Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 08:53

Mesdames, messieurs,

Je vous prie de trouver ci-joint une invitation pour célébrer

le Centenaire de l'ONACVG le jeudi 15 décembre 2016

à 16 heures à l'amphithéâtre Jean Moulin à Périgueux.

Je vous remercie par avance de bien vouloir assurer la diffusion de cette information.

Afficher l'image d'origine

Cordialement Caroline AUDARD Directrice du service départemental de la Dordogne de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

Cliquez sur l'invitation

Centenaire de l'Onacvg  jeudi 15 décembre 16 h amphithéâtre Jean Moulin à Périgueux (24)

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Published by harkisdordogne - dans Communiqué
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 22:59

« Ce projet a mûri pendant deux ans », annonce Bernard Moreau, président des Anciens combattants de Condé, au sujet de la journée national d’hommage aux morts pour la France, le lundi 5 décembre.

Une exposition aura lieu jusqu’à cette date, à la médiathèque.

Bernard Moreau, avec à ses côtés Serge Massin, du Cercle historique de Vieux-Condé, et des représentants des Harkis qui ont combattu dans les troupes coloniales.

Bernard Moreau, avec à ses côtés Serge Massin, du Cercle historique de Vieux-Condé, et des représentants des Harkis qui ont combattu dans les troupes coloniales.

Au départ, le centième anniversaire de la Première Guerre mondiale (1914-1918), puis l’envie de prendre un angle particulier, celui des engagés volontaires des troupes coloniales formées de militaires autochtones d’Algérie.

Une exposition qui retrace le parcours des Harkis et de leurs familles à travers les différents conflits mondiaux, mais aussi des rencontres avec ces témoins de l’Histoire.

« À Verdun, 95 % des troupes étaient des troupes coloniales, il fallait leur rendre hommage. Ces régiments étaient aussi présents dans les différents conflits (guerre 1939-1945, guerre d’Algérie…). Il faut leur rendre la place qu’ils méritent. » Des polémiques, il y en a, comme le choix de la date de commémoration.

Mais elles seront laissées volontairement de côté.

L’exposition

« On apporte un éclairage particulier, un regard avec la mentalité des militaires de l’époque, la colonisation… » Mêlant histoire commune et parcours individuels, elle permet de revenir sur différents aspects de l’histoire au travers de photographies et de cartes légendées, du début de la présence française en Algérie, jusqu’à aujourd’hui.

Médiathèque Le Quai, Impasse Berthelot, exposition jusqu’au 5 décembre aux heures d’ouverture.

Lundi 5 décembre : Journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie. Cérémonie. Conférence et colloque.

Programme complet lundi 5 décembre. Médiathèque Le Quai.

La Force Noire : hommage aux corps des Tirailleurs « sénégalais » et à leur participation aux différents conflits. Parcours de Harkis et de leurs familles : documents personnels d’anciens Harkis. Mannequins, pièces d’uniformes et objets divers en lien avec la guerre d’Algérie prêtés par le Musée de la mémoire de Marly.

Conférence/colloque à 16 h (accès libre).

Les troupes coloniales dans la Grande Guerre : conférence animée par Serge Massin, président du Cercle historique de Vieux-Condé. Seconde Guerre mondiale, Indochine : conférence animée par Bernard Moreau, président de l’Office de la mémoire de Condé-sur-l’Escaut, et Brahim Bourabaa, président régional du Comité départemental de suivi des anciens supplétifs de l’Armée française Nord – Pas-de-CalaisPicardie. Colloque : mémoire, reconnaissance, situation présente et d’avenir des Harkis et des membres des forces supplétives.

30/11/2016

Afficher l'image d'origine

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Published by harkisdordogne - dans Presse
commenter cet article
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 00:28

Une communauté harkis apaisée. Photo DDM

Les rapports entre la communauté harkis et la préfecture de l'Ariège étaient tendus depuis la cérémonie de commémoration du 25 septembre dernier. Plusieurs membres de la communauté avaient tourné le dos aux élus présents, ce qui avait conduit la préfète, Marie Lajus, à interrompre l'évènement.

Rappel de la discorde cliquez sur la photo

Le dialogue devrait pouvoir reprendre dans les prochains jours./ Photo DDM, F.R.

Hier, dans une volonté commune d'apaisement, la communauté harkis était reçue par Marie Lajus. Une sortie positive de l'impasse a été trouvée. D'ailleurs, aucune parole n'a été consacrée au malaise né suite à cette cérémonie. Comme pour montrer que tous veulent aller de l'avant. «Nous avons été entendus, la réunion a été très constructive. Nous étions face à une personne remplie d'émotion, sensible et très à l'écoute», se réjouit Fatima Mokrani, présidente de la coordination Jeunesse Harkis Ariégeoise, qui portait les «doléances» de la communauté.

«C'est la première fois depuis 54 ans qu'une personne représentant la plus haute autorité en Ariège reconnaît que nous ne sommes pas des Français de droit commun, mais une cause spécifique. C'est un jour très important pour nous. Nous sommes apaisés et sereins».

«Cette réunion faisait partie des engagements que j'ai pris dans un esprit de dialogue, que je n'ai jamais souhaité cesser», explique Marie Lajus. «Je voulais témoigner de ma volonté que la cause harkis soit reconnue à la hauteur des souffrances».

La préfète de l'Ariège a promis de se pencher sur les revendications avancées : un drapeau officiel notamment, pour les cérémonies militaires, une stèle et des lieux de sépulture pour ce qui concerne la question mémorielle

C.V.O.

Actualités

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Published by harkisdordogne - dans Presse
commenter cet article
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 14:51

Hommage aux Harkis à Saint-André-les-Alpes

Une cérémonie était organisée mercredi 16 novembre à Saint-André-les-Alpes.

Hommage aux Harkis à Saint-André-les-Alpes

Mercredi 16 novembre, la municipalité de Saint-André-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence) célébrait "ses" harkis. Le 12 octobre 1962, Saint-André accueillait 25 familles de harkis employés par l'ONF (sous la houlette de MM. Duchatel et De Noise) soit en tout 150 personnes dont 60 enfants.

Leur parcours saint-andréen a tout d'abord été raconté par le maire Serge Prato, qui retraçait l'historique de cette importante tranche de vie de la commune. Il rappelait que les familles avaient été logées sous des tentes puis au château de Méouilles avant que soient construits treize baraquements à l'emplacement de l'actuelle base de loisirs sur des terrains EDF.

"Les Harkis ont été particulièrement efficaces lorsque pendant quatre années ils ont créé 150 km de sentiers, 3 gîtes forestiers et bassins, l'aménagement d'aires techniques au bord des routes et une pépinière". Il signalait également qu'ils avaient été d'un grand secours lors de l'incendie du mont Chalvet. "Connaissant bien la forêt, ils ont fait un travail remarquable sur le front du feu. Ce sont des hommes habitués à la marche en montagne ainsi que d'excellents bûcherons".

Hommage aux Harkis à Saint-André-les-Alpes

Puis, en présence de Christophe Duverne, sous-préfet de Castellane, Yamina Chalabi, présidente de l'ARACAN (Association des Rapatriés Anciens Combattants d'Afrique du Nord), Nadine Carmaran, directrice chef du service départemental des anciens combattants et victimes de guerre, et Alberte Vallée, représentante du député Gilbert Sauvan, les personnalités se sont adressées aux représentants de la communauté Harkie et des associations patriotiques. Nadine Carmaran signalait que Saint-André est le dernier village de commémoration des quatre hameaux de forestage de notre département, après Ongles, Sisteron et Jausiers.

Yamani Chalabi, elle-même fille de harki, dénonçait l'horreur du sort réservé aux Harkis abandonnés aux représailles en Algérie et, après un départ précipité, la tristesse de la relégation dans des camps de ce côté-ci de la Méditerranée où ils se terrent et renoncent à la liberté, "maintenus dans l'idée que le FLN est toujours à leurs trousses". Pour Yamina, les familles "échappant à une mort probable se heurtent à une agonie certaine". Rejetés par certains et endurant "la cruauté des hommes, la déchéance et le déclassement (...) Nos parents ont repoussé l'hiver et la nuit pour nous ancrer dans ce territoire et c'est leur force intérieure, leur murmure, leur tendresse, leur regard qui nous ont permis d'attraper la vie, de regarder devant." Ce discours bouleversant et cet hommage aux parents harkis, ont touché l'assistance.

Hommage aux Harkis à Saint-André-les-Alpes

Le sous-préfet, quant à lui, concluait son discours par ces mots : "Après le temps des passions et aussi de l'ignorance, je pense que nous sommes prêts, cinquante ans après la fin de la guerre d'Algérie, à nous pencher sereinement sur notre mémoire collective mais aussi sur notre avenir commun. Privilégions ce qui nous unit, nos valeurs, et notre destinée commune".

Hommage aux Harkis à Saint-André-les-Alpes

En parallèle, une expo représentant le périple Harki était installée dans la salle du Conseil.

17/11/2016

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Published by harkisdordogne - dans Presse
commenter cet article
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 01:06
Projet d'une fresque mural en céramique pour les harkis

Projet d'une fresque mural en céramique peinte a la main avec une cuisson au four à 1000 degrés
Une fresque avec le nom des 69 communes "hameaux de forestage" chaque commune et, association de harkis doivent mettre en place cette fresque murale.
Notre but sera la diffusion de cette information auprès des communes. 

Une œuvre d'art réalisait par des artistes

"anciens légionnaires d'institut des invalides de la légion étrangère "

de Puyloubier 13 au pied de la montagne de st victoire entre

Aix-en-Provence et st Maximin st baume
Cet atelier de céramique est situé dans le domaine du capitaine

L'atelier céramique
Cet atelier produit par an l'équivalent de vingt tonnes de terre de Limoges et de dix mètres carrés de lave de Volvic émaillée.


Un circuit  de visite  est organisé dans l'atelier suit celui d'une pièce en cours de fabrication :
élaboration du modèle puis du moule,
coulage, ébarbage, cuisson, décoration, émaillage, stockage.
Vous pourrez visiter aussi sa boutique souvenir et son musée.
Pour plus de renseignements et votre  commande
Voir devis fresque mural et modèle

Capitaine (er) Perez y cid

Responsable de l'atelier céramique

tél 04 42 91 45 26

Site : cliquez Institution des invalides de la Légion étrangère

Email : céramique-invalides.legion@iile.fr

Cliquez sur le Diaporama

Projet d'une fresque mural en céramique pour les harkis
Projet d'une fresque mural en céramique pour les harkis
Projet d'une fresque mural en céramique pour les harkis
Projet d'une fresque mural en céramique pour les harkis
Projet d'une fresque mural en céramique pour les harkis
Projet d'une fresque mural en céramique pour les harkis
Projet d'une fresque mural en céramique pour les harkis
Projet d'une fresque mural en céramique pour les harkis

LETTRE  D'INFORMATION  2016

Pour être averti des nouveaux articles publiés.

 

Abonnez-vous Gratuitement ci-dessous

Votre adresse Email  

                  Puis cliquez sur     

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Published by harkisdordogne - dans Association
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 11:53

Harkis une part de l'histoire que tout citoyen doit connaître

Le vernissage de l'exposition s'est fait en présence d'anciens harkis et de familles d'anciens harkis du département. / Photo DDM

L'hôtel du Département accueille l'exposition «Parcours de Harkis et de leurs familles» jusqu'au 30 novembre.

Inaugurée le 25 septembre 2013 par Kader Arif, alors ministre délégué chargé des Anciens combattants, l'exposition «Parcours de Harkis et de leurs familles» a depuis tourné dans plusieurs villes de France, et du département. C'est ainsi qu'elle s'est déjà arrêtée à la salle Joë-Bousquet au mois d'avril ou encore à la mairie de Pennautier en septembre… Mais c'est cette fois l'hôtel du Département qui l'accueille – pour la première fois –, jusqu'au 30 novembre.

L'occasion également de découvrir l'exposition «Les Harkis au hameau de Pujol de Bosc», imaginée par Bernard Chabardès, qui y est associée.

De nombreux documents d'archives et une masse iconographique considérable ont permis à l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) de réaliser cette exposition qui retrace l'histoire des familles de harkis au travers de photographies et cartes légendées : de la constitution des premières troupes supplétives (1830) au déclenchement de la guerre d'Algérie (1954), de l'arrivée des harkis en métropole (1962-1975) aux actions mises en œuvre pour vaincre l'oubli…

«Une population qui a doublement souffert»

«La guerre d'Algérie a laissé des traces. Il est important de rendre hommage à cette population qui a doublement souffert, rappelle Sabbah Atrous, présidente de l'Union départementale des anciens combattants français musulmans et de leurs enfants. Les harkis et leurs familles font partie intégrante du peuple français. C'est une part de l'histoire largement méconnue que tout citoyen français doit connaître, estime-t-elle. Quand les hommes, femmes ou enfants sortent de l'exposition avec les larmes aux yeux, c'est une belle récompense…»

Dès le 1er décembre, «Parcours de Harkis et de leurs familles» prendra la direction des établissements scolaires du département, en commençant par les lycées Jules-Fil et Charles Cros de Carcassonne.

« Parcours de Harkis et de leurs familles », jusqu'au 30 novembre à l'hôtel du Département. Entrée libre.

Lucas Babillotte

Actualités

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Published by harkisdordogne - dans Presse
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 14:51

Jean-François Maison organisateur de la conférence, un grand ami des Harkis accompagné de Alain Ferki vice-président de l'association des Harkis des Pyrénées-Atlantiques et porte parole national de la fondation du 12 Mai 1962 mémoire et histoire des Harkis. 

Débat sur la laïcité et l'islam avec Dalil Boubakeur recteur de la grande mosquée de Paris à Pau (64)

Dalil Boubakeur recteur de la grande mosquée de Paris

Débat sur la laïcité et l'islam mercredi 30 novembre 2016 avec Dalil Boubakeur recteur de la grande mosquée de Paris à Pau (64)

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Published by harkisdordogne - dans Conférence
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 22:25

Communiqué

On est dans l’histoire, droit de réponse d'Hacène ARFI par rapport à la diffusion d'une vidéo

On est dans l’histoire, droit de réponse.

C'est avec consternation que j'ai pris connaissance de la diffusion de la

* vidéo sur le camp de Saint Maurice l'Ardoise, que vous avez supprimé à juste titre de votre site.

Une vidéo  version sketch des INCONNUS et qui est une véritable offense aux souffrances de tous ceux qui y ont vécus.

Dire sans vergogne que Hacène ARFI vivait au paradis dans le camp de Saint Maurice l'Ardoise, cela vaut pour tous ses camarades d'infortuneHocine Louanchi compris, c'est faire preuve d'une étroitesse d'esprit, c'est inhiber 40 ans de lutte pour dénoncer la condition de vie des harkiset réduire à néant l'une des revendications mère, à savoir la relégation des harkis dans les camps de fortune. 

Mais qu'est-ce qui pousse certains à piétiner leurs semblables  pour se hisser,

Alors que nous avons besoins les uns les autres de solidarité et fraternité pour mener à bien le combat  de la reconnaissance dans son ultime phase.

Etre dans l'histoire, pour certain, c'est aussi disparaître en 1975 et ce durant 40 ans des radars de la cause harkie pendant que d'autres tentaient, au péril de leur vie de maintenir la flamme vivante.

Voilà maintenant deux ans, il resurgit  dénigrant  tous ceux qui se sont battus tout au long de ces nombreuses années avec un seul mot d’ordreMOI JE, MOI JE en tronquant systématiquement l’histoire. 

Le prisme du MOI JE,  nous conduira inévitablement à la déchéance de dignité.

Etre dans l'histoire, pour certain,  c'est aussi se repaître durant 40 ans dans la gamelle du maître, après avoir agi comme ces esclaves affranchis devenus eux même marchands d'esclaves tant ils en connaissaient les rouages.

Sans une véritable concertation et respect de tous et en laissant parler n'importe qui de l'histoire avec un grand des harkis, nous contribuons à demeurer la risée de nos contemporains, jusqu'à ne plus se regarder dans les yeux.

L'histoire des harkis est une et multiple à la fois, mais inexorablement indivisible.

Se prétendre prophète envoyé par l'histoire, il faut en être indemne.

Pour ma part et devant ces accusations mensongères, je tenais à apporter certaines précisions bien loin de la version de Louanchi qui tente en vain de salir ma famille, J’ai vécu à St Maurice l’Ardoise de 1964 à 1976,  nous avons été traité de la même manière que les autres compagnons d’infortune, la différence étant que l’administration employait une dizaine de harkis pour entretenir et faire fonctionner le camp.

Mon père en  faisait partie, il était le seul à avoir le permis pour conduire l’ambulance du camp, ce n’est pas de notre faute si son père lui avait été affecté au foyer du camp pour d’autre tâches plus ingrates.

J’aimerai également rafraîchir la mémoire déficiente d’Hocine et lui rappeler que la famille ARFI a été la dernière à quitter le camp de St Maurice l’Ardoise et que nous y avons vécus huit long mois sans eau et sans électricité au milieu des décombres, alors que ma mère venait d’accoucher de son quinzième enfant. Quel privilègequel paradis avons-nous eu ???

Aujourd’hui avec l’expérience que j’ai acquise au service de la cause, je comprends pourquoi ce problème légitime n’avance pas, c’est principalement à cause de ce genre de personnages nauséabonds qui passent leur temps à salir leur communauté et qui ont à mon sens ont réellement  besoin de suivre une thérapie.

VRAIMENT ! Ne laissons pas faire n'importe quoi, ne laissons pas n'importe qui s’arroger l'histoire commune. Il en va de l'honneur de ce que nous sommes.                                                                       

                                                                  Hacène ARFI

* Cliquez sur le lien de la vidéo incriminée 

https://www.youtube.com/watch?v=mShuyqLVsdo

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Published by harkisdordogne - dans Communiqué
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 16:02

1 000 Drapeaux pour nos 100 000 Morts en AFN lundi 5 Décembre 2016 à Paris

Chers amis harkis,

Je vous adresse en PJ les informations concernant l'Opération 1000 drapeaux qui aura lieu à Paris, le 5 décembre prochain.

Je serais heureux que votre drapeau soit présent, car, comme l'indique notre dossier de presse, cette journée est particulièrement dédiée auxharkis morts après le 19 mars.

Si vous êtes en contact avec d'autres associations, dans d'autres départements, vous pouvez leur adresser le dossier de presse, en les invitant à nous rejoindre à Paris.

Enfin, si vous avez quelques personnes qui n'ont pas de drapeaux, mais qui pourraient venir, je peux vous fournir quelques drapeaux d'amicales d'AC dissoutes.

Je compte sur vous et je vous remercie de votre soutien pour cette démarche en mémoire de nos Anciens d'AFN

Bien cordialement

Afficher l'image d'origine

Coordonnateur national du CDC :  Général Henry-Jean FOURNIER

pages sur 16 concernant les Harkis

1 000 Drapeaux pour nos 100 000 Morts en AFN lundi 5 Décembre 2016 à Paris
1 000 Drapeaux pour nos 100 000 Morts en AFN lundi 5 Décembre 2016 à Paris
1 000 Drapeaux pour nos 100 000 Morts en AFN lundi 5 Décembre 2016 à Paris

Cliquez droit pour Enregistrer l'image sous... puis imprimer

1 000 Drapeaux pour nos 100 000 Morts en AFN lundi 5 Décembre 2016 à Paris

1 000 Drapeaux pour nos 100 000 Morts en AFN lundi 5 Décembre 2016 à Paris

Dossier de Presse 1000 Drapeaux 

à télécharger en Format PDF 

1 000 Drapeaux pour nos 100 000 Morts en AFN lundi 5 Décembre 2016 à Paris

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

Published by harkisdordogne - dans Communiqué
commenter cet article
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 01:31

Cette lecture-spectacle est le récit autobiographique de Yakoub Abdellatif. L'auteur fuit l'Algérie durant l'hiver 1962 avec sa famille suite aux accords d'Évian.

Afficher l'image d'origine

Il est exilé avec tous les siens dans un château à Poix-de-Picardie. Les membres de la communauté, environ 250 harkis, sont tous entassés, des dépendances aux écuries.

Le récit aborde à travers le regard d'un enfant la cohabitation de deux communautés. Mehdi, jeune garçon de dix ans, partage son amour entre sa mère algérienne et la dame de la Croix-Rouge.

Plein de sensibilité et d'humour, Yakoub Abdellatif nous confie son histoire, accompagné d'une comédienne et d'un sitariste iranien.

Comédie De Picardie Amiens

62 rue des Jacobins, 80000 Amiens

Durée : 1 h 20

Novembre / Décembre 2016

Mercredi 30 Novembre à 19 h 30

Jeudi 1er Décembre à 14 h 15 et 20h 30

Vendredi 2 Décembre à 20 h 30

Comédie - Ma mère dit chut un doigt sur les lèvres de Yakoub Abdellatif à  Amiens (80)

*******

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

Published by harkisdordogne - dans Culture
commenter cet article

Harkisdordogne.com

  • : Harkis Dordogne
  •  Harkis Dordogne
  • : Harkisdordogne.com est un site, de liens d'informations, de toute la communauté Harkie, et leurs amis, sur la Reconnaissance, la Mémoire et la Culture.
  • Contact

Divers A-D-H-D-V-O

                Logo www. harkis Dordogne

La lettre des engagements non tenus, de François Hollande, cliquez pour la télécharger et l'imprimer.

Afficher l'image d'origine

 Cliquez sur le logo pour voir la Fondation

 

Cliquez sur le télégramme de Messmer sur l'Abandon des Harkis

Afficher l'image d'origine

La charte de notre site 

À propos des articles qui sont publiés sur harkis Dordogne.com

Quel est le but de notre site ?

- Dans la mesure du possible et, selon l'actualité du moment, le webmaster s’engage à publier sur le site Harkisdordogne.com, et après vérification (exemple sujet non traité), vos articles, vos manifestations, vos communiqués.

- Il est conseillé d'illustrer autant que possible, par une (des) photo(s), notamment le lieu.

- Quand il s'agit de coupures de presse, préciser la date, et la source.

- Également retenu, les sujets historiques non traités, ou la catégorie " Retour en Arrière ".

- Une, ou (votre) histoire à raconter.

- Vos avis de recherche.

 *******
Quels sont les articles et vidéos qui ne seront pas publiés

- Les articles trop anciens, (hors, ceux historique).

- À aucun moment, le webmaster ne s'engage, à publier.

 - Ceux qui sont sous la contrainte, pressions diverses, obligation. 

Quels sont les commentaires et vidéos qui ne seront pas publiés ? 

- Les commentaires, et vidéos, racistes, insultants, injurieux seront

supprimés par le modérateur.

- Votre sollicitation, n’est pas forcément un dû ! 

 le but de notre site est de partager, informer la communauté harkie et leurs amis...

Rechercher Sur Le Site

Soyez les bienvenus

harkis les premiers mots du souvenir, la communauté en attend plus

                           - Bienvenue sur Harkisdordogne.com          et L'Association Départementale Harkis Dordogne,Veuves et Orphelins  

      (A-D-H-D-V-O)   Contact Email 

logo Je suis Harki  

Réalisé par HD le 08/01/2015.

     Plan d'Accés Accés Périgueux

 

Info sur l'association

Mères, Filles, Pères, Fils de Harkis Réveillez-vous... 

- Un appel de Harkisdordogne.com et de l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins,qui sollicite les harkis,et les pieds-noirs qui souhaitent apporter des témoignages-Photos,Manuscrits,Films qui nous intéressent,tout documents papiers peuvent être scannés et envoyés par Emails.

Pour un Premier Contact Email

Partenaires Harkis Dordogne

Afficher l'image d'origine

 Pour voir leur site et l'actualité de nos partenaires, cliquez sur les vignettes.

*******

Archives Départementales de la Dordogne

Onac de la Dordogne

Musée Militaire De La Dordogne

Afficher l'image d'origine

Secours de France

Dyanka danse Orientale

DG NEON  L'Enseigne

Afficher l'image d'origine

Historique

Les Harkis Ceux qui ont choisi la France

Femmes harkis 1  Cliquez sur la photo Femmes Harkis (Harkettes)     

Cliquez sur

- Un peu D'histoire -  

̋ Réussissez ou échouez mais surtout ne laissez pas la négociation se prolonger indéfiniment… D’ailleurs ne vous attachez pas au détail…  (Le président Charles de Gaulle à Louis Joxe, négociateur.)

au sujet du

- Texte complet Accords d'Evian 

 

-Qu'est qu'un Harki ?

Le mot harki ['arki] désigne un individu servant dans une harka et vient du mot arabe haraka signifiant littéralement « mouvement », mais en réalité le terme était déjà utilisé au sens figuré pour désigner de petits affrontements, guerres, barouds entre tribus, ou contre un ennemi extérieur. Dans le langage courant, en Franceil désigne les supplétifs engagés dans l’armée française de 1957 à 1962, durant la guerre d'Algérie.     

-Qu'est qu'une Harka ?

C’est officiellement le 8 février 1956 que l’ordre de créer les harkas dans toute l’Algérie a été donné. des unités supplétives seront constituées dans chaque corps d’armée, à l’échelon quartier ; s’appuyant sur les unités de base, compagnies, escadrons, batteries, elles seront chargées de compléter la sécurité territoriale et de participer aux opérations locales au niveau des secteurs ; ces unités porteront la dénomination de harkas. 

MAIS QUI SONT LES HARKIS !

(Appelés, engagés, militaires d'active, appelés aussi FSNA ou Français de Souche Nord-Africaine)

Bulletin d’Adhésion à l'Association

    Bulletin d’Adhésion  à l'Association

       Logo Harkis Dordogne -  

 - Faire un don à L’Association Départementale 

Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, c’est choisir de transformer tout ou partie de vos impôts, dans des actions, et projets divers, commémorations,culturel et travail de mémoire. -

Vos dons font nos actions.

Cliquez sur le bulletin pour agrandir, puis droit pour l'imprimer.

Bulletin Adhésion Harkis Dordogne

        Contact Email                                        

  l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins , et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Remerciements

Merci pour l'intérêt que vous portez tous les jours à la communauté des Harkis, et aux 150 000 massacrés, après la fin de la guerre d’Algérie.

Message de remerciements de Ouarda

Pour en savoir plus sur la maladie cliquez sur la photo 

       Ouarda Kacem 2

      Je tiens à tous vous remercier pour tout votre soutien, vo...tre mobilisation, je remercie tous les donateurs, vous avez fait preuve de générosité et cela m'a beaucoup touché, grâce à vous j'ai récolté assez de dons pour effectuer mon opération qui c'est déroulée jeudi dernier 02/10/2014 à Barcelone.

L'opération c'est bien déroulé, je suis maintenant mon traitement. Merci encore à tous. Ouarda.

Diverses Infos Harkis

" Tout sur la Procédure Harkis  "  *

Cliquez sur le logo de Camille et Associés 

réunion du mouvement harkis grand sud à mazamet samedi 29 août 2015 (2) vidéos