
Et oui ..le projet présenté par les 7 membres du groupe de travail a bien une base juridique qui justement cible bien les bénéficiaires.
De la part de la fille du Harki ...

CNJHF 09/05/2018 13:49

Bonjour,
curieux cet article diffusé par Secours de France qui reprend les arguties de l'association "Jeune Pied Noir" et d'un collectif nommé "Vérité et Justice" représentant, selon leurs dires, une soixantaine d'associations de "rapatriés d'origine européenne".

Si l'on comprend bien, nos amis Pieds-Noirs interpellent les pouvoirs publics en les mettant en garde contre un futur dispositif d'indemnisation qui "favoriserait" les Harkis et leurs familles à leurs dépens en méconnaissant le principe d'égalité.

Ces propos sont surréalistes !

L'inégalité de traitement qu'ont subie les Harkis et leurs familles dans l'application des lois de réinstallation et d'indemnisation des biens perdus ou spoliés en Algérie est flagrante et ces dispositifs ont profité exclusivement aux "rapatriés d'origine européenne" pour un montant total d'environ 40 Milliards d'Euros actualisés.

Les Harkis et leurs familles n'ont rien perçu, pour la grande majorité d'entre eux, de ces aides à la réinstallation ou de ces indemnisations des biens immobiliers.

Où est 'égalité devant la loi dont on nous parle dans cet article ?
"Jeune Pied Noir" et ce collectif devraient dénoncer cette injustice avant d'exiger la même indemnisation qui serait prévue pour les Harkis et leurs ayant-droit.

De plus, les représentants de ces associations devraient savoir qu'aujourd'hui, les Harkis et leurs familles demandent la RÉPARATION et pas une indemnisation des nombreuses fautes commises (relégation dans les camps, hameaux de forestage et autres lieux d'exclusion, échec scolaire et professionnel, préjudice moral et SOUFFRANCES PSYCHIQUES...).

Pouvons-nous considérer que les "rapatriés d'origine européenne" et leurs enfants ont subi les mêmes préjudices ?

fille de militaire et rapatrie 09/05/2018 13:36

au depart les harkis de france avaient demande justice et indemnisations
la on ne parle que de l algerie
il y a comme un gros probleme

sadouni 09/05/2018 09:57

.Je veux juste faire une remarque sur Monsieur Sansal grand écrivain (né en 1949), il parle beaucoup des pieds noirs et des Algériens nés en France sans jamais mentionner le rôle qu'ont pu jouer les harkis pour protéger la population européenne pendant la guerre face au F.L.N.. Sincèrement, il faut avoir encore beaucoup de courage face aux masques de l'hypocrisie.