Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Prochaine parution : Dans les coulisses de l'Etat pendant la guerre d'Algérie (1959-1976) de Hugues Robert  

Idées cadeaux

C'EST NOËL !

RETROUVEZ TOUTES NOS IDÉES CADEAUX LIVRE

Guerre d'Algérie - Le journal d'un pacificateur qui dénonça les tortures: Dans les coulisses de l'État entre 1959 et 1976

Pour le 9 Mars 2022, offrez vous le dernier livre de Hugues Robert   

« Le colonialisme n’a rien fait, l’indépendance réalise ! Pour mon seul arrondissement, j’ai disposé en 1961 de trois milliards six cent soixante-dix millions. Nous avons fait plus en trois ans qu’il n’avait jamais été réalisé en 130 ans.»

Lettre de Jean-Marie Robert à Michel Ponatowski, son camarade de promotion, le 4 avril 1962.

« Je n’ai jamais cru un instant à l’intégration et à l’Algérie française, que je jugeais intellectuellement et historiquement un non-sens. Je suis convaincu que, malgré des succès militaires considérables, il n’y avait pas d’autre issue que l’indépendance totale (…) Je cherche en vain, dans l’Histoire contemporaine, un autre État qui ait, sans défaite militaire, livré 150 000 amis de leur pays à leurs ennemis mortels.»

Lettre de Jean-Marie Robert à son ami Alexandre Parodi, vice-président du Conseil d’État, le 10 janvier 1963.

« Lorsque je suis arrivé en Algérie en 1959, mon premier souci a été de faire cesser toutes les exécutions sommaires (qui étaient à l’époque de l’ordre d’une soixantaine par mois, dans mon département) et de combattre les procédés d’interrogatoires inadmissibles.»

Lettre de Jean-Marie Robert au cardinal Duval, archevêque d’Alger, le 25 avril 1965.

« Jean-Marie Robert avait mis tant d’ardeur et de foi à sa tâche que son arrondissement pacifié et paisible était devenu l’arrondissement pilote… Il montait le plan de Constantine dans sa vallée comme on construisait un village en trois mois, un hôpital en six mois, et comment on rendait, sous les eucalyptus, la justice à la française. »

Discours de Jean Taulelle, préfet de Sétif, Bône, Périgueux, Chalon-sur-Saône et Paris, lors d’une remise de la médaille de chevalier de l’Ordre National du Mérite, le 16 janvier 1968.

« Le rapport de Jean-Marie Robert, sous-préfet d'Akbou en 1962, relatant les exactions commises en Algérie sur les "supplétifs" de l'armée française, est terrifiant. »

Article d’Isabelle Mandraud dans Le Monde, le 7 janvier 2012 

« Il paraît douteux que cette population, qui a survécu dans les conditions effroyables, sur décision de l'armée et sans aide réelle de l'administration, ne pardonne jamais à la France. ».

Ces propos datent du 24 novembre 1960. Jean- Marie Robert, sous-préfet d'Akbou, fut l'un des premiers hommes d'Etat à dénoncer les tortures en Algérie et condamner le sort réservé aux réfugiés pendant la guerre d'Algérie.

Il œuvra quotidiennement pour apporter plus de justice et de droits à ses administrés malgré un contexte de guerre coloniale. Il fut le premier à alerter les autorités françaises sur le massacre de 100 000 à 150 000 harkis par le FLN. Entre devoirs et obligations, le fils du préfet nous fait découvrir les chemins parfois tortueux empruntés par son père afin de concilier ses devoirs, ses obligations de représentant de l'État, avec sa morale donc sa conscience d'humaniste et de chrétien.

Préface de Fatima Besnaci-Lancou, docteur en Histoire contemporaine, membre du conseil scientifique du mémorial du camp de Rivesaltes, membre du jury du prix Seligmann contre le racisme.

- Livre écrit par le fils de Jean- Marie Robert, " Hugues Robert " -

- Cliquez pour les PC -​​​​​​

Prochaine parution : Dans les coulisses de l'Etat pendant la guerre d'Algérie (1959-1976) de Hugues Robert  

- Précommandez maintenant en cliquant sur le livre -

Broché – 9 Mars 2022

320 pages Hauteur: 21.0 cm / Largeur 15.0 cm

Éditeur ‏ : ‎ MAX MILO (9 Mars 2022)

21,90 €

*******

undefined
Dates des rassemblements, pour la Reconnaissance, la mémoire, et la culture.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article