Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a 55 ans, Toulon et le Var accueillaient les Français rapatriés et Harkis d'Algérie

La Maison du combattant, a accueilli beaucoup de monde, hier, pour la première manifestation d'une semaine marquant le 55e anniversaire de l'accueil à Toulon et dans le Var des Français rapatriés et Harkis d'Algérie.

 

 A l’initiative des associations regroupées au sein de l’Union des Amicales Varoises des Français Rapatriés d’Outre-Mer (UAVFROM, présidée par Ghislaine Ruvira), la Ville accueillera le mercredi 14 juin, à 12 h, en mairie d’honneur, l’exposition L’Algérie au fil de l’art, présentée par l’association Abd-El-Tif et le centre de documentation historique de l’Algérie.

 

Et le vendredi 16 juin, à 17 h, à la Tour Royale, une soirée pieds noirs est prévue avec chants et animations.

 

La mémoire du cœur

« Lorsque nous nous retrouvons, nous parlons un peu plus fort. Nous avons notre histoire à transmettre. Celle de nos parents qui ont aimé une terre qu’ils ont défrichée, travaillée. Ils lui ont donné leurs cœurs. Cette mémoire, nous en sommes les gardiens, les relais. Il faut que nos enfants et les générations suivantes l’assument.

 

Qu’ils en ravivent sans cesse la flamme, pour que ne s’estompe pas l’image des proches, de nos amis, des disparus de ces moments tragiques », a mentionné Ghislaine Ruvira avec beaucoup d’émotions.

 

Jean Lipiarski, président de la Maison du Combattant, a confié à la présidente de l’Uavfrom, deux drapeaux de sa collection(1), rapatriés d’Algérie eux aussi, et deux annales du journal L’Echo d’Oran, des années 1954 à 1962. Avant de lui remettre la médaille d’or des anciens combattants.

 

Les organisateurs tenaient également à ce que l’histoire des hommes de cette terre d’Algérie soit rappelée.

Il y a 55 ans, Toulon et le Var accueillaient les Français rapatriés et Harkis d'Algérie

Le conférencier Pierre Fernez s’est acquitté de la mission avec brio. Enfin la traditionnelle kémia n’a laissé personne sur sa faim. 1. Drapeau de l’association des anciens combattants et victimes de guerre. Alger, Champ de manœuvres. Drapeau de l’association des prisonniers de guerre du département d’Oran, section Sidi Bel Abbés 1914-1918 1939-1945.

Il y a 55 ans, Toulon et le Var accueillaient les Français rapatriés et Harkis d'Algérie

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article