Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suite - Mohamed Djafour, il court pour les Harkis, au Trail de la passerelle Mazamet-L’Aussillon (81)

- Mise à jour 21 octobre 2019 à 14 h 30 -

Discours tenu le dimanche le 6 Octobre 2019, avant le départ du Trail, devant les caméras des journalistes. 

- Cliquez sur la photo -

Suite - Mohamed Djafour, il court pour les Harkis, au Trail de la passerelle Mazamet-L’Aussillon (81)

Tout d’abord je remercier les élus des villes de Mazamet et Aussillon pour cette belle organisation sportive qui me donne l’occasion de m’exprimer une fois de plus sur notre drame.

Je remercie chaleureusement Monsieur Olivier Fabre maire de Mazamet et son Conseil Municipal pour leurs aides dans certaines de nos actions organisées dans cette ville. Je remercie également l’organisateur de cette course, monsieur HYZY, pour sa bienveillance et sa volonté à nous faciliter les démarches relatives au Trail de la passerelle, et de me permettre ainsi, dans la continuité de notre combat, de courir encore aujourd'hui pour le drame des Harkis qui ont subi la plus grande trahison de l'histoire.

- Souvenez-vous de la Déclaration d'Emmanuel Macron  le 16/02/2017 -

Colonisation : "Avoir le courage de dire les choses".

*******

Je remercie enfin, toute l’équipe qui m’accompagne depuis le début et grâce à qui tout le déroulement de cette course s’est bien passé. Sans oublier le jeune Samir, petit fils de Harki qui viendra faire la prochaine course, au mois de mars, avec le même message.  

Je fais un bref rappel sur ce crime contre l’humanité subi par cette couche de population Française :

En effet, au lendemain de la guerre d'Algérie les Harkis ont été désarmés et livrés à l'ennemi par leurs propres chefs, le général de Gaulle et son gouvernement. Ils ont été vendus à l'ennemi lors des accords d'Evian le 19 mars 1962. Les télégrammes du 12 et du 16 mai 1962, respectivement de monsieur Pierre Messmer ministre des Armés et de monsieur Louis Joxe ministre des affaires Algériennes sont des preuves indélébiles et indiscutables.

Pourtant, la plupart de ces soldats Harkis ont participé à la 2eme guerre mondiale et à la guerre d'Indochine avant de prendre à nouveau les armes pour défendre la mère patrie pendant la guerre d’Algérie.

A la suite de cette trahison unique sur la surface du globe, 150.000 Harkis et leurs familles furent massacrés, égorgés, lynchés sur la place publique aux yeux du monde entier.

Depuis 1962, aucun gouvernement qu'il soit de gauche ou de droite n’a eu le courage de traiter définitivement ce dossier épineux.et honteux pour notre nation.

Pourtant les Harkis sont des patriotes qui sont encore prêts à verser leur sang pour maintenir haut nos trois couleurs qui sont les bleu, blanc, rouge.

Or, aujourd’hui encore, soit près de 60 ans après la fin de cette guerre fratricide, les Harkis sont toujours entre le marteau et l’enclume. Le mot HARKI est devenu désormais synonyme de traître et est utilisé même par certains de nos propres dirigeants dans leurs conflits internes

Nous espérons enfin, que le candidat Macron qui a pris des engagements envers les Harkis lors de sa campagne présidentielle, fera plus que ses prédécesseurs qui sont restés dans des discours purement déclaratifs.

Nous espérons qu’il sera le Président qui changera l’histoire des Harkis par une loi de reconnaissance et de réparation de notre tragédie connue et reconnue dans le monde entier. Son nom sera alors gravé dans l’histoire de France comme celui qui aura rendu justice aux Harkis.                                                                                                                                   Mohamed Djafour

Pendant la course Trail de la Passerelle Mazamet-L’Aussillon (81)

- Cliquez sur les photos -

Suite - Mohamed Djafour, il court pour les Harkis, au Trail de la passerelle Mazamet-L’Aussillon (81)Suite - Mohamed Djafour, il court pour les Harkis, au Trail de la passerelle Mazamet-L’Aussillon (81)

Saint-Amans-Soult. Mohamed Djafour : un trail pour les Harkis  

Sur la ligne d'arrivée, après 12 km de course./ Photo DDM

Mohamed Djafour, président de l'association «Générations Harkis et leurs amis» a participé au Trail de la Passerelle organisé par les villes de Mazamet et Aussillon, avec un objectif, évoquer le drame des Harkis, dont il défend les droits depuis des années. «Au lendemain de la guerre d'Algérie, déclarait-il lors de cette manifestation, les Harkis ont été désarmés et livrés à l'ennemi par leurs propres chefs, suite aux accords d'Evian du 19 mars 1962. Pourtant, la plupart des soldats Harkis ont participé à la 2e guerre mondiale et à la guerre d'Indochine avant de prendre à nouveau les armes pour défendre la mère patrie pendant la guerre d'Algérie. A la suite de cette trahison unique sur la surface du globe, 150.000 Harkis et leurs familles furent massacrés, égorgés, lynchés sur la place publique aux yeux du monde entier. Depuis 1962, aucun gouvernement n'a eu le courage de traiter définitivement ce dossier épineux.et honteux pour notre nation. Aujourd'hui encore, près de 60 ans après la fin de cette guerre fratricide, les Harkis sont toujours entre le marteau et l'enclume. Nous espérons que le président Macron tiendra ses engagements, qu'il sera le président qui changera l'histoire des Harkis par une loi de reconnaissance et de réparation de notre tragédie connue et reconnue dans le monde entier. Son nom sera alors gravé dans l'histoire de France comme celui qui aura rendu justice aux Harkis.»

21/10/2019

*******

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

*******

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

C'est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Djafour Mohamed 03/12/2019 07:01

Merci Guy pour tes analyses toujours justes et pertinentes. Nous connaissons tous ton engagement pour la défense des PN mais aussi des Harkis. Merci mon Ami. Au plaisir de rencontrer à nouveau, c'est toujours une immenses joie de passer un moment avec toi. A bientôt Guy.

Guy Regazzacci 12/10/2019 17:18

Bonjour à tous, bonjour Mohamed,

Bravo pur cet exploit sportif.

Félicitations pour cet article qui exprime bien le ressenti de toute une communauté.

Je vois aussi avec plaisir que tu n'hésites pas à désigner le principal responsable de cette innommable tragédie, je parle de 2 gol bien entendu.
Son nom apparaît très peu selon moi et pourtant, c'est bel et bien lui qui a scellé le destin des Harkis, de tous les Musulmans fidèles et des Pieds Noirs.
Non seulement, 2gol nous a abandonné -tous- puis pour votre communauté, vous a parqué dans ces camps de la honte avec les conséquences que nous connaissons tous...
Pour nous les Pieds Noirs, il aurait voulu nous reléguer en nouvelle Calédonie ou en Guyane.

Il voulait à tout pris se débarrasser du "problème Algérien"
De ces Mohamed, Fernandez ... qui ne seront jamais des Français comme vous et moi; dixit 2gol.

Mais, nous sommes toujours là, n'en déplaise. L'union n'est pas là, hélas, mais les revendications principales des Harkis sont les mêmes; il faut que cette loi de reconnaissance de l'abandon, du massacre et de la relégation dans les camps en France soit adoptée par notre parlement.

Peut être auront nous le plaisir de nous voir le samedi 19 octobre à Rivesaltes.

Comme je le disais dans un commentaire. Nous irons en ce lieu pour honorer les morts, pas pour honorer de notre présence la secrétaire d'état et ses sbires.

Harkamicalement.

révoltes75 11/10/2019 21:14

L' histoire du drame vécu par les soldats Harkis trahis, rappelé ici dans cet article, marque à jamais cette terrible tragédie. Honte à ceux qui en sont responsable. A quand un film sur ces heures funestes qui ont vu le massacre de 150000 harkis et leurs familles et l'assassinat des civils pieds noirs?. Les français d'Algérie et les français musulmans ont vécu des heures terribles qu'on cherche à faire oublier et à effacer de la mémoire nationale collective.

Mohamed eu Djafour 12/10/2019 04:32

Le film est en cour de réalisation avec l'association "Générations Harkis". La participation de Mohamed Djafour à celle-ci fait partie de ce film documentaire.

Madjidi 11/10/2019 16:15

Bonjour !
J'espère que vous serez rétablis dans vos droits les plus
légitimes.
Bon courage.

Mohamed eu Djafour 12/10/2019 12:49

Merci pour tes encouragements Madjidi. S'il n'y avait pas trop de cireurs de bottes et vendus dans notre communauté, nous serions arrivés à obtenir nos droits depuis longtemps. Malheureusement il y a trop de "mange merde" qui font obstacle à ceux qui œuvrent réellement dans l'intérêt commun. Mais on va aussi s'en occuper et ce n'est pas une menace !