Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)

Visite du Préfet CEAUX à l ancien camp de Saint Maurice l'Ardoise.

 

Le 27 avril, visite des monuments aux Morts et de la stèle en hommage aux harkis et leurs familles à proximité du Château LASCOURS â Laudun, puis visite de la stèle et du camp de St Maurice l’Ardoise en présence de :

M. Dominique CEAUX, Préfet, chargé de mission de service public, président du groupe de travail harki
M. Simon CHASSARD, conseiller d’Etat, rapporteur
M.
Mohamed NEMIRI : chargé de mission harkis/rapatriés direction générale de l’ONACVG
Autorités militaires :

6e brigade légère blindée (6e BLB), 1er Régiment étranger de génie;
DIRECTRICE DE L'
ONACVG SD 30 
Les municipalités et
St Laurent des Arbres et Laudun, l 'Ardoise
M. PECOUT, conseiller départemental 
M.
Francis AGOSTINI, ancien officier 
Les associations locales présidées par
M. LAIDAOUI, M. ARFI, M LATARSA avec membres du bureau.

 

Le sujet, Les associations de harkis informent les participants de leurs souhaits qu' un futur mémorial à l'ancien camp de Saint Maurice l'Ardoise puisse voir le jour.


Afin que ce projet soit viable, les associations demandent à disposer d'une parcelle du camp militaire.

L 'armée est réticente à céder un terrain sans contrepartie. Elle souhaite un échange de terrain contigu. Les municipalités locales devront prospecter et proposer un terrain.

Puis, une entrevue à eu lieu à la mairie de Saint Laurent des Arbres, pour aborder les questions mémorielles et le dossier reconnaissance et réparation, rapport qui sera remis le 24 mai prochain au président de la république.

Nous remercions la mairie de Saint Laurent des Arbres pour la mise à disposition de matériel.

Le président, 
Ali Laidaoui

***

Un préfet à l’écoute des Harkis

- Cliquez sur les photos - 

- Pour lire l'article de presse, zoomer , ou Enregistrer l'image sous... -

Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)
Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)
Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)
Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)
Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)
Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)Visite du Préfet Ceaux à l'ancien camp de Saint Maurice l' Ardoise (30)

*******

- Déjà 56 ans -

- Jour pour jour - 

- Samedi 12 Mai 1962 - Samedi 12 Mai 2018 -

*******

Cliquez sur l'

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

​​​​​​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guy 02/05/2018 15:01

Bonjour,

Tout à fait "révoltes 1975" (vous pourriez mettre votre nom mais, ce n'est qu'un avis. Vos propos sont très souvent emprunts de clarté et de bon sens)
Ce tour de France du préfet aurait du avoir lieu avant la réunion du G.T ou même la formation du groupe de travail, cela aurait été plus logique
Par ailleurs, je pense que les revendications globales des Harkis sont largement connues et cela depuis des décennies. Seul reste à chiffrer un dédommagement qui pourrait clore le dossier Harkis, sachant que les blessures morales, psychologiques, et physiques pour certains, ne pourra jamais être effacées.

Pour ce qui est du mémorial, l'alibi qui consiste à dire que ce sont des terrains militaires ne tient pas car en 1962 lorsque les Harkis et leurs familles ont été parqués comme des chiens, personne n'a trouvé à dire qu'ils soient enfermés en ces lieux. Comme le dit "révoltes 1975" les Harkis conservent une propriété morale sur une partie de ces terrains. Là aussi, il faut simplement une volonté politique réelle pour que cette "supposée" difficulté soit supprimée. Si un ordre venait du ministère de la défense ordonnant qu'un terrain soit octroyé de manière définitive à tel ou tel, l'armée se plierai à cette injonction sans état d'âme.

Harkamicalement.

révoltes1975 02/05/2018 00:22

M. Ceaux, qui préside avec autorité la commission de travail dans laquelle siège un G10 et parfois leurs suppléants, poursuit à travers la France son périple de visite des camps disparus ou abandonnés ou encore habités. L'article nous dit que le Préfet en charge de ce groupe de travail devrait remettre son rapport le 24 mai 2018, or, il semble bien que c'est reporté à juin.
Autre info, on nous parle d'un mémorial à St Maurice L'Ardoise et du besoin d'un terrain qui appartiendrait à l'armée et que celle-ci y serait réticente. Soit!
Mais pourquoi ne pas récupérer tout simplement l'espace du camp où vécurent les familles des français musulmans Harkis et dont ils en conservent une propriété morale. Cela devrait d'ailleurs se faire dans tout lieu d'accueil qui avait servi de lieu de vie à cette population rescapée. Ceci même si tout a été rasé et qu'il ne subite aucune planche à part parfois des dalles d'anciennes baraques ici ou là?
A suivre...