Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

127 dossiers harkis indemnisés dans le (47)

La commission est nommée pour quatre ans. Deux volets d’actions pour elle, la réparation, mais également la reconnaissance.

Après Jacques Chirac, qui avait parlé d’une "dette d’honneur", le président d e la République Emmanuel Macron s’est à son tour exprimé sur la question douloureuse des harkis, ces Français nés en Algérie et de confession musulmane enrôlés dans l’armée française et contraints de quitter leur pays de naissance en 1962. En septembre dernier, le chef de l’Etat leur demandait pardon, et proposait ensuite la création d’une commission dite "indépendante" mais rattachée au Premier ministre. Elle est présidée par Jean-Marie Bockel, ancien secrétaire d’Etat aux anciens combattants.

Une loi, puis un décret ont permis de figer l’application des mesures souhaitées par l’Etat. Pour les harkis et leurs ayants droit pouvant se prévaloir des critères fixés par les membres de la commission (la période retenue s’étale de 1962 à 1975), l’indemnité pour préjudices est de 2 000 € pour les trois premiers mois passés dans ces camps comme à Bias, ou dans les hameaux de forestage, puis de 1 000 € par année supplémentaire. Cette indemnité est plafonnée, elle ne peut excéder 16 000 €.

Lors de sa visite à Rivesaltes, la commission a fait un premier état des lieux : 15 000 dossiers reçus depuis l’hiver, et 2 000 réponses positives données. Moyenne de l’indemnisation, environ 7 000 €. L’Office national des anciens combattants estime que 40 000 personnes pouvaient se prévaloir d’une indemnisation au total. En Lot-et-Garonne, à ce jour, 127 demandes ont, selon la commission, fait l’objet d’une indemnisation.

Secrétaire général de la commission, le préfet Marc Del Grande tint à rappeler qu’il ne s’agit pas uniquement d’un tiroir-caisse. "La commission doit écouter la parole des harkis, et la loi impose de faire des propositions pour son amélioration." L’autre volet de la commission reste la mémoire de cette période d’après 1 962 synonymes de souffrances pour cette communauté.

26/07/2022

******* 

Pour suivre votre actualité sur les harkisAbonnez-vous gratuitement à la NEWSLETTER

undefined
Dates des rassemblements, pour la Reconnaissance, la mémoire, et la culture.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Et si nous vérifions dans le tiroir caisse avec un petit exercice de mathématique.<br /> <br /> Combien de somme dépensée autour de cette indemnisation en fin d'année ?<br /> Combien de somme réellement perçue de cette indemnisation en fin l'année ?<br /> <br /> Cette indemnisation est étalée sur 4 ou 6 ans.<br /> Et nous ne connaissons pas le nombre de commission par mois et le nombre de personnes y participant.<br /> <br /> Le total risque de ne pas être en faveur à nouveau des intéressés.<br /> <br /> Trouvez-vous le calcul juste et devons nous creuser d'où vient l'erreur ?<br /> <br /> Sachant, qu'il n'y aura pas de correction possible.<br /> <br /> A vos stylos.
Répondre
N
Parler de réparation, reconnaissance et pardon et ensuite sortir "un tiroir caisse" dans un article de presse, c'est que la personne n'a rien à faire dans cette commission. Déjà des préjugés sur les personnes qui vont recevoir cette indemnisation.<br /> Parlons nous d'indemnisation ou à nouveau d'aumône. Si c'est une aumône, il n'y a pas de reconnaissance.
Répondre
N
Merci pour ce retour d'article du Petit bleu. Nous pouvons suivre l'avancée et le suivi des demandes. <br /> Comme je l'ai déjà signalé précédemment, devant les grands écrans télévisés, dans un premier temps Le Président annonce une indemnisation pour toutes les personnes qui ont vécues dans des camps et hameaux... sans condition. Et loin des caméras, au moment de mettre en oeuvre le dispositif, cela devient avec certaines conditions. Oui mais pendant ce temps là un grand public a pris comme d habitude pour acquit ce qui a été annoncé aux médias ( d'où ce qui en ressort : "ils ont reçu de l'argent, et encore le même refrain, bla bla bla). Oui mais en réalité, combien de personnes et sous quelles conditions ???. Grace aux harkis aprés les chefs de camps.... dans les années 62, Aujourd'hui nous avons Secrétaire d'Etat auprès des rapatriés et le personnel qui suivi. Président de commissions et le personnel qui suivi. Les Téléconseillers et la société de sous traitance qui a été créée où devenue client pour l'Etat. Le personnel administratif ..... Et autres<br /> Aujourd'hui en 2022, et bien, on peut le dire, il y a une impression de déjà vu, grace à nous et sans nous (malheureusement pour certains et heureusement pour d'autres) des emplois se créent. Et la modique indemnisation tant annoncée en grande pompe juste avant les élections disparaît petit à petit jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, et années après années sous des conditions.<br /> Un peu d'humour : Au moins, Tous ensemble, nous avons réussi à créer des emplois. C'est déjà pas mal.
Répondre
C
Ils doivent d'abord indemnisé les harkis et veuves de harkis de la France avant d'indemniser les enfants.<br /> Je suis fille de harkis née en 66 mais j'aurais pas droit à cette indemnisation car je n'ai pas transité par les camps malgré qu'on a vécu la misère, la différence, le racisme et j'en passe.... <br /> Le gouvernement a réussi à faire la différence entre les harkis alors qu'on a vécu la même histoire.<br /> La plupart des harkis ne sont plus là mais leurs veuves sont prioritaires sur les enfants.
Répondre
M
Toute a fait normal Cherchari faut vite les indemniser et surtout les aidaient dans leurs démarches pourquoi cette lois mets tant de temps à ce déclencher alors que d autres lois du jour au lendemain ont ce comprend’´´<br /> J’espère enfin que tout nos sœurs et frères harkis sois pris en compte <br /> Cordialement
M
Bonjour alors maintenant c’est par département ??? A ce rythme d’ici là dans le 59 y’aura plus d anciens
Répondre
F
je suis d accord avec toi mans je suis fille de harki mon pere et decede au moi d avril ainsi que ma mère