Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pascal Joseph en visite privée au camp de Bias

Pascal Joseph en visite privée au camp de Bias

La presse n’était visiblement pas la bienvenue, hier, lors de la visite de Pascal Joseph au camp des harkis de Bias. © Photo A. D.

Il est arrivé avec deux heures de retard pour visiter hier matin ( Vendredi 12 Juin) les cités Astor et Paloumet.

Hier (Samedi), le directeur de cabinet de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État chargé des Anciens combattants, se trouvait en Lot-et-Garonne. Une visite express qui avait, notamment, pour but de préparer celle du ministre prévue à l'automne.

Pascal Joseph a également présidé une réunion qui s'est déroulée hier après-midi, à la préfecture d'Agen. Réunion à laquelle avaient été conviées des délégations de Harkis venues de toute l'Aquitaine en vue de la constitution d'un comité régional.

Préalablement, le conseiller chargé du Monde combattant, des Rapatriés et des Harkis était attendu, hier matin (vendredi 12 Juin), pour une visite du camp de Bias. Laquelle s'est déroulée avec deux heures de retard sur l'horaire initialement prévu.

Souhaitant visiblement passer incognito, Pascal Joseph a vertement refusé que la presse prenne des photos de l'événement.

Allant jusqu'à menacer de quitter les lieux sur le champ. De son côté, le président du comité national de liaison des harkis, Bouaza Gasmi, a profité de cette visite pour rappeler ses revendications.

Attentes et ultimatum « Le gouvernement a suffisamment tergiversé. Aujourd'hui, nous voulons l'ouverture de vraies négociations sur des propositions concrètes et avec des personnes représentant véritablement la communauté harki.

Il est grand temps que l'État français accorde une juste récompense aux harkis pour les sacrifices qu'ils ont consentis », affirme-t-il. À ses yeux, cela passe par une réparation encadrée par une loi-cadre.

Si, dans les prochaines semaines, l'épineux dossier des harkis n'enregistre pas des avancées significatives, Bouaza Gasmi menace de reprendre « le combat sur le terrain », comme il le fit par le passé. J.S

Article Source : Fichier:Logo Journal Sud Ouest.jpg

*******

Dorénavant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire sous chaque article en bas à gauche, dans commenter cet article

l'Association Départementale Harkis Dordogne Veuves et Orphelins, et le site http://www.harkisdordogne.com/ Périgueux

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chrif 17/06/2015 15:14

Il faut préciser qu'au départ il avait été dit que c'était le secretaire d'état qui viendrait à Bias. C'est peut être pour cette raison que ce monsieur qui le représentait ne voulait pas se faire photographier. Mesquine!
Quant à son patron il y a longtemps que l'on sait que M.Todeschini ne veut ni écrire lui même ni se déplacer quand il a affaire aux "arabes".
Et dire, rappelons-nous, qu'un certains nombres de responsables d'associations harkis (surtout une certaine Mme Besnaci) n'ont cessé de nous harceler sur internet et par mails pour nous appeler à voter pour Hollande. Et qu'on allait voir ce qu'on allait voir! Nom de nom!
Où sont ils maintenant? Pourquoi leur silence? Allez n'ayez pas honte montrez vous!
Pauvres de nous.
Pauvre France.