Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Harkis : Roubaix (59) un collectif porte plainte pour injure raciale

Des rapatriés devant le monument dédiés aux harkis, à Roubaix, lors de la cérémonie d’hommage. Photo archives

Après les représentants de la ville de Roubaix, vendredi matin, c’est un collectif de familles roubaisiennes qui a été reçu, ce samedi après-midi, dans les locaux du commissariat central de Roubaix. Ils ont déposé plainte pour «  injure raciale  ».

Mais ces descendants de harkis veulent surtout dénoncer le «  climat actuel  » auquel est confrontée leur communauté.

«  Il y a eu cette page Facebook avec des doigts d’honneur dressés vers la stèle du souvenir, explique José Banani, porte-parole du collectif. Suite à ça, nous avons reçu des messages vocaux nous insultant et nous provoquant.  » Sur l’un d’eux, une jeune fille se disant de Wattrelos leur propose de se retrouver devant la mairie de Roubaix, pour en découdre. Pleuvent alors une série d’insultes. Le document a été remis à la police.

 «  Ça va mal finir, craint Abdaka Kerrouche. Les gens sont à cran. Ce sont des haines recuites vieilles de 50 ans. Il faut passer à autre chose. Ça passe forcément par de la pédagogie. Il faut néanmoins déposer plainte. Il faut que la police retrouve toutes les personnes qui nous ont menacés. Il faut également remonter à la source de la photo. Pour marquer le coup.  »

 «  Si nous laissons faire, c’est la porte ouverte à d’autres outrances, estime Malika.

Quand j’étais enfant, j’étais déjà une sale harkie. Beaucoup ont baissé les bras. Certains de nos enfants ont même honte de se dire fils de harkis. Nous, nous sommes fiers de nos parents. Fiers des choix qu’ils ont faits. Et c’est en mémoire de nos parents que cette action prend son envol. C’est d’ailleurs en train de germer dans toute la France.  »

Se situant hors de tout champ politique ou associatif, ce collectif s’imagine d’ailleurs en fer de lance d’actions d’envergure. «  Roubaix est la ville qui accueille le plus grand nombre de harkis, dit José. Quand il existait encore un service municipal des harkis, rue des Fabricants, on estimait à environ 5 000 familles. On se doit de donner l’impulsion. À quelques jours des élections, on envisage d’organiser une manifestation nationale. Que toutes les familles de harkis manifestent le même jour, à la même heure dans la ville de leur choix.  »

En attendant, une enquête va être ouverte par le commissariat de police de Roubaix. Reste à convaincre Facebook de fournir les adresses IP incriminées.

Afficher l'image d'origine

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article