Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réponse de l'association harkis dordogne à Pierre Daum.

Communiqué

Réponse à Pierre Daum.

Vous découvrez que de très nombreux Harkis avaient échappé à la sauvagerie et aux tueries dont certains furent les victimes.

Si cela était vrai, nous en serions profondément heureux.

Effectivement, certains se sont sortis de ce guêpier, en se cachant dans les grandes villes ou en se faisant aider par des amis ou des membres de leur famille de l’autre camp : réaction compréhensive et humaine.

Les personnes qui aidaient les Harkis prenaient des risques énormes, les Algériens ne sont d’ailleurs ni pires, ni meilleurs que le reste de l’espèce humaine.

Les Algériens ayant porté secours à certains des nôtres l’ont fait au détriment de leur propre sécurité, risquant alors le même sort que celui réservé aux Harkis.

C’est la raison pour laquelle ils étaient si peu nombreux et c’est une réaction qui s’entend.

Ces Harkis restés sur leur sol, presque tous puisqu’ils sont toujours vivants, vivent et se font connaître en masse.

Ils viennent ainsi se faire recenser dans les ambassades et autres, pour toucher leur pension d’ancien combattant Français.

Quel soulagement, le F.L.N au pouvoir depuis 53 ans ne serait donc pas ce pouvoir tant décrié, il n’a donc pas été l’auteur du massacre des harkis et de leurs familles.

Pas de Harkis emprisonnés sans jugement, envoyés déminer la ligne Morice…

Ces 150 000 morts annoncés par ces associations de Harkis et Pieds Noirs mais aussi par les politiques et responsables de notre armée ne seraient qu’illusoires. Pourtant, ces hommes avec à leur tête De Gaulle, n’avaient aucun intérêt à dévoiler ces chiffres honteux pour notre pays se vantant d’être celui des droits de l’homme et du citoyen.

Le négationnisme est en route, dans quel but ?

Un Algérien a dit (et d’autres en des termes différents) :

« … Les massacres des harkis avaient été une grave erreur… »

QUI EST-T’IL …

L’auteur de cette annonce est le président Algérien en titre ;

Abdelaziz BOUTEFLIKA.

Ce ne sera pas la première fois que des chiffres sont avancés et ensuite repris par les masses ou les politiques dans un but malsain ou orienté.

Voilà donc le problème des Harkis presque résolu grâce à Pierre Daum : toutes nos revendications ou du moins pour l’essentiel, devraient être abandonnées car des massacres, il n’y a eu.

Juste quelques vengeances ou jalousies…

Les dizaines de milliers de Harkis non inquiétés ont repris leur vie comme de par le passé, sans encombre. Grand bien leur fasse.

Pour nous, membres d’associations de Harkis et de leurs descendants, nos revendications se limitent donc juste à  notre accueil désastreux en France et notre relégation dans des camps.

Faisons fi de nos morts retrouvés bels et bien vivants par Pierre Daum sur le sol de leurs ancêtres, notre combat était en fait celui d’une arrière garde nostalgique ou même nauséabonde pour certains.

Pourriez-vous nous dire si la situation s’y prêtait, en tirant un trait sur

150 000 morts ?

Hamid KHEMACHE

Président de l’Association Départementale Harkis Dordogne, Veuves et Orphelins.

Cliquez sur l'

- Les commentaires, qui ne sont pas accompagnés d'adresses Email valide... ne sont pas retenus -

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article