Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l'assemblée Nationale du 4 novembre 2021,Dalila Kerchouche s'adresse aux députés de la commission Défense

l a

             - Réaction -           

           HD 

-  Dalila  Kerchouche -

#MeTooHarkis

*******

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Bonjour la communauté,
Je voulais remercier tout particulièrement Dalila Kerchouche pour son intervention et son audition à l'Assemblée Nationale. Merci, merci pour le #Metoo-harkis où chacun pourra s'exprimer et trouver sa place pour mettre des mots sur cette douloureuse histoire qui nous lie. Je voulais aussi remercier Houde Claire et notre cher combattant Serge Carel, ce grand vaillant toujours à l'ecoute et au front pour défendre ses frères d'armes et la communauté harkis. Moi aussi, comme vous j'ai une pensée pour ces familles endeuillées par la perte d'un enfant, aux harkis suicidés...
J'aimerai tellement que ces Mots parviennent jusqu'à mon père et à ces harkis décédés. C'est une intervention forte et très symbolique ! la reconnaissance de l'histoire de chacune et chacun qui fait l'histoire des harkis et de leurs enfants????

Bettayeb Naura fille de harki.
Répondre
A
Bonjour et merci Dalila pour ce discours qui dit des vérités dans le nous sommes tous connaisseur. Vos deux discours l’un à l’Élysée et l’autre à l’Assemblée nationale m’a ému aux larmes est plongé dans des souvenirs terrifiant.. Comme on dit en Kabylie que Dieu bénisse le ventre qui t’a porté. Salut à toute la communauté Harki et encore 1000 merci Dalila ainsi qu’à Mohand Hamoumou , et mes respects à Serge Carel
Répondre
H
Bravo Dalila Kerchouch pour ton combat en faveur de notre communauté

Admiration pour tion courage

fils de harkis et franc-macon
Répondre
H
Bonjour, Je suis Rachida 62 ans et fille de militaire Français sous l'occupation Algérienne.

J'ai bien lu tous vos articles et bravo pour vos belles paroles. Moi, je viens seulement de me joindre à vous car mon combat pour la reconnaissance de mon père date de plus de 40 ans sans parvenir à faire indemnisé ma mère décédée aussi depuis. Nous avons vécu dans un bidonville de la région parisienne en 1965 et nous faisons pas partie aussi de cette majorité qui a subie les massacres, l'humiliation. Mais notre histoire est vraisemblablement une autre histoire. Vivre dans une pièce de 10 m2 sans électricité, sans chauffage, sans wc, sans salle de bain, c'est pire que tout pour une famille de 8 personnes (6 enfants et les parents). Mon père était militaire et a du se cacher pendant presque deux ans pour ne pas se faire massacrer par les algériens. Il n'a pas pas fait parti de cette vague qui a du fuir l'Algérie dans les bateaux et vécu dans les hameaux de forestage, mais notre vie n'était pas meilleure. Il a du se battre pour fuir l'Algérie en 1964 aidée par quelques amis restés fidèles et il était dans l'obligation de nous faire venir un an après car il n'était pas possible à ma mère de rester dans notre maison car elle avait été saccagé par des gens qui voulaient se venger de mon père. Notre vie était aussi menacé. Nous n'avons pas eu le droit au tapis rouge ni à l'aide de l'Etat Français. Mon père n'a jamais été informé de ces droits en France, et il n'a jamais perçu une pension à la hauteur de sa carrière militaire auprès de la France pendant plus de 30 ans. il avait été décoré de la médaille militaire, de l'agrafe extrême orient, Nommé Caporal et Sergent Chef, sa veuve en 1977 percevait 200,00 francs pour ses loyaux services.

Pour que nos paroles soient actées, il faut une Loi juste et réparatrice afin que les enfants soient indemnisés justement et que les mères, veuves, militaires soient aussi indemnisés eux aussi à juste titre.
Nos paroles suffiront t'elles à convaincre Mr MACRON.

Encore continuons à faire valoir nos droits avant qu'il ne soit trop tard. Ne laissons pas cet héritage douloureux à nos enfants et petits enfants.
Merci. Rachida HAMROUNE