Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.

Atelier d’écriture

Arriver demain

Sortie à Ongles le 17/10/2017, à la MHeMO et sur des lieux de mémoire.

Le mardi 17 octobre 2017, deux classes de troisième du collège Henri Laugier de Forcalquier (04) ont été invitées par l’ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre) à aller visiter la MHeMO (Maison d’Histoire et de Mémoire d’Ongles.)

Cliquez sur les 19 pages pour lire

Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.
Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.
Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.
Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.
Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.
Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.
Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.
Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.
Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.Textes écrits par les élèves de troisième du Collège de Forcalquier (04) en octobre 2017 Harkis à Ongles.

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

*******

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gaume denis 12/04/2018 18:34

bravo pour ce devoir de memoire aupres des jeunes mais il faut cependant que chacun fasse des efforts pour que cette reconcilation dela France avec les Harkis se fasse comme les Allemants et les Français, l'exemple de simone Veil est extraordinaire,

Guy REGAZZACCI 12/04/2018 11:17

Bonjour la Provence,

Oui, c'est vrai, je me trompe, je crois qu'elle a été proviseur à La Motte du Caire? Peut être la connaissez-vous? Moi, je connais plutôt sa famille ainsi que de nombreuses familles de Harkis de Manosque que j'ai cotoyé durant les 16 années passées dans cette ville et jusqu'en 1998. J'en ai revu certains depuis que je suis à l'association Harkis Dordogne lors de nos déplacements de soutien ou pour participer à des cérémonies, commémorations ou congrés divers.
J'ai connu les familles Belagoune, Aouchria, Boudraem, Saadane, Laouadi, Aouadi, Laifaoui, Bazine et d'autres. Beaucoup d'anciens ont disparu depuis mon départ, c'est la vie... Si vous êtes de Manosque ou des environs, peut être en connaissez-vous. De nombreuses familles de Harkis habitaient aux ",Grands Prés" à la sortie de Manosque sur la route de Cereste.

Harkamicalement.

PS : Je crois savoir qui vous êtes, nous nous sommes vus lors des assises du grand sud à saint Laurent des Arbres en juin 2015.

la provence 11/04/2018 15:07

bonjour
vous faite erreur ....
Madame chalabi ce n'est pas principal au le collège de Forcalquier ...mais a Digne les bains

Guy REGAZZACCI 11/04/2018 12:15

Bonjour,

Tout d'abord, je dois dire que cela ne m'étonne pas de lire ce qui est proposé sur ce site car à Forcalquier, il y a une fille de Harki qui est proviseur du collége, il s'agit de Mme Yamina CHALABI qui oeuvre sans cesse pour la mémoire des siens.

Très émouvants tous ces commentaires, cela ma rappelle une bien triste époque. Notre arrivée en France où nous étions rejetés par presque toute la population Française qui ne comprenait pas ou ne voulait pas comprendre ce qui arrivait. Pourtant, ces "Français" avaient bien voté pour l'abandon de l'Algérie, croyant se débarrasser des Pieds Noirs et des Arabes. Car, pour eux les Harkis n'existaient pas, c'étaient des Arabes, point... Les Pieds Noirs, pas mieux, c'était à cause d'eux que les petits militaires du contingent se faisaint tuer, là bas, dans cette Algérie maudite... Je l'ai vécu ce rejet comme nos frères Harkis, nous étions perçus comme des pestiférés. Les Français auraient voulu que nous fassions profil bas, ils n'acceptaient pas que nous gardions la tête haute. Pourtant, tout comme les Harkis, nous étions bien chez nous en métropole. Nous avions tant donné pour la France, l'armée d'Afrique, européens et musulmans confondus avait debarqué 18 ans plus tôt, plus de 300.000 hommes étaient venus libérer la France en août 1944. En 14/18 aussi et lors de toutes les guerres, nous étions là, fiers d'être Français. La France nous a ignoré et les Harkis et leurs familles ont été parqués comme des bêtes à l'écart de tout comme pour les éffacer de l'histoire. Mais, 56 ans après, leurs enfants sont là et malgré certaine division dont certains se réjouissent, ils affirment toujours leur attachement à ce pays qui les a berné et laissé pour compte.

Ces initiatives sont à saluer, merci à Belkacem Guerroui et Abdramane Moumen.

Harkamicalement.