Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Harkis exposent leur histoire à Saint-Jory (31)

Exposition présentée par Achour Baali.

L'association «Mémoire d'hier et d'aujourd'hui pour demain» (MHAD), avec le soutien de la mairie de Saint-Jory et de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), a présenté une très belle exposition sur le parcours des Harkis, ces hommes mal connus et souvent oubliés.

Lors de l'inauguration, Achour Baali, président de la MHAD, après avoir remercié les enseignants qui ont amené leurs élèves visiter cette exposition, a rappelé que l'MHAD se bat pour conserver et transmettre la mémoire des Harkis et pour faire reconnaître et respecter leurs droits : «Les Harkis ont fait le choix de la France et de son drapeau. Ils ont tout abandonné pour assumer ce choix. Ils se sont battus avec courage et honneur.

Ils n'ont pas compris qu'au soir d'un 12 mai 1962, on les abandonne, sans armes, face à un adversaire féroce et sans merci.

Des officiers français, désobéissant aux ordres du gouvernement de l'époque, ont réussi malgré tout, à rapatrier des Harkis et leurs familles. L'accueil en métropole a été catastrophique et ceux qui avaient eu la chance d'échapper à la mort en traversant la Méditerranée, se sont retrouvés parqués dans des camps isolés, mal équipés et entourés de barbelés, comme celui de Rivesaltes et d'autres encore. Les Harkis ont besoin de reconnaissance et de respect».

Les Harkis attendent une loi de réparation, ils poursuivent leur combat pour faire reconnaître leurs droits et que justice leur soit rendue, dans le respect des lois de la République.

27/06/2019

*******

- Pour vos commentaires, utiliser des adresses Emails valides. -

- Pour s'abonner Gratuitement à la newsletter de harkisdordogne.com 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

révoltes75 29/06/2019 08:50

Merci a Achour Baali et a son association de rappeler l'histoire du drame des français musmans d'Algérie dont près de 200000 Harkis qui ont payé un lourd sacrifice au lendemain des Accords d'Evian de mars 1962. Leur désarmement et leur abandon avaient été décidés par le gouvernement sous l'autorité d'un de Gaulle décidé à se débarrasser de l'Algérie coûte que coûte.
Grave, très grave, trop grave.