Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Témoignage de Mohamed Djafour musicien et ancien élève à Ongles et Chantenay-St-Imbert (58)

Cette année scolaire qui fut ma première à l'âge de quatorze ans, reste sans doute l'un de mes meilleurs souvenirs.

Ongles était un centre de formation pour nous, enfants de harkis, dont la scolarité était fortement perturbée, du moins pour ceux qui ont eu la chance d'être un minimum scolarisé.

une lettre de témoignage de Mohamed Djafour musicien et ancien élève Ongles et Chantenay-St-Imbert (58)

En ce qui me concerne, j'ai été déscolarisé par le gouvernement Algérien, du fait que mon père était harki. Évadé et arrivé en France avec ma famille en 1968, Ongles était pour moi l'année de l'apprentissage d'alphabétisation.

Je faisais partie de la chorale en tant que flûtiste avec un autre jeune qui avait sensiblement le même âge que moi.

une lettre de témoignage de Mohamed Djafour musicien et ancien élève Ongles et Chantenay-St-Imbert (58)

Je n'étais pas flûtiste par hasard, je savais fabriquer et jouer de cet instrument car à défaut d'être scolarisé en Algérie, j'aidais ma maman en exerçant le métier de berger.

Je passais donc le plus grand de mon temps à garder mes chèvres, fabriquer des flûtes et en jouer.

Bien entendu, je ne connaissais pas le solfège. Donc je jouais à "l'oreille" et notre chorale était connue dans toute la région.

une lettre de témoignage de Mohamed Djafour musicien et ancien élève Ongles et Chantenay-St-Imbert (58)

une lettre de témoignage de Mohamed Djafour musicien et ancien élève Ongles et Chantenay-St-Imbert (58)

Je faisais également partie de la fanfare au sein de laquelle je jouais du clairon, je me souviens d'un défilé que nous avons fait à Forcalquier  nous avons fait sensation.

une lettre de témoignage de Mohamed Djafour musicien et ancien élève Ongles et Chantenay-St-Imbert (58)

Des photos que nous avons prises à Chantenay-St-Imbert (58) lors de ma deuxième est dernière année scolaire.

En tout cas, malgré notre passé tragique et chaotique, Ongles et Chantenay resteront un excellent souvenir pour moi.

Mohamed Djafour

*******

le Vendredi 12 mai 2017

Mohamed Djafour va commémorer l'abandon des harkis à Saint-Amans-Valtoret (81) devant le monument aux morts à 10 h 45.

une lettre de témoignage de Mohamed Djafour musicien et ancien élève Ongles et Chantenay-St-Imbert (58)

*******

Cliquez sur

Agenda, dates des manifestations harkis

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Abd El Kader MOKHTARI 04/05/2017 22:58

Témoignage émouvant...
Mes salutations les plus fraternelles, Mohamed.
Abd El Kader

Foudi 04/05/2017 07:18

Beau temoignage Mohamed quel merite!!! Bravo que de talents caches. Fatiha