Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Charlie Hebdo: Jeannette Bougrab, fille de harki,compagne de Charb : "Il a été exécuté"

Je-suis- harki HD       

Cliquez sur le logo " Je suis harki " pour agrandir, puis droit pour imprimer, Réalisé par HD le 08/01/2015.

*******

Durée vidéo: 3'01"

 

"Il est mort debout" (...)  "Il a été exécuté". Avec les menaces de mort qui pesaient sur la vie de Charb, la relation entre Jeannette Bougrab et le directeur de Charlie Hebdo était jusqu'alors restée secrète. Le dessinateur a été tué mercredi. Il était devenu un symbole de la liberté d'expression. "On a tué ce qu'il y a de plus précieux", a-t-elle lâché. 


"Mon compagnon est mort assassiné parce qu'il dessinait dans un journal. Alors j'aimerais juste qu'on m'explique ce qui se passe en France", a-t-elle dit un peu plus tard dans l'entretien. 

Elle, Jeannette Bougrab, l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy. Lui, le directeur d'un journal parodique classé à l'extrême-gauche.

Mais "tous deux fils d'ouvrier", a dit la compagne de Charb, émouvante et si digne dans le deuil, sur le plateau de BFMTV ce jeudi soir. 

"Charb allait sortir sortir un livre sur l'islamophobie", a dit Jeannette Bougrab.  (...) "On a tué ce qu'il y a de plus précieux".

A propos des tueurs présumés : "Je ne veux pas d'explication sur les parcours de ces individus."

Stéphane Charbonnier, dit Charb

"Charb a été exécuté parce qu'il défendait la laïcité, il défendait cet esprit voltairien, il était le fruit de cet idéal. Il est mort debout, exécuté avec ses camarades et on ne peut être que très fiers de lui."

"Ils m'ont pris mon compagnon. Je ne me rend pas compte", a répété Jeannette Bougrab, qui a indiqué qu'elle ne s'associerait pas aux manifestations."

"Si Charlie disparaissait demain on les assassinerait tous une deuxième fois", a lancé Jeannette Bougrab.

Logo Sud Ouest

*******

*******

Vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article, en bas à gauche, dans commenter cet article

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article